Internet Explorer n'est plus pris en charge

Pour profiter au mieux de notre site Internet, nous vous invitons à utiliser un navigateur récent.

Beatrix Ott

Beatrix Ott
Psychologue diplômée, centre médical Medbase St. Gallen Am Vadianplatz

Beatrix Ott

Beatrix Ott est psychologue diplômée et travaille chez le centre médical Medbase St. Gallen Am Vadianplatz.

Toutes les réponses de Beatrix Ott

Beatrix Ott
Beatrix Ott

Psychologue diplômée, centre médical Medbase St. Gallen Am Vadianplatz

Bonjour Bernd. Que pourrait-il se passer au pire si, ne serait-ce qu’une fois, vous ne plaisiez pas à tout le monde ou si vous faisiez une erreur? Et que feriez-vous si cela arrivait? Ces questions peuvent vous aider à identifier ce que vous souhaitez secrètement, ce dont vous avez besoin ou ce dont vous avez peur.

Beatrix Ott
Beatrix Ott

Psychologue diplômée, centre médical Medbase St. Gallen Am Vadianplatz

Bonjour Sani. Je pense que nous sommes tous un peu stressés dans la situation actuelle qui nous demande beaucoup en termes de flexibilité et de capacité d’adaptation. Le fait de l’admettre constitue déjà un grand pas en avant. La situation nous montre une fois de plus combien il est important de vivre l’instant présent car nous ignorons ce que nous réserve l’avenir. Réfléchissez à l’instant présent - regardez autour de vous: qu’est-ce qui vous entoure, que voyez-vous, qu’entendez-vous, que sentez-vous, que ressentez-vous? Prenez conscience de ce qui vous entoure. Le bonheur tient à peu de chose.

Beatrix Ott
Beatrix Ott

Psychologue diplômée, centre médical Medbase St. Gallen Am Vadianplatz

J’ai entendu dire qu’on a besoin d’une demi-heure de détente par jour, sauf si on est stressé: dans ce cas, il faut une heure. Avec votre programme, c’est peut-être un peu trop demander, et pourtant, les choses ne peuvent fonctionner que si vous allez bien. Peut-être pourriez-vous vous accorder un moment de répit en vous allongeant un peu lorsque les enfants vous le permettent pendant la journée? Ensuite, sortez avec eux en plein air. Cette méthode permet d’«aplanir» bien des conflits. 

Beatrix Ott
Beatrix Ott

Psychologue diplômée, centre médical Medbase St. Gallen Am Vadianplatz

Bonjour Katja. Le stress que vous décrivez est tout à fait compréhensible. La plupart des gens aiment les contacts et les échanges. Essayez d’entretenir des liens à travers différents médias (Skype, téléphone, courrier). Peut-être pouvez-vous également communiquer davantage avec vos voisins? Une autre chose est importante: les mesures pour lutter contre la pandémie du coronavirus changent souvent. On ne peut pas prévoir combien de temps les choses dureront et quelle sera la situation dans quelques mois. Essayez de vivre l’instant présent, de vous concentrer sur chaque jour et d’en profiter au maximum.

Beatrix Ott
Beatrix Ott

Psychologue diplômée, centre médical Medbase St. Gallen Am Vadianplatz

Bonjour Sina. Il peut tout d’abord être utile d’avoir de quoi écrire à côté de votre lit afin de noter ce que vous avez à faire sans devoir y penser toute la nuit. Vous pouvez également faire une liste des choses à faire pendant la journée et réfléchir à ce qui est vraiment important (établir des priorités) et à ce qui l’est moins ou que vous pouvez peut-être laisser de côté.

Les articles de Beatrix Ott

Faites connaissance avec nos experts


Cela pourrait également vous intéresser:

Courrier de noël Migros: ne laissons personne de côté

Commencer maintenant
Desktop_2880x1260.jpg