Fermer

Vivre plus sainement?

Claudia Vogt

Claudia Vogt est diététicienne BSc et membre de l’Association suisse des diététicien-ne-s. Elle a plusieurs années d’expérience professionnelle à son actif. Elle travaille actuellement comme diététicienne chez l'Hôpital Universitaire de Zurich.
Claudia Vogt

Toutes les réponses de Claudia Vogt

Claudia Vogt
Claudia Vogt

Diététicienne

Y a-t-il des situations où ce phénomène ne se produit pas? Peut-être avez-vous déjà pu mettre au jour un schéma récurrent (consommation de café ou de certains aliments, stress)? Je vous conseille de tout noter dans le détail et d’analyser ensuite les données collectées, éventuellement avec l’aide d’un nutritionniste diplômé ou de votre généraliste.

Claudia Vogt
Claudia Vogt

Diététicienne

Non. Certaines personnes ont effectivement des troubles après avoir mangé de la salade le soir (maux de ventre, ballonnements). Si ce n’est pas votre cas, inutile de supprimer cet aliment de votre souper.

Claudia Vogt
Claudia Vogt

Diététicienne

Pour la digestion, il peut être bon de faire plusieurs petits repas. Vous pouvez voir ce qui marche le mieux dans votre cas selon les symptômes et les intolérances qui se manifestent chez vous. On peut toutefois dire d’une façon générale que c’est surtout quand on mange vite et beaucoup que l’appareil digestif a du mal à suivre. Avec des quantités plus réduites, l’organisme peut métaboliser plus facilement les aliments, de sorte qu’on sera par exemple moins fatigué après le repas.

Claudia Vogt
Claudia Vogt

Diététicienne

Ce type de désagrément peut se produire au début d’un changement de régime alimentaire. L’organisme doit d’abord s’adapter à la nouvelle quantité de fibres qu’on lui apporte. Il est essentiel que vous buviez suffisamment afin que celui-ci puisse correctement métaboliser les fibres. Il vous faut consommer au moins 2 litres de liquides par jour. Laissez du temps à votre organisme et laissez-vous du temps. En tout cas, je vous félicite, continuez ainsi!

Claudia Vogt
Claudia Vogt

Diététicienne

Non, pas vraiment. Chacun doit tenir compte des intolérances qui lui sont propres et d’abord, pour ce faire, tester la façon dont son organisme réagit aux différents aliments. De récentes études ont permis d’établir un régime pauvre en FODMAP. FODMAP vient de l’anglais et signifie «Fermentable Oligo-, Di-, Mono-saccharides And Polyols». On entend par là un groupe de glucides à chaîne courte tels que le fructose, le lactose, les fructanes, les galactanes ainsi que des alcools de sucre tels que le sorbitol, naturellement présents dans certains aliments ou ajoutés durant leur production. Les FODMAP ont deux effets principaux dans l’appareil digestif: ils attirent l’eau dans l’intestin grêle (= effet osmotique) et ils fermentent très vite dans le gros intestin (forte fermentation). Dans un régime d’élimination strict, il vous faudra renoncer pendant 2 à 6 semaines aux produits laitiers contenant du lactose, à certains fruits et légumes, au blé, aux fruits à coque et à d’autres aliments. Vous en trouverez ici la liste complète: www.migros-impuls.ch/fr/medecine/maux/digestion/colon-irritable. Le café, l’alcool ou les épices fortes, notamment, peuvent parfois eux aussi avoir un effet délétère.
 

Les articles de Claudia Vogt

Faites connaissance avec nos experts


Cela pourrait également vous intéresser:

S’abonner à la newsletter et gagner une heure de conseils nutritionnels

S'abonner