Fermer

Vivre plus sainement?

Faire s’envoler le stress

Le terme de pleine conscience est sur toutes les lèvres – de quoi s’agit-il exactement? Il existe un modèle d’apprentissage de la méthode reconnu dans le monde, le programme «Mindfulness Based Stress Reduction» (MBSR), assorti de cours spéciaux.

Depuis 2012 déjà, les cours visant à enseigner les techniques de relaxation comme le yoga ou la méditation connaissent un succès croissant. «La tendance à la numérisation a fait naître un mouvement opposé: la pleine conscience», observe Catherine Bissegger, responsable de la division Mouvement et Bien-être dans la coordination des Ecoles-clubs/Centres de loisirs.

Dans ce contexte, la pleine conscience signifie percevoir le moment présent sans l’évaluer. Celui qui s’entraîne à la pleine conscience apprend à percevoir des pensées ou des sentiments qui montent en lui, mais sans jugement.

Stopper le monologue intérieur

Mais comment cela doit-il fonctionner? S’asseoir simplement en tailleur sur un coussin et fermer les yeux peut déjà être très éprouvant. Car au bout de trois à quatre secondes, votre esprit va probablement se mettre à tourner: qu’est-ce que je pourrais bien manger ce soir? Cet e-mail envoyé à ma collège était-il peut-être formulé trop durement? Une étude de l’université de Harvard a révélé que pendant 47% de notre temps, nous sommes confrontés à de tels monologues intérieurs. Des monologues qui nous empêchent de vivre ici et maintenant. Nous vivons soit dans la nostalgie du passé, soit avec la peur du lendemain.

Cours compact de 8 semaines

La pleine conscience s’apprend. Le programme «Mindfulness Based Stress Reduction (MBSR)», qui a été développé en 1979 par Jon Kabat Zinn, est un modèle d’apprentissage de la méthode reconnu dans le monde. Il s’agit de réduire le stress par la méditation de pleine conscience. Ce modèle est particulièrement apprécié parce qu’il réunit les avantages de différentes techniques de méditation au sein d’un programme compact de 8 semaines. La perception attentive du corps (Body Scan), le travail attentif du corps (exercices d’étirement et yoga), la méditation en position assise et debout ainsi que des exercices de pleine conscience pour le quotidien en font partie.

Pour le bien-être personnel

L’Ecole-club Migros propose désormais un cours classique de MBSR, comprenant une journée de pleine conscience. «Notre collaboration avec l’association MBSR Suisse est le gage d’une qualité irréprochable», déclare Catherine Bissegger. «En outre, ce cours convient à tous parce qu’il est dissocié de l’arrière-plan spirituel.» Il est donc également recommandé aux personnes qui se remettent d’un burn-out tout comme à celles qui souhaitent faire quelque chose pour leur bien-être à titre préventif.

Quels peuvent être les résultats attendus à la fin du cours? Ursula Frischknecht-Tobler, responsable certifiée du cours MBSR et co-présidente de l’association MBSR Suisse, détient la réponse: «Notre propre attitude est déterminante. Nous devons persévérer dans notre démarche, le cours n’est pas terminé au bout de huit semaines, il faut continuer à s’entraîner. Mais jusqu’à présent, le cours a toujours produit un effet.»

de Géraldine Merz,

publié le 19.12.2017


Cela pourrait également vous intéresser: