Fermer

Vivre plus sainement?

Le four à micro-ondes aussi sain qu’utile?

Les fours à micro-ondes ne sont pas dangereux tant que la porte ferme correctement.

Le «four à radar» que l’Américain Percy Spencer a présenté en 1947 était tout sauf adapté à un usage domestique: un mètre huitante de haut environ, un poids de 340 kilos, une puissance de 3000 watts et un refroidissement par eau. A vrai dire, P. Spencer avait développé des installations radar pour l’armée. Jusqu’à ce qu’une barre chocolatée fonde subitement dans la poche de son pantalon lors des essais et que Spencer sache comment mettre à profit cet effet secondaire.

Pas de risque de cancer

Comment fonctionne un four à micro-ondes

Le terme «micro-ondes» est en fait trompeur. En effet, les micro-ondes ont quand même une longueur d’onde allant d’un millimètre à un mètre. Quand des plats à forte teneur en eau sont exposés aux micro-ondes, les molécules d’eau se mettent à osciller, ce qui chauffe les plats. Les chercheurs ont aussi déjà mis cet effet à profit pour désinfecter des éponges de cuisine humides: plus de 99% des bactéries qu’elles contenaient étaient éliminées au bout de deux minutes.

Au milieu des années 1960, des appareils à micro-ondes plus maniables sont arrivés sur le marché. Beaucoup de consommateurs les ont cependant regardés avec scepticisme. A tort, les scientifiques en sont aujourd’hui convaincus. Selon l’office fédéral allemand de radioprotection (BfS), les appareils à micro-ondes en bon état technique, comportant une porte fermant correctement et garantissant l’étanchéité, ne présentent aucun risque sanitaire. Dans l’état actuel des connaissances, ils n’entraînent pas de cancer et ne menacent pas le patrimoine génétique. Et les valeurs nutritives des plats qui y sont réchauffés sont modifiées de la même façon que celles de plats préparés en cuisson traditionnelle.

Peu de rayonnement de fuite

Le rayonnement des micro-ondes pourrait pénétrer dans les tissus musculaires sur une profondeur de six millimètres environ et de quelque cinq centimètres dans la graisse et les os. Cependant, comme ces appareils sont très bien blindés, le rayonnement de fuite à leur surface ne représente, d’après le BfS, qu’un pour cent de la valeur limite imposée. Il se manifeste surtout près de la porte et de la vitre et diminue rapidement dès que l’on s’en éloigne, ne représentant plus, à un mètre de distance, qu’un trentième de la valeur mesurée à la surface.

Remuer préalablement les aliments

Le «plus dangereux» avec ces appareils est que l’on peut se brûler la langue car les micro-ondes réchauffent inégalement les aliments. Il est donc recommandé de bien remuer les plats avant de les manger. Il est important de ne placer aucun récipient fermé, comme par exemple un petit pot pour bébé en verre, dans le four à micro-ondes. De tels récipients peuvent exploser et causer des brûlures.

de Dr med. Martina Frei,

publié le 09.08.2018


Cela pourrait également vous intéresser: