Fermer

Vivre plus sainement?

Plus que marcher avec deux bâtons

Pour le public non averti, la marche nordique est un sport qui prête à sourire et qui n’exige pas d’apprentissage particulier. Mais cette pratique implique plus que la simple marche avec deux bâtons.

La marche nordique fait beaucoup d’adeptes. A une époque où l’on entend partout dire que la population manque d’activité physique, c’est une bonne nouvelle. La moins bonne, c’est que de nombreux pratiquants n’exécutent pas les gestes correctement. «Une personne qui voudra se lancer dans le tennis aura très souvent le réflexe de prendre des cours plutôt que de lancer des balles au hasard par-dessus le filet. Cela n’est pas le cas avec la marche nordique: beaucoup pensent que l’on peut improviser», déplore Franz Ressmann, qui forme des moniteurs au sein de la Nordic Walking Organisation Suisse. La marche nordique, c’est plus que marcher avec deux bâtons. Tandis que les bâtons de randonnée servent principalement à prendre appui en montée, les bâtons de marche nordique jouent, eux, un autre rôle: ils font participer activement le buste et les bras à l’effort.

Pour tous les niveaux

«En se lançant seul, on risque aussi de prendre de mauvaises habitudes qui seront difficiles à corriger», poursuit F. Ressmann. Deux à trois leçons de deux heures chacune suffisent amplement à acquérir les bases. Si, aujourd’hui, la marche nordique est majoritairement pratiquée par des femmes et, souvent, par des personnes qui ne sont pas très portées sur le sport, F. Ressmann tient à préciser que la marche nordique s’adresse à tous. «La marche nordique est une pratique connexe idéale pour les sportifs de haut niveau», indique-t-il. C’est un bon sport complémentaire pour les triathlètes par exemple.

Pour que les skieurs gardent la forme en été

Contrairement à la marche à pied, au footing et à la randonnée à laquelle elle est souvent comparée, la marche nordique renforce la musculature des jambes et du haut du corps, stimule la circulation sanguine dans les bras et les mains et soulage les tensions au niveau des épaules et de la nuque. La marche nordique vient de Finlande. L’idée était de trouver un sport permettant aux skieurs de fond d’entretenir leur condition physique en été. Mais c’est grâce au développement de bâtons adaptés et à la présentation de la marche nordique comme un sport accessible à tous que la discipline a connu un véritable essor dans une multitude de pays, au début des années 2000.

Conseils pour les débutants

  • Faites attention à votre posture, qui doit être bien droite.
  • Les bras sont tendus, le poignet et le bras forment une ligne droite.
  • Ne plantez pas vos bâtons à la verticale puisqu’ils doivent accompagner naturellement le mouvement.
  • Ne faites pas de trop grands pas, conservez votre allure normale.
  • Ne vous habillez pas trop chaudement et évitez le coton. Préférez des vêtements légers et des chaussures de marche légères et confortables qui permettent aux pieds de se dérouler correctement. Ne portez pas de chaussures montantes.
  • Lorsque vous choisissez vos bâtons, faites attention aux gantelets et dragonnes. Vous devez avoir les bâtons bien en main, sans qu’ils génèrent de pression ni de friction.
  • Commencez à vous entraîner sur terrain plat et, au début, limitez-vous à une heure au maximum. Marchez plusieurs fois par semaine.

de Ümit Yoker,

publié le 02.03.2018


Cela pourrait également vous intéresser: