Fermer

Vivre plus sainement?

Retour

1000 questions, 1000 réponses

Vous avez des questions à poser sur l’alimentation, l’activité physique, la détente et la médecine? Nous vous livrons les réponses. Ici, vous pouvez poser de nouvelles questions et consulter les réponses aux questions déjà posées.

Vous n’avez pas trouvé de réponse à votre question? Demandez à nos experts!

  • Tous (193)
  • Exercice Physique (65)
  • Alimentation (84)
  • Relaxation (21)
  • Mêdecine (52)
pia-martin
Pia Martin

Master en écotrophologie

La perte de poids repose principalement sur un bilan calorique négatif. Absorbez donc moins de calories que ce dont vous avez besoin. En premier lieu, peu importe d’où viennent les calories.
Continuez de faire beaucoup d’exercice. C’est très bien. Mangez beaucoup de fruits et de légumes, des produits à base de céréales complètes, des produits laitiers pauvres en matières grasses et des sources de protéines (poisson, poulet, cottage cheese). Le corps a besoin de glucides. Il ne faut donc pas les supprimer de votre alimentation. Vous pouvez toutefois légèrement réduire votre apport en glucides si vous le souhaitez. Veillez surtout à éviter autant que possible le sucre que contiennent les boissons sucrées et les sucreries. Les glucides complexes issus des produits à base de céréales complètes ou des légumineuses rassasient bien et n’augmentent pas autant ni aussi rapidement le taux de glycémie et le taux d’insuline que les glucides simples et les produits à base de farine blanche. Ce sont des principes que vous pourrez continuer à observer.

christoph-dehnert
Dr méd. Christoph Dehnert

Spécialiste en médecine interne générale et en cardiologie, Medbase

J'ai peur de ne pouvoir vous aider avec aucun médicament. Ceux qui seraient éligibles sont sur la liste du dopage. La meilleure prophylaxie est et reste la montée lente et une bonne pré-acclimatation. Augmentez lentement la hauteur de vos objectifs au cours de la saison et allez régulièrement en altitude. C'est comme ça qu'on s'acclimate le mieux. 

Claudia Vogt
Claudia Vogt

Diététicienne

Vous ne devriez pas rester en-dessous de votre métabolisme de base. Si vous mangez moins, votre organisme ne dispose pas de suffisamment d’énergie pour assurer ses fonctions essentielles (organes, régulation de la température corporelle). Pour combler ce déficit, il va se mettre à puiser dans votre masse musculaire. Cette astuce va lui permettre de disposer de suffisamment d’énergie pour ses fonctions de base et de réduire vos besoins énergétiques. Car plus nous avons de muscles, plus nous consommons d’énergie. L’effet de la réduction de la masse musculaire est durable, même si vous vous remettez à manger normalement. Dans ce cas, vous allez même reprendre du poids plus rapidement. Si vous ne mangez pas suffisamment, votre corps se met donc en veilleuse. Votre métabolisme ne fonctionne plus de manière optimale et il est aussi plus difficile de perdre du poids. Par conséquent, je vous conseille vivement d’absorber suffisamment d’énergie!

david-faeh
Dr med. David Fäh

Nutritionniste

Galerie-1-Schlank-mit-Pulver.jpg

Des formules se composant de boissons («shakes») riches en protéines, de poudres ou de barres permettent de remplacer un ou plusieurs repas. La composition de ces produits est réglementée, tous les nutriments importants doivent être présents.

Avantage: le repas est facile et rapide à préparer, inutile d’étudier ce que l’on va manger.

Inconvénient: très monotone, gros risque d’interrompre rapidement la thérapie. En plus, on n’apprend pas à changer son comportement alimentaire!

Conclusion: judicieux tout au plus pour démarrer un changement alimentaire durable.

david-faeh
Dr med. David Fäh

Nutritionniste

Galerie-2-Low-Carb.jpg

Le principe est simple: selon la théorie du Dr Atkins, les sucres, ou glucides, sont notre fournisseur d’énergie numéro un; si on les laisse de côté, on économise beaucoup de calories.

Avantage: de nombreuses études démontrent que les régimes pauvres en glucides sont efficaces. En outre, ils ont un effet positif sur le niveau de glycémie et la sécrétion d’insuline. 

Inconvénient: la liste des produits bannis est longue: pâtes, pizzas, pain, pommes de terre et fruits sont généralement interdits. L’apport de graisse est nettement plus élevé, augmentant le risque de maladies cardiovasculaires.

Conclusion: une forme modérée de régime pauvre en sucres semble judicieuse. On devrait continuer à pouvoir manger de tout et l’on a besoin d’alternatives à la viande et au poisson pour ne pas avoir une alimentation trop monotone et déséquilibrée. On pensera par exemple aux produits laitiers, aux œufs, au tofu et au quorn.

david-faeh
Dr med. David Fäh

Nutritionniste

Galerie-3-Low-Fat.jpg

Les aliments gras sont connus pour faire grossir, car ce sont eux qui contiennent la plus haute densité énergétique. Pour cette raison, on renonce autant que possible aux lipides. Certaines variétés de fromage et de charcuterie sont même totalement interdites. 

Avantage: ceux qui réduisent leur apport en graisse économisent des calories, sauf s’ils les consomment dans d’autres produits. 

Inconvénient: les produits gras ne sont pas les seuls à faire grossir. Les glucides contribuent eux aussi aux bourrelets. Si on laisse tomber la saucisse pour manger davantage de pain, on n’a rien gagné. 

Conclusion: réduire l’apport en graisse, oui, mais uniquement en surveillant le nombre total de calories.

david-faeh
Dr med. David Fäh

Nutritionniste

Galerie-4-Intermittierendes-Fasten.jpg

On entend par là différentes méthodes de jeûne sur une courte période. Par exemple, on renoncera à manger chaque jour pendant 16 heures (entre le repas du soir et le petit-déjeuner), ou on ne mangera rien un jour sur deux. 

Avantage: les premières études à ce sujet laissent présumer un certain succès. La glycémie et les lipides sanguins s’en trouvent améliorés.

Inconvénient: cette forme d’alimentation est difficilement réalisable sur le plan social. Qui aime renoncer à un souper convivial avec sa famille?

Conclusion: ne convient pas à une perte de poids sur le long terme. De plus, il n’y a pas de recommandations quant à ce que l’on doit manger.

david-faeh
Dr med. David Fäh

Nutritionniste

Galerie-5-Basenfasten.jpg

Trois à cinq petits repas par jour constitués de légumes, de fruits, d’eau ou d’infusions sont autorisés. La viande, le poisson, la charcuterie et les produits laitiers, les pâtes, les sucreries, l’alcool et le café, en revanche, sont tabous. 

Avantage: le régime laisse à penser que le corps se débarrasse de l’«excédent d’acide».

Inconvénient: les produits sains, comme la viande et le poisson maigres, disparaissent également du menu. Ce n’est pas un changement d’habitude alimentaire à long terme.

Conclusion: il n’existe aucune étude scientifique pour ce genre de jeûne. Une «hyperacidification» de l’organisme du fait de l’alimentation n’a pas de fondement médical. Ce jeûne peut être tout au plus envisagé pour initier à court terme un changement de comportement alimentaire durable.

david-faeh
Dr med. David Fäh

Nutritionniste

Galerie-6-HCG-Diaet.jpg

La gonadotrophine chorionique humaine (HCG) est une hormone secrétée pendant la grossesse qui serait responsable du besoin accru de calories. Injectée ou prise sous forme de comprimé, elle est combinée avec un régime pauvre en graisses et en calories de moins de 500 calories par jour. 

Avantage: aucun.

Inconvénient: l’apport calorique est nettement trop bas et provoque fatigue, atonie, perte de performance, troubles cardiovasculaires et réduction de la masse musculaire.

Conclusion: ce régime comporte des risques pour la santé et n’est pas à recommander.

david-faeh
Dr med. David Fäh

Nutritionniste

Galerie-7-Paleo-Diaet.jpg

Notre corps se serait adapté génétiquement à l’offre de denrées alimentaires du Paléolithique et, à partir de là, il ne s’est plus développé. C’est la raison pour laquelle il faut manger principalement des plantes sauvages, des racines, des baies, des fruits à coque et du gibier.

Avantage: les calories sont en petit nombre, car on renonce à de nombreux produits tels que les pâtes, le pain, les sucreries. 

Inconvénient: seuls quelques produits sont encore autorisés, ce qui rend le régime compliqué. Il n’est pas tenu compte du fait que les habitudes alimentaires s’apprennent. 

Conclusion: cette forme d’alimentation n’est pas à recommander car elle est dénuée de base scientifique.

Nous n’avons malheureusement pas trouvé de résultat correspondant à votre recherche. Veuillez saisir un nouveau terme de recherche ou posez votre question à nos experts:

Nous n’avons malheureusement pas trouvé de résultat correspondant à votre recherche. Veuillez saisir un nouveau terme de recherche ou posez votre question à nos experts:

Nous n’avons malheureusement pas trouvé de résultat correspondant à votre recherche. Veuillez saisir un nouveau terme de recherche ou posez votre question à nos experts:

Nous n’avons malheureusement pas trouvé de résultat correspondant à votre recherche. Veuillez saisir un nouveau terme de recherche ou posez votre question à nos experts:

Vos questions sur le thème de la santé

Vous recevrez la réponse à votre question par e-mail et votre question pourra être publiée sur migros-impuls.ch. Seuls le prénom et la première lettre du nom de l’auteur de la question seront indiqués (exemple: «Anne M.»).

Les renseignements fournis ne sauraient remplacer une consultation chez le médecin.

* = Champ obligatoire

Encore 500 signes

Cela pourrait également vous intéresser:

Abonnez-vous à la newsletter iMpuls et gagnez 3x50.–

Inscrivez-vous
geschenk-icon.jpg