Fermer

Vivre plus sainement?

Calligraphie - la paix intérieure au bout du pinceau

La calligraphie est-elle un moyen de parvenir à la paix intérieure et à la relaxation? Pour cela, il faut suivre un principe simple: le chemin est le but.

Il s’agit malheureusement ici de ma dernière chronique pour iMpuls. Au cours des deux dernières années, j’ai testé de nombreuses méthodes de relaxation différentes, des moyens classiques tels que le yoga, le training autogène et le massage à des formes plus exotiques comme le crépitement de bougies auriculaires, le coloriage de livres pour adultes et la vibration de bols chantants tibétains.

En suis-je pour autant devenu une personne plus détendue? Peut-être un peu. En matière de relaxation également, tout est question de pratique. Mon bric-à-brac des méthodes les plus diverses durant de nombreux mois n’était donc pas le chemin le plus direct pour arriver à la paix intérieure. Pourtant, j’en ressors avec quelques bagages que je vais conserver à l’avenir, tout comme vous aussi je l’espère, chères lectrices et chers lecteurs.

Kalligrapehie Kurs Klubschule (mit Logo)

Des pinceaux et de la détente

La calligraphie est l’art de la belle écriture. Durant les cours de l’Ecole-club Migros, vous vous familiarisez avec différentes écritures historiques et apprenez à les écrire.

Le principal enseignement est une platitude qu’en cette ère vouée à Google, on attribue volontiers à Confucius, mais qui pourrait aussi venir d’autres penseurs avant lui: le chemin est le but. Dans la recherche de la paix intérieure, il ne s’agit pas de parvenir le plus rapidement possible à destination. La relaxation n’est pas une course ni une compétition. La relaxation apparaît lorsque l’on ne remplit pas sa vie de distractions et d’aventures, mais que l’on se laisse à l’occasion du temps pour l’ennui et l’oisiveté, tout comme pour la concentration et la créativité. Le calme se niche alors comme de lui-même dans tous les interstices de la vie.

De la calligraphie... pour rien?

En Chine, j’ai été confronté à un exercice de relaxation qui illustre particulièrement bien ce principe: dans le «dishu», la calligraphie avec un pinceau-éponge trempé dans l’eau, il s’agit bien d’écrire des caractères le plus artistiquement possible sur le sol. Mais aussi beaux que soient ces caractères, ils s’estompent et disparaissent au bout de quelques minutes seulement. Le symbole est le suivant: dans une activité, il ne faut pas se concentrer sur le résultat mais sur le processus et trouver la satisfaction dans la beauté du moment.

Représentez-vous donc le chemin menant à une relaxation accrue comme la calligraphie pratiquée avec un pinceau à eau: ce qui compte, ce n’est pas ce qui est visible à l’extérieur, mais la transformation à l’intérieur, que l’on est seul(e) à ressentir. Je vous souhaite un grand succès!

de Lukas Hadorn,

publié le 30.08.2018


Cela pourrait également vous intéresser: