Fermer

Vivre plus sainement?

Yoga et jogging pour deux fois plus de plaisir

Courir en plein air fait du bien. En réalisant quelques exercices de yoga ciblés avant et après le jogging, vous éviterez les blessures et conserverez votre souplesse. Ainsi, le plaisir de la course sera double.

Les personnes qui pratiquent régulièrement le jogging savent qu’une activité physique dans la nature est des plus bénéfiques sur le corps et l’esprit: le cœur bat comme un fou, le corps est inondé d’oxygène et la tête se libère. Après une course, nous nous sentons heureux et revigorés.

Quand nous associons le yoga au jogging, de préférence avant et après chaque course, notre organisme en profite à double titre. Un petit nombre d’Asanas nous permettent en effet de préparer et de renforcer chaque muscle qui sera sollicité. Après la course, une session de yoga en récupération nous aidera à utiliser efficacement la chaleur dégagée pour pratiquer un étirement. Ainsi, nous éviterons les blessures et remédierons aux mauvaises postures du bassin. De plus, la respiration abdominale profonde suite à l’effort aidera à évacuer les toxines.

Échauffement avant la course

  1. La chaise: tenez-vous debout, les jambes écartées de la largeur des hanches. En inspirant, relevez les bras latéralement et tendez-les (les paumes sont tournées l’une vers l’autre). En expirant, asseyez-vous sur une chaise imaginaire: les genoux se trouvent au-dessus des pieds, le ventre est contracté, la tête droite, restez dans cette position pendant 10 respirations profondes. Cet exercice fait travailler tous les muscles du corps, en particulier les cuisses, les épaules, les bras et la colonne vertébrale.
  2. Chien tête en bas: en partant d’une position à quatre pattes, adoptez la posture du client tête en bas: tendez le dos et les jambes, contractez le ventre, plante des pieds en direction du sol, inspirez et expirez 10 fois profondément. Entraîne l’arrière des jambes, les bras, les poignets et le dos.
  3. Guerrier 1: d’une position droite debout, faites une fente avec la jambe droite, les pieds tournés vers l’avant, les bras tendus, les paumes tournées l’une vers l’autre, le ventre contracté. Fléchissez fortement le genou de la jambe droite, le genou se trouvant au-dessus du pied droit, restez dans cette position pendant 5 respirations, changez de côté. Entraîne les épaules, les bras, les jambes et les chevilles.

(poursuivez votre lecture ci-dessous...)

En lien avec le sujet

Exercice de récupération après la course

  1. Flexion avant debout les jambes écartées: tenez-vous debout les jambes bien écartées, les pieds tournés vers l’avant, le bassin basculé vers le bas, les bras tendus sur les côtés, les paumes vers le bas. En expirant, fléchissez le buste en avant, amenez la tête en direction du sol (les pratiquants avancés posent la tête sur le sol), restez dans cette position pendant 10 respirations. Entraîne les muscles des cuisses, soulage le dos sollicité par la course.
  2. Croissant de lune: depuis une position assise accroupie, tendez la jambe droite vers l'arrière, transférez le poids du bassin vers le genou gauche, gardez le haut du corps droit, posez les deux mains sur le genou gauche, restez 10 respirations profondes dans cette position, changez de côté. Étire la cuisse et les muscles psoas, ouvre les hanches et renforce le tronc.
  3. Position accroupie: adoptez une position accroupie, les pieds tournés vers l’extérieur, les mains croisées devant le cœur, le dos droit. Prenez 10 respirations profondes par le ventre, sentez comme la paroi abdominale se soulève et s’abaisse. Ouvre les hanches, la respiration ventrale évacue les toxines. Ressentez les effets de l’exercice.

(continua a leggere qui di seguito...)

de Cynthia Grasso-Bürki,

publié le 07.03.2018


Cela pourrait également vous intéresser: