Fermer

Vivre plus sainement?

Intolérance au lactose: lorsque le lait nous fatigue

L’intolérance au lactose peut rendre la vie des personnes concernées difficile. En Suisse, environ une personne sur cinq ne supporte pas le lactose. Quels en sont les symptômes et à quoi doit-on prêter attention en matière d’alimentation?

Vous souffrez systématiquement de troubles digestifs, de ballonnements ou même de diarrhées après avoir bu du lait? Selon aha! Centre d’Allergie Suisse, environ un cinquième de la population suisse est concernée par l’intolérance au lactose. Cette dernière peut se révéler très désagréable et affecter la qualité de vie.

Qu’est-ce que l’intolérance au lactose?

Les personnes souffrant d’intolérance au lactose ne peuvent pas digérer correctement le lactose (sucre du lait). En temps normal, le lactose est divisé dans l’intestin grêle par l’enzyme digestive lactase en ses deux composants: le galactose et le glucose. Lors d’une carence en lactase, le lactose présent dans l’intestin grêle ne peut pas être décomposé en ses deux composants. Le lactose non décomposé pénètre alors dans le gros intestin et y est fermenté par les bactéries, ce qui entraîne la formation de gaz et l’accumulation d’eau.

Symptômes typiques

Après avoir consommé du lait et des produits laitiers, les symptômes suivants peuvent survenir:

  • Ballonnements
  • Flatulences
  • Campes d’estomac
  • Diarrhée (provoquant souvent des altérations cutanées inflammatoires autour de l’anus).
  • Nausées
  • Constipation

De nombreuses personnes touchées ne savent pas d’où viennent leurs symptômes, ou elles évitent automatiquement les aliments déclencheurs.

Pose du diagnostic

En premier lieu, le médecin mène un entretien approfondi. Il peut être utile de tenir un journal des symptômes alimentaires en amont et d’y consigner les aliments consommés ainsi que les symptômes qui en découlent. Un test respiratoire spécifique (test respiratoire à l’hydrogène/H2) ou un test génétique avec analyse sanguine constituent des méthodes fiables pour confirmer le diagnostic. (Poursuivez votre lecture ci-dessous…)

Autres articles sur le thème

Vers le dossier

S’alimenter sans lactose

Informations complémentaires

La tolérance au lactose varie d’une personne à l’autre. En règle générale, 12 grammes par jour sont bien tolérés, en particulier si l’apport est réparti sur la journée et se fait en même temps que d’autres nutriments, c’est-à-dire pendant les repas.

Dans la plupart des cas, éviter le lait pur et sélectionner des produits laitiers bien tolérés suffit pour éviter les symptômes. Ceux-ci incluent:

  • Le fromage à pâte dure est exempt de lactose en raison du processus d’affinage, le fromage à pâte mi-dure et le fromage à pâte molle contiennent tout au plus des traces de lactose et peuvent généralement être dégustés sans générer de symptômes.
  • Les produits à base de lait acidulé sont eux aussi généralement bien tolérés. Ils affichent une faible teneur en lactose en raison de la transformation du lactose en acide lactique par les bactéries. De plus, la lactase bactérienne favorise la digestion du lactose.
  • Le lait et les produits laitiers sans lactose sont de bonnes alternatives. Ils contiennent la même quantité de protéines et de calcium que les produits classiques. La seule différence avec le lait normal est que le lactose est déjà décomposé.

Les personnes particulièrement sensibles peuvent se rabattre sur des produits sans lait:

  • Produits sans lactose ou végans
  • Boisson au soja (lait de soja)
  • Yogourt au soja
  • Boisson au riz

Les produits contenant de petites quantités de lait ou de lactose doivent également être évités.

Toute personne devant suivre un régime pauvre en lactose doit savoir qu’en plus des produits laitiers, d’autres aliments peuvent également en contenir. Le lactose peut en effet être utilisé comme excipient dans les produits transformés, notamment dans les produits suivants:

  • Soupes
  • Sauces
  • Condiments en poudre
  • Bouillon
  • Margarine
  • Pains et pâtisseries
  • Viande, charcuterie et plats cuisinés
  • Chocolat au lait, bonbons à la crème et boissons à base de lactosérum

La règle qui prévaut: lisez les informations sur l’emballage! Selon la loi, le lait et ses dérivés (crème, beurre, fromage, etc.) doivent toujours figurer dans la liste des ingrédients, même s’ils ne sont ajoutés qu’en petites quantités. Cela vaut également pour le lactose.

Les traces de lait ou de lactose sont également déclarées, car elles peuvent pénétrer par inadvertance dans un produit au cours du processus de fabrication. Cela est dans certains cas inévitable. Ces traces ne sont toutefois pas pertinentes pour les personnes souffrant d’intolérance au lactose, mais seulement pour les personnes allergiques.

de Brigitte Baru,

publié le 01.03.2017, révisé le 03.03.2020


Cela pourrait également vous intéresser:

Mincir, retrouver la forme et la santé? Suivez un programme et gagnez un bon

Commencer maintenant
geschenkkarte-gelb.jpg