Fermer

Vivre plus sainement?

Que faire en cas de ronflements?

Les ronflements privent de sommeil les membres d’un même foyer, et sont également peu sains pour le ronfleur lui-même. Découvrez ici les causes et les possibilités de traitement.

Les ronflements peuvent se contenter d’être gênants. Mais ils sont aussi susceptibles de coûter une carrière, de favoriser accidents, hypertension, diabète ou encore infarctus du myocarde, d’entraîner des cauchemars ou de mauvaises notes à l’école.

Les ronflements sont occasionnés par un rétrécissement des voies respiratoires. Les enfants peuvent déjà ronfler très fort. Chez eux, cela est souvent dû à des amygdales trop grosses, qui empêchent le flux d’air lors de la respiration.

Ce phénomène peut à lui seul engendrer des ronflements. Lorsque les rétrécissements sont importants, on observe des pauses respiratoires (apnée) pendant le sommeil, et parfois un apport insuffisant en oxygène. Cela peut notamment augmenter la pression artérielle, favoriser l’artériosclérose et entraîner la mort de cellules productrices d’insuline dans le pancréas.

Pour pallier le manque d’oxygène, l’organisme augmente la profondeur d’inspiration – ce qui renforce les ronflements et peut entraîner des réveils nocturnes fréquents.

Problèmes relationnels

Les personnes qui se lèvent le matin fatiguées ou avec des maux de tête, qui s’endorment pendant la journée, sont moins performantes et font plus d’erreurs au travail sont possiblement des ronfleurs nocturnes.

Rien de grave à cela car pratiquement tout le monde ronfle de temps en temps. Mais près de 45 pour cent des hommes et 30 pour cent des femmes ronflent régulièrement – souvent au grand dam de leur partenaire. Dans un sondage mené auprès de patients ronfleurs, un tiers d’entre eux a effectivement rapporté des problèmes relationnels.

Malheureusement, il est souvent difficile de venir à bout des ronflements. Si de petites mesures ne suffisent pas, un oto-rhino-laryngologiste devrait rechercher des rétrécissements des voies respiratoires. Il peut s’agir par exemple d’une cloison nasale déviée ou d’un voile du palais très long. Tant que les tissus conjonctifs sont fermes et élastiques, une opération peut s’avérer efficace dans certains cas. Le masque CPAP (continuous positive airway pressure) est une solution bienvenue en cas de ronflements avec apnée du sommeil. En créant une légère surpression, il maintient les voies respiratoires ouvertes. (Poursuivez votre lecture ci-dessous...)

Maîtriser les troubles du sommeil

Tout sur le sujet

Astuces: ce que vous pouvez faire

  • Les ronflements ne constituent pas une maladie en soi. Mais ils entraînent des problèmes de santé et d’autres problèmes qu’il faut traiter.
  • La cause numéro un des ronflements est le surpoids. Essayez de perdre du poids, car les capitons graisseux au niveau du cou peuvent également rétrécir les voies respiratoires.
  • Évitez tout ce qui favorise le relâchement des voies respiratoires comme l’alcool le soir ou les somnifères.
  • La caféine libère les voies respiratoires. C’est pourquoi certains ronfleurs dorment mieux après avoir pris un café le soir.
  • Les «ronfleurs sur le dos» peuvent surélever leur tête de lit. Un gilet de positionnement anti-ronflement disponible dans le commerce spécialisé est également très efficace. En revanche, la balle de tennis cousue dans le dos du pyjama, qui est souvent recommandée, ne convient pas parce qu’elle est trop petite.
  • Des écarteurs nasaux peuvent aider en cas de rétrécissements à l’intérieur du nez.
  • Les sprays nasaux décongestionnants ne sont pas conseillés parce qu’ils induisent rapidement une accoutumance et endommagent la muqueuse nasale.
  • Autre possibilité: la gouttière dentaire, qui évite l’abaissement de la mâchoire inférieure pendant le sommeil.
  • Chanter ou jouer du didgeridoo sont possiblement utiles, parce qu’ils entraînent la musculature du plancher buccal. Mais d’autres études sont encore nécessaires ici.
  • Toute une série de moyens discutables sont proposés pour lutter contre les ronflements. Renseignez-vous auprès d’un(e) professionnel(le) avant de dépenser de l’argent dans ce domaine.
  • En cas de suspicion d’apnée, un examen dans un laboratoire du sommeil peut être judicieux.

de Dr Hans-Wolfgang Mahlo,

publié le 09.08.2019


Cela pourrait également vous intéresser:

S’abonner à la newsletter et gagner un bon d’achat pour un cours

S'abonner
geschenk-icon.jpg