Fermer

Vivre plus sainement?

Stand up paddle sur la Reuss

Pagayer sur le lac vous ennuie? Il existe une alternative forte en adrénaline: le «Stand up paddle» (SUP) en eau vive. Le surf sur les rapides implique non seulement des chutes, mais aussi de la sueur.

Casque, gilet de sauvetage, protège-tibias. Dès le moment d’enfiler l’équipement, on réalise déjà que ce ne sera pas une balade dominicale classique sur le paddleboard. C’est en pleine forme que l’instructeur Norbert Sommerfeld nous montre ses principales astuces et techniques pour rester en équilibre sur la planche dans la Reuss écumante. «L’eau vive n’excuse rien. Les coups de pagaie doivent être très précis. Nous compensons la surface instable avec les hanches.»

Le mi-canadien – et de profession expert fiscal aux États-Unis – a appris à pagayer avec les Indiens de l’Ontario. À l’âge de 19 ans, il s’est retrouvé en Suisse après un voyage en Interrail. Il a fini par s’installer dans le canton d’origine de sa mère, l’Argovie. Depuis lors, la Reuss est devenue sa rivière de prédilection.

Norbert Sommerfeld
La rivière est un être vivant, et son caractère est plutôt distrait. Elle a besoin de messages précis.
Norbert Sommerfeld, Responsable de cours, fondateur et propriétaire de Madfish Wildwasser SUP

Garder son équilibre n’est pas chose facile

Stand-up-Paddling auf der Reuss
Stand-up-Paddling auf der Reuss

Garder son équilibre sur sa planche de SUP en eaux vives, c’est moins facile qu’il n’y paraît!

«La rivière est un être vivant», affirme Norbert. Et son caractère est plutôt distrait: «Elle a besoin de messages précis.» Dans un éclat de rire, le quinquagénaire s’élance directement devant une vague. «Suivez-moi! Et gardez toujours le nez de la planche devant vous.»

Splash! Garder son équilibre n’est pas chose facile. Le SUP sur rivière est au SUP sur lac ce que le ski alpin est au ski de fond: plus de dynamisme, plus de vitesse, plus de risque de chute.

Splash! De nouveau atterri dans l’eau. Je remonte rapidement sur la planche. Ouf! Pas le temps de reprendre son souffle. Voici déjà le passage clé de la tournée d’aujourd’hui: les rapides de Wildenau. En avant toute! Aujourd’hui, je traverse la Reuss tout sauf à sec. Mais je suis totalement accro à ce sport. (Continuez à lire ci-dessous...)

Fun garanti avec ce SUP d’un autre genre!

sup-auf-reuss.jpg
sup-auf-reuss.jpg

Les participants au cours sur la Reuss: des planches spéciales pour la pratique en eau vive leur offrent une meilleure flottabilité, sans équipement de protection, rien n'irait plus.

Dans le cadre de ses cours pour débutants, Norbert Sommerfeld enseigne les principales techniques de Stand up paddle (SUP) en eau vive. Après une brève instruction, on se lance sur l’eau agitée où l’on peaufine la technique de pagayage et de rotation du corps. À la fin de ce cours d’environ sept heures, les participants sont capables de pagayer en eaux vives (EV 1-2) de manière indépendante et sûre.

Le prix du cours s’élève à CHF 150.– par personne. L’équipement complet peut être loué au prix de CHF 70.–. Le point de départ de l’activité est Stetten AG. L’âge minimum pour participer est de 16 ans, aucune connaissance préalable requise.

wildwassersup.ch

En savoir plus sur le SUP

Vers le dossier

de Marlies Seifert,

publié le 28.07.2020


Cela pourrait également vous intéresser:

Mincir, retrouver la forme et la santé? Suivez un programme et gagnez un bon

Commencer maintenant
geschenkkarte-gelb.jpg