Fermer

Vivre plus sainement?

Plus d’allergies après des amygdalectomies

Les amygdales et amygdales palatines pourraient être plus importantes pour le système immunitaire que ce que l’on croyait jusqu’à présent. Près de deux douzaines de maladies surviennent plus fréquemment après des amygdalectomies.

Avant, les amygdalectomies étaient monnaie courante chez les enfants. Aujourd’hui, les médecins sont un peu plus réservés sur cette question. Une étude menée sur des adultes danois les conforte dans cette idée. Car considérée sur le long terme, l’ablation des amygdales et/ou des amygdales palatines a apparemment des conséquences négatives.

Ne manquez plus aucun sujet traité par iMpuls: abonnez-vous à notre newsletter.

Les chercheurs ont voulu savoir quelles maladies survenaient chez plus de 60 000 personnes qui avaient été opérées des amygdales avant leur neuvième anniversaire. Jeunes adultes (jusqu’à l’âge de 30 ans), ces personnes ont plus souvent souffert d’allergies telles que le rhume des fois, d’infections des voies respiratoires et également d’asthme, que les personnes qui avaient conservé leurs amygdales.

Un risque de cancer plus élevé

Sur les 28 maladies auxquelles se sont intéressés les chercheurs, 22 survenaient plus souvent chez les personnes qui avaient subi une amygdalectomie dans leur enfance. Parmi ces maladies, on a recensé des maladies cancéreuses.

Par le passé déjà, d’autres études avaient révélé que les amygdalectomies pouvaient plus tard être également associées à un risque d’infarctus et de cancer du sein accru.

Importantes pour le système immunitaire

On ne connaît pas les interconnexions. Peut-être les amygdales et amygdales palatines sont-elles plus importantes pour le système immunitaire que ce que l’on pensait jusqu’à présent, supposent les chercheurs.

Autre hypothèse: des problèmes récurrents avec les amygdales peuvent également indiquer une prédisposition aux inflammations chroniques ou une légère faiblesse immunitaire. Ceci pourrait favoriser plus tard le développement de maladies telles que le cancer, précisément, ou des infarctus. L’amygdalectomie n’éliminerait alors pas le problème de fond. 


Source: «JAMA Otolaryngol Head Neck Surg»

de Dr med. Martina Frei,

publié le 03.10.2018


Cela pourrait également vous intéresser: