Fermer

Vivre plus sainement?

Montrer les dents à l’inflammation

L’inflammation des gencives et de la mâchoire peut avoir des conséquences sur l’organisme tout entier. Une bonne hygiène buccale ne suffit pas pour redresser la situation, l’alimentation joue aussi un grand rôle.

La parodontite, aussi appelée parodontose dans le langage courant, est considérée comme l’un des derniers défis importants de l’odontologie. Cette inflammation chronique est causée par la présence de bactéries dans la cavité buccale. Non découverte suffisamment tôt et immédiatement traitée, elle détruit irrévocablement des parties entières des tissus qui soutiennent les dents.

La parodontite est la cause la plus fréquente de la perte de dents chez les adultes. Et elle touche presque tout le monde, plus ou moins fortement, à un moment ou à un autre de la vie: la parodontite est une maladie largement répandue. Sa fréquence et sa gravité augmentent avec l’âge.

Risque de contracter d’autres maladies

Pour la science, cette maladie pose encore beaucoup de questions. Car la parodontite ne touche pas seulement les gencives: des études montrent un rapport avec de nombreuses autres pathologies. Ainsi, par exemple, le risque de maladies cardiovasculaires augmente.

Les chercheurs supposent que des germes parfois très agressifs ne pénètrent pas seulement dans le sang à partir de la cavité buccale, mais font aussi que certains neurotransmetteurs s’introduisent dans la circulation sanguine. Ils y favorisent la formation de caillots ou déclenchent des inflammations qui causent l’épaississement des parois des artères, ce qui risque d’entraîner un infarctus du myocarde ou un accident vasculaire cérébral. Les bactéries peuvent également être entraînées dans les voies respiratoires et y causer des infections. (Poursuivez votre lecture ci-dessous …)

En lien avec le sujet

Les fumeurs menacés

A ce jour, on ne sait pas expliquer exactement pourquoi certaines personnes ont plutôt tendance à souffrir de parodontite et d’autres non. Il est évident que l’hygiène buccale joue un rôle capital. Celui ou celle qui ne se brosse qu’irrégulièrement les dents ou qui les brosse mal n’élimine pas suffisamment de plaque dentaire et offre un terrain favorable à la prolifération de bactéries nuisibles. La nicotine augmente aussi nettement le risque: les fumeurs souffrent plus souvent et plus sévèrement de parodontite.

Par ailleurs, les indices montrant qu’une alimentation déséquilibrée favorise la maladie se multiplient. Des scientifiques des universités de Würzburg et de Hohenheim ont récemment constaté que, chez des patients souffrant de maladies chroniques des gencives, la consommation d’aliments particulièrement riches en nitrates, comme la salade verte, les épinards ou les bettes, favorisait la disparition des inflammations buccales.

«Cependant, dans l’ensemble, nous savons encore peu de choses sur les effets de l’alimentation», constate Christof Dörfer, président de la Société allemande de parodontologie. «Toutefois, les premiers résultats sont prometteurs. Il y a certainement là un moyen d’agir pour la prévention ou le traitement».

La meilleure prévention

Par conséquent, la meilleure prévention contre la parodontite est de consommer beaucoup de légumes et de fruits, peu de sucre, de ne pas fumer et d’entretenir correctement ses dents. Sans oublier des détartrages réguliers. Le plus important reste l’hygiène dentaire personnelle: il convient de se brosser les dents deux fois par jour et de nettoyer les espaces interdentaires avec des brosses spéciales ou du fil dentaire.

Produits assortis

de Lisa Meyer,

publié le 13.11.2017


Cela pourrait également vous intéresser: