Fermer

Vivre plus sainement?

Des rebelles aux hipsters

Le yoga est chic et tendance, avec des smoothies yoga, du clubbing yoga, du goat yoga. Mais il ne faut pas oublier que les yogis du début étaient des rebelles et des marginaux.

Le yoga est in, le yoga est tendance, le yoga est dans l’air du temps et régit aujourd’hui le style de vie de millions de personnes tout autour du globe. On trouve maintenant des smoothies yoga, du clubbing yoga, du goat yoga… Les chercheurs en tendance prédisent que dans vingt ans, les festivals de musique seront des rencontres de yoga avec un peu de musique autour. Le yoga est culte, le yoga est sexy, le yoga est de bon ton. Tel est en tout cas l’emballage.

Qu’est-ce que le yoga?

En quoi consiste-t-il? Il s’agit de techniques corporelles simples de purification, de respiration, de concentration et de détente. Elles sont très efficaces lorsque nous nous y adonnons régulièrement.

Ce qui, aujourd’hui, est une mégatendance, a longtemps été tabou dans les pays occidentaux. C’est en 1948 qu’Indra Devi ouvrit le tout premier studio de yoga aux Etats-Unis, à Hollywood. En Europe, les personnes qui pratiquaient le yoga étaient encore considérées, à cette époque et jusqu’à la fin des années 1980, comme des membres exotiques d’une secte.

Des marginaux qui se retiraient dans la montagne

johannes-glarner.jpg
Johannes Glarner

Initialement Dr phil. I, Johannes Glarner est aujourd’hui professeur de yoga et formateur dans cette discipline dans la grande région de Zurich, professeur de yoga à l’Instituto de Empresa, à Madrid et thérapeute par le yoga à la clinique Forel, en Thurgovie.

Si le yoga a aujourd’hui gagné ses lettres de noblesse, les tout premiers yogis étaient des marginaux en rupture avec la société. Si nous revenons sur les débuts de cette pratique ancestrale, nous voyons des individus vivant dans des villages qui ne veulent plus participer à la «folie ordinaire» de leur quotidien. Ils étaient las de la cupidité quotidienne, de la haine, de la violence et de l’envie. En rébellion, ils quittaient leurs proches et se retiraient au calme: sur les collines environnantes, dans les forêts et dans des grottes. C’est là qu’ils s’assirent.

Certains assistaient les yeux ouverts aux agitations douloureuses qui se passaient dans les villages au-dessous, d’autres l’appréhendaient avec leur œil intérieur. Grâce à cette vision intérieure et extérieure, le village qui était en eux se calmait et disparaissait même temporairement. Pour pouvoir rester assis plus longtemps en paix, ils inventèrent des techniques: ils renforcèrent leurs dos, ouvrirent leurs hanches et leurs épaules. Voilà qu’était né le yoga corporel.

frau-am-see-yoga-teaser.jpg

Prendre part aux cours

Cours et formations sur le thème Yoga à l'Ecole-club Migros.

Vers l'offre de l'Ecole-club

Seul l’emballage est un phénomène de mode

Quel que soit le lieu ou le moment où nous nous tenons debout sur nos tapis ou assis sur nos coussins pour trouver notre équilibre intérieur, un fil délicat nous relie directement avec ces marginaux de temps et de pays lointains, que l’on appelait couramment «yogins». Pour cette raison, pratiquer le yoga signifie également toujours aussi s’opposer, se rebeller, dire non au monde frénétique à l’extérieur et dire oui à l’intériorité, au calme, à l’immatériel. On pourrait aussi appeler cela la conscience. Seul l’emballage est un phénomène de mode.

Publié le 16.08.2017,

de Johannes Glarner


Das könnte Sie interessieren: