Fermer

Vivre plus sainement?

Massage sonore par bols chantants: dynamique

Notre rédacteur se débarrasse une fois de plus de ses préjugés en testant le massage sonore par bols chantants.

Je l’avoue, je n’étais pas euphorique lorsque la rédaction d’iMpuls m’a confié pour mission d’expérimenter le massage sonore par bols chantants tibétains. Pour tout vous dire, je supposais un complot car, tout récemment, je m’étais amusé de l’éventail incroyablement vaste des types de massage proposés sur mon lieu de résidence. Nous l’enverrons se faire faire un massage par bols tibétains, a-t-on dû entendre dans les locaux de la rédaction. Et pour Noël, nous lui offrirons une flûte shakuhachi! Il sera ravi!

J’y suis donc allé. Après avoir fait des recherches sur Google pour trouver les différentes offres de massage par bol tibétains en Suisse centrale, j’ai décidé de rendre visite à un certain Allan Harry. Il exploite un «cabinet de thérapie sonore» à Lucerne et a produit sur moi une agréable impression de sérénité. J’ai apprécié le fait qu’il ait trouvé le chemin des bols chantants via la musique et non par le biais de l’ésotérisme, de l’astrologie ou d’un voyage organisé au Tibet. J’ai réservé une séance d’essai de 45 minutes de massage par bols tibétains et me suis préparé à découvrir l’homme «résonnant» qui sommeille en moi.

Du son dans les genoux

Le massage a commencé en position debout, dans un bol chantant en métal. Le masseur a frappé sur le bol tandis que je me concentrais sur une grande photo affichée au mur (tout en essayant de ne pas perdre l’équilibre). Les vibrations dans les jambes étaient agréables à ressentir et, selon la perméabilité de chacun, les sons doivent même être perçus dans le haut du corps ou dans la tête. Même si ma propre perméabilité semblait se terminer juste sous les genoux, j’ai été agréablement surpris par l’entrée en matière. Et la suite promettait d’être encore plus agréable.

meditationsklasse.jpg

Créez votre propre oasis de bien-être

Dans les cours de relaxation de l’Ecole-club Migros, nous vous mettons sur la voie qui vous mènera vers la paix intérieure.

Ensuite, je suis resté allongé pendant 25 minutes sur un futon rectangulaire, le visage tourné vers le bas, tandis que le masseur glissait autour de moi sur des semelles silencieuses en frappant sur différents bols chantants placés sur ou à côté de mon corps. Une expérience inhabituelle, atmosphérique pourrait-on dire, et malgré tout, d’une certaine façon, étrangement familière. Les sons sont censés rappeler des expériences vécues «in utero» et comme il s’agit d’harmoniques, nous les percevons presque fortuitement, pas nécessairement comme des sons, mais plutôt comme des bruits, des vibrations ou des sensations.

Dure est la couche, douce est la sensation

Évaluation

Facteur de relaxation: 4
Coût/profit: 2
Potentiel addictif: 3

Échelle de 1 à 5

Seul était nuisible à la détente mon nez, qui coulait en raison d’un rhume, et traduisait de manière impressionnante dans la pratique la théorie selon laquelle le massage par bols chantants met en mouvement le liquide présent dans toutes les cellules de notre corps, composé à 70 pour cent d’eau. En tout cas, j’étais ravi de pouvoir passer sur le dos pour la deuxième partie du massage. Je me suis allongé avec hésitation sur une «chaise longue résonnante» en bois, d’aspect fragile, content de ne déceler aucune malice dans la voix de Monsieur Harry quand il m’a rassuré en disant que ladite chaise longue pouvait supporter 300 kilos. Cela devait être tout juste suffisant.

Tandis que je me relaxais sur le dos, le masseur a pincé 60 cordes disposées sur la partie inférieure de la chaise longue (qui sert en même temps de caisse de résonance), cordes la plupart accordées sur la même fréquence, ce qui a produit un tapis sonore vrillant et bourdonnant sur lequel j’avais l’impression de planer. Je ne pourrais pas affirmer que les cellules s’étaient réorganisées dans mon organisme, que les contractions s’étaient dissipées ou que les troubles de la circulation sanguine avaient disparu, mais les vibrations m’ont pénétré jusqu’à la moelle de manière extrêmement agréable, et ont été à l’origine d’une relaxation profonde dont je n’aurais pas imaginé qu’elle était possible sur cette dure chaise longue garnie de coussins en balle de millet.

J’étais légèrement déçu quand, au bout de 45 minutes, le masseur a tapé sur une cymbale claire me signalant de la sorte que le massage par bols chantants était maintenant terminé. Pendant ces trois quarts d’heure, il s’était passé tant de choses: j’avais plané et plongé, j’avais vibré, résonné et ressenti et, accessoirement, je m’étais débarrassé de quelques préjugés. J’étais légèrement déçu quand, au bout de 45 minutes, le masseur a tapé sur une cymbale claire me signalant de la sorte que le massage par bols chantants était maintenant terminé. Pendant ces trois quarts d’heure, il s’était passé tant de choses: j’avais plané et plongé, j’avais vibré, résonné et ressenti et, accessoirement, je m’étais débarrassé de quelques préjugés.

de Lukas Hadorn,

publié le 20.04.2018


Cela pourrait également vous intéresser: