Fermer

Vivre plus sainement?

Dr med. André Dietschi

Spécialiste en médecine générale, en médecine du sport SSMS et en ultrasons SSUM, responsable Medbase Diepoldsau et Heerbrugg
andre-dietschi

Toutes les réponses de Dr med. André Dietschi

andre-dietschi
Dr med. André Dietschi

Spécialiste en médecine générale, Medbase

La rougeole fait partie des agents pathogènes les plus infectieux. Plus de deux personnes non vaccinées sur dix tombent malades après avoir été en contact avec le virus. Il suffit d’éternuer ou de tousser pour transmettre le virus – «emballé» dans des gouttelettes – à une autre personne. Il est aussi parfois suffisant de prendre les transports en commun pour être contaminé. De nombreuses personnes infectées ne remarquent qu’elles ont la rougeole qu’une fois qu’elles ont les éruptions cutanées typiques de la maladie, mais elles sont contagieuses bien avant. Pour les personnes non vaccinées, il est conseillé de rester à bonne distance du malade. La seule protection sûre est la vaccination.

andre-dietschi
Dr med. André Dietschi

Spécialiste en médecine générale, Medbase

Il est assez difficile de distinguer une véritable grippe d’un banal refroidissement, puisque les deux affections présentent des symptômes similaires. La grippe se transmet par différents types de virus influenza, la contagion se faisant généralement par gouttelettes infectées (contact direct, toux, éternuements, poignées de main, poignées de porte, etc.). Les refroidissements se transmettent par des virus (p. ex. rhinovirus), de la même manière.

Les différences s’observent en premier lieu au niveau de l’évolution de la maladie: une grippe s’accompagne en général d’une impression d’être sévèrement malade, d’une fièvre élevée, de toux et de maux de gorge. Le rhume est plus rare en cas de grippe. En revanche, un refroidissement s’accompagne rarement d’une fièvre supérieure à 37,5°, mais souvent d’un rhume. On retrouve des infections bactériennes secondaires (p. ex. bronchite) dans les deux affections, mais plus souvent en cas de grippe.

Pour prévenir les deux maladies, l’idéal est de renforcer ses défenses immunitaires. Par ailleurs, il est conseillé de se laver régulièrement les mains. Il existe aussi un vaccin efficace contre la grippe, qui ne protège toutefois pas des refroidissements. 

andre-dietschi
Dr med. André Dietschi

Spécialiste en médecine générale, Medbase

Non, en aucun cas! Les cloques de taille importante, remplies d’une grande quantité de liquide peuvent être percées avec une aiguille désinfectée, et vidées par une douce pression. On peut ensuite poser un pansement pour ampoules ou un pansement ordinaire. Il est préférable de ne pas retirer la peau car elle protège la blessure d’une infection. Une fois qu’une peau nouvelle et sèche s’est formée dessous, on peut alors couper avec précaution la peau sèche de la cloque.

andre-dietschi
Dr med. André Dietschi

Spécialiste en médecine générale, Medbase

En règle générale, nous perdons de 50 à 150 cheveux par jour. Certains évènements peuvent cependant être sources de perte soudaine et inhabituelle de quantités importantes de cheveux. Parmi ceux-ci, un choc émotionnel, une déficience ou une maladie grave. Cependant, la tendance à perdre ses cheveux est souvent héréditaire et il est difficile de l’éviter. Environ 30% des hommes de 30 ans et 80% des hommes de 70 ans sont concernés. Un coup d’œil dans l’album de famille permettra de rapidement trouver l’information. Si la perte de cheveux n’est pas héréditaire, il est recommandé d’en discuter avec son médecin. 

andre-dietschi
Dr med. André Dietschi

Spécialiste en médecine générale, Medbase

Les personnes qui souffrent de douleurs liées à l’arthrose et font de l’exercice physique de manière avisée obtiennent souvent les meilleurs résultats. Ce ne sont pas les vaisseaux sanguins qui fournissent au cartilage les nutriments dont il a besoin mais la lymphe. L’alternance d’exercice et de détente augmente l’apport de nutriments importants. En outre, des muscles toniques amortissent les chocs qui pèsent sur les articulations. Il vaut donc la peine d’entretenir sa masse musculaire. Les activités les mieux adaptées sont le le cyclisme et la natation. 

Les articles de Dr med. André Dietschi

Faites connaissance avec nos experts


Cela pourrait également vous intéresser:

S'abonner à la newsletter et gagner 3x Fr. 50.-

S'abonner