Fermer

Vivre plus sainement?

Manger du poisson peut aider à lutter contre les rhumatismes

Deux repas de poisson par semaine produisent environ un tiers des effets d’un médicament puissant.

Il est possible d’obtenir environ un tiers des effets produits par un médicament puissant contre les rhumatismes en mangeant du poisson. C’est ce que rapportent des chercheurs américains. 176 personnes qui souffraient de rhumatismes depuis neuf ans environ en moyenne ont participé à leur étude. La plupart d’entre elles étaient des femmes âgées d’une soixantaine d’années.

Plus l’on mange de poisson, moins les articulations s’enflamment

Effectivement, les chercheurs ont constaté une corrélation entre rhumatisme et consommation de poisson: chaque repas de poisson par semaine réduit l’activité de la maladie de façon mesurable, comme l’a montré le score DAS28-CRP. Celui-ci prend en compte le nombre d’articulations enflées ou douloureuses sur un total de 28, le degré d’infection dans le sang et l’état dans lequel le patient se sent de manière générale.

Environ un tiers aussi efficace que le méthotrexate

Ce score était inférieur de 0,5 point environ chez les sujets qui mangeaient du poisson au moins deux fois par semaine par rapport aux participants à l’étude qui en consommaient moins d’une fois par mois. Chaque repas de poisson supplémentaire par semaine réduisait le score de 0,18 point. A titre de comparaison, dans des études testant les effets du méthotrexate, un médicament contre le rhumatisme, ce score baissait de 1,2 à 1,6.

On savait déjà que l’huile de poisson pouvait inhiber les inflammations d’origine rhumatismale dans les articulations parce qu’elle contient des acides gras oméga-3 aux propriétés anti-inflammatoires.

Des études probantes sont nécessaires

Cependant, dans cette étude récente, la consommation de poisson a aussi eu un effet bénéfique sur les articulations quand les participants consommaient en plus de l’huile de poisson. Un inconvénient de cette étude est qu’elle ne peut pas démontrer la corrélation. Par ailleurs, les indications sur la consommation de poisson reposaient sur des données fournies par les sujets eux-mêmes. «Arthritis Care and Research» 2017 (Anglais)

de Dr med. Martina Frei,

publié le 04.10.2017


Cela pourrait également vous intéresser: