Retour

Médecine

Actuel

En pleine forme tout l’été

Avis des experts

Premiers secours
sex-in-der-kueche.jpg
Marah G., Viège
J’ai eu des rapports sexuels non protégés. Maintenant, je crains d’avoir peut-être été infectée par le VIH. Que puis-je faire?
andre-dietschi
Dr med. André Dietschi, Spécialiste en médecine générale

Si le contact remonte à moins de 72 heures, vous pouvez commencer une prophylaxie post-exposition. Cette thérapie dure quatre semaines et s’accompagne de nombreux effets secondaires. De plus, son succès n’est pas garanti. Plus vous laissez s’écouler de temps entre les rapports non protégés et le début de la thérapie, plus les chances d’échapper à une infection sont faibles. Si l’exposition potentielle au VIH a eu lieu il y a plus de 72 heures, vous devriez faire un test VIH. L’idéal serait alors d’attendre environ trois mois, parce qu’un résultat de test séronégatif ne peut exclure toute infection par le virus que trois mois après une situation à risque. En effet, certaines personnes ont besoin de jusqu’à trois mois pour former des anticorps contre le VIH, qui pourront alors être mesurés par le test. 

Eau
frau-wasser-trinken.jpg
Beatrice M., Muttenz
Je bois un litre d’eau par jour. Est-ce que cela suffit?
andre-dietschi
Dr med. André Dietschi, Spécialiste en médecine générale

Cela pourrait être insuffisant. Il est conseillé de consommer 1,5 à 2 litres de liquide par jour en plus de la nourriture. Le besoin d’eau est déterminé par différents facteurs, comme la température extérieure ou l’activité physique. Quand on transpire, par exemple, le corps perd très vite beaucoup d’eau. Une soif accrue, une urine foncée et une faible miction indiquent à coup sûr que l’on ne boit pas suffisamment. Des signes de sécheresse apparaissent aussi aux plis cutanés sur le dos des mains.

Sommeil
junger-mann-schlaeft.jpg
Stella C., Airolo
Que peut-on faire contre le ronflement?
andre-dietschi
Dr med. André Dietschi, Spécialiste en médecine générale

Il n’existe malheureusement aucun remède. Plusieurs facteurs peuvent en être responsables: un nez bouché, une cloison nasale déviée ou un grossissement de la base de la langue (la partie arrière de la langue). Le fait de respirer par la bouche est aussi souvent à l’origine du ronflement. Le bruit est produit par des vibrations du voile du palais lorsque l’air traverse l’arrière-bouche, particulièrement pendant l’inspiration. Dans le sommeil, les muscles se décontractent, dans la partie supérieure du pharynx également. La langue glisse vers l’arrière, rétrécissant ainsi les voies respiratoires. Pour pouvoir transporter suffisamment d’oxygène aux poumons, on respire plus fortement. Le voile du palais peut alors vibrer dans le flux d’air, émettant comme un vrombissement. Le fait de dormir sur le dos et de boire de l’alcool avant d’aller se coucher favorise le ronflement, l’alcool parce qu’il détend les muscles.

Posez-nous vos questions

Cela pourrait également vous intéresser: