Fermer

Vivre plus sainement?

Daniela Walser

Daniela Walser a étudié la psychologie appliquée dans le domaine de la psychologie du travail et des organisations, et exerce désormais pour fit im job (chez Medbase). La société fit im job AG est spécialisée en gestion durable de la santé en entreprise et propose des séminaires sur le thème de la gestion du stress.
Daniela Walser

Toutes les réponses de Daniela Walser

Daniela Walser
Daniela Walser

Psychologue du travail et spécialiste du stress

Les troubles du sommeil peuvent avoir de multiples causes. Le fait que vous dormiez mieux pendant les vacances pourrait indiquer que quelque chose ne va pas dans le lieu où vous dormez. Votre chambre à coucher doit répondre à plusieurs critères: fraîcheur (température idéale: 18 °C), air frais, obscurité totale, calme, pas de source de rayonnement, système de literie anatomique et orthopédique, etc. Essayez de respecter ces critères et voyez si la situation s’améliore. Si tel n’est pas le cas, vous pouvez aussi tenter les améliorations suivantes: bougez suffisamment (au moins 40 minutes par jour); le soir, ne mangez pas trop tard et seulement des aliments faciles à digérer; durant la journée, malgré votre emploi du temps chargé, faites régulièrement une courte pause pour bien respirer et retrouver votre calme. Il faut souvent un certain temps avant que le sommeil ne s’adapte. Soyez donc patiente et faites en sorte que ces conseils deviennent des habitudes. Votre sommeil finira sûrement par s’améliorer. Bonne chance.

Daniela Walser
Daniela Walser

Psychologue du travail et spécialiste du stress

Savoir dire non est important et cela s’apprend. Beaucoup de gens ont du mal à dire non. Cela s’explique souvent par le fait qu’on ne veut pas décevoir les autres ou qu’on a de la peine à écouter ses propres besoins, p. ex. parce qu’on ne veut pas se faire remarquer. Essayez de découvrir pour quelles raisons vous n’aimez pas dire non. Vous pouvez parfaitement dire non à vos collègues en toute bonne conscience, et sans avoir besoin de donner une raison ou de vous justifier. Prenez votre courage à deux mains et essayez de le faire à la prochaine occasion. À vous de jouer!

Daniela Walser
Daniela Walser

Psychologue du travail et spécialiste du stress

Il s’agit là d’un problème très répandu. Il peut être utile de planifier le lendemain dès le soir, avant de se coucher, et éventuellement de prendre des notes. En cas de réveil nocturne, on pourra alors plus facilement apaiser son esprit. Si vous restez éveillée plus d’une demi-heure, levez-vous et adonnez-vous à une activité qui calme votre esprit (p. ex. lecture, exercices de respiration), puis recouchez-vous dès que vos pensées se sont apaisées. Voici quelques conseils pour ne pas vous réveiller la nuit: 1) Bougez le plus possible au grand air durant la journée, cela stimule la production de mélatonine, l’hormone du sommeil. 2) Ne mangez pas de repas copieux après 20 h et ne consommez rien de difficile à digérer au souper (plutôt des aliments riches en glucides qu’en protéines) afin de faciliter la digestion durant la nuit. 3) 1 heure à 1 heure et demie avant d’aller vous coucher, ne pratiquez plus que des activités relaxantes pour préparer votre organisme au sommeil. 4) Renforcez votre capacité à vous détendre en effectuant systématiquement des exercices de relaxation (p. ex. méditation, training autogène). Je vous souhaite plein succès dans la mise en œuvre de ces conseils et de bonnes nuits de sommeil.

Daniela Walser
Daniela Walser

Psychologue du travail et spécialiste du stress

Essayez de définir ce qui vous stresse le plus. D’abord, au niveau des activités: p. ex. trop de travail, trop de responsabilités, contraintes de temps, collaboration avec les collègues, etc. Ensuite, par rapport à votre supérieur hiérarchique: p. ex. communication confuse, trop de pression, pas assez d’estime, exigences contradictoires, etc. Notez tous les points et classez-les par ordre de priorité. Essayez de rester aussi factuelle que possible en discutant avec votre supérieur hiérarchique et communiquez sur le mode «je»; autrement dit, il ne faut pas l’agresser, mais simplement lui expliquer comment vous vous sentez ou quels sont les effets de son comportement à votre égard. Avant l’entretien, essayez également de noter ce que vous attendez de lui, et faites-lui part de ces souhaits. Si vous vous préparez bien à l’entretien et que vous faites preuve d’engagement, votre supérieur hiérarchique saura certainement l’apprécier.

Daniela Walser
Daniela Walser

Psychologue du travail et spécialiste du stress

Dans votre situation, il est important de déterminer ce qui vous dérange précisément dans la présence des autres personnes et quels sont les symptômes de votre malaise. Essayez également de voir si vos propres valeurs et croyances peuvent vous aider à désamorcer la situation. Le mieux est que vous notiez les expériences que vous vivez sur une longue période. Si vous souffrez trop de cette situation, parlez-en dès que possible avec votre supérieur hiérarchique. Essayez tout de même de considérer le travail dans un open space comme une «chance» et abordez cette nouvelle situation de manière aussi objective que possible. Je vous souhaite le meilleur pour affronter ce nouveau défi.

Faites connaissance avec nos experts


Cela pourrait également vous intéresser:

S’abonner à la newsletter et gagner un an de courses pour Fr. 3’000

S'abonner
geschenk-icon.jpg