Fermer

Vivre plus sainement?

En raquettes dans l’immensité blanche

Cheminer dans un paysage hivernal fraîchement enneigé, qu’y a-t-il de plus agréable? Nous vous présentons 18 belles randonnées en raquettes.

Au cœur des Dents-du-Midi (VS) 

Zwei Schneeschuhwanderer in der tiefstehenden Sonne
Zwei Schneeschuhwanderer in der tiefstehenden Sonne
Pinterest

© Christof Sonderegger

Les Dents-du-Midi, on ne s’en lasse pas! Voilà une balade, raquettes aux pieds, qui permet de les admirer sous toutes les coutures (ou presque). La boucle au départ de Frâchette, sur la crête en face de Champoussin (plusieurs itinéraires sont possibles) offre un panorama magistral sur la chaine de montagnes. 

Point de départ et d’arrivée: couvert de Frâchette, sur la crête en face de Champoussin (VS)

Longueur: 6,5 km

Dénivelé́: 450 m positif 

Durée: 3 heures

Difficulté́: facile

Âge conseillé: enfants dès 10 ans.

Variante: pour les plus petits au départ de Champoussin, un sentier didactique de 50 min qui explique les traces des animaux. 

Infos sur www.swisssnowshoe.ch

Une initiation en toute zénitude (FR) 

Zwei Schneeschuhwanderer in der tiefstehenden, orangen Sonne
Zwei Schneeschuhwanderer in der tiefstehenden, orangen Sonne
Pinterest

© Christof Sonderegger

Idéale pour les familles avec de jeunes enfants et les débutants, cette petite boucle est tout spécialement destinée à l’initiation à la raquette. Elle permet de découvrir ce sport en toute quiétude. À noter qu’on peut aussi faire la balade de nuit, car elle est équipée d’un balisage réfléchissant. 

Point de départ et d’arrivée: zone récréative des Paccots 

Longueur: boucle de 500 m

Dénivelé́: 20 m

Durée: 20 minutes environ

Difficulté́: très facile 

Âge conseillé: dès que l’enfant sait marcher avec des raquettes

Une boucle royale (JU)

Zwei Schneeschuhwanderer von hinten gesehen in der tiefstehenden, orangen Sonne
Zwei Schneeschuhwanderer von hinten gesehen in der tiefstehenden, orangen Sonne

 © Christof Sonderegger

Il n’y a pas que l’étang de la Gruère dans les Franches-Montagnes. La preuve par cette balade en raquettes qui vous mené de Saignelégier à l’étang des Royes. À la froide saison, cette petite perle d’eau, dans son écrin de tourbières, rappelle un peu les paysages du Grand Nord. Il y règne un silence ouaté, un calme propice à la contemplation.

Point de départ et d’arrivée: centre de Loisirs de Saignelégier 

Longueur: boucle de 5,2 km 

Dénivelé́ positif et négatif: 130 m 

Durée: 2h30

Difficulté́: techniquement facile, physiquement moyen 

Âge conseillé: à partir de 7, 8 ans 

Balade entre lacs et forêts (VD)

Zwei Schneeschuhwanderer im orangen Abendlicht
Zwei Schneeschuhwanderer im orangen Abendlicht

© Christof Sonderegger

En été, ce lieu de randonnée connait un grand succès, mais il est aussi possible de s’y rendre en hiver. Le circuit en boucle démarre à Bretaye pour gagner le lac des Chavonnes. Cimes enneigées, lacs glacés et forêt somptueuse vous y attendent. 

Point de départ et d’arrivée: Bretaye

Distance: 6,2 km

Durée: 2 h

Dénivelé́ positif: 212 m 

Difficulté: moyen 

Âge conseillé: dès que l’enfant peut gérer la marche en raquettes 

La route du Chasseral 

Zwei Schneeschuhwanderer im orangen Abendlicht/Sonnenuntergang
Zwei Schneeschuhwanderer im orangen Abendlicht/Sonnenuntergang
Pinterest

© Christof Sonderegger

C’est un cadeau du bonhomme hiver: rendre certains itinéraires impraticables au trafic motorisé. Tel est le cas du col du Chasseral, à cheval entre les cantons de Neuchâtel. En raquettes la balade, débute aux Savagnières et grimpe, d’abord en douceur puis de façon plus costaude en direction de la Combe Crède jusqu’au sommet du Chasseral, à 1600 mètres.

Point de départ et d’arrivée: Les Savagnières

Durée: 4 h 30

Distance: 12 km

Dénivelé: 517 m

Difficulté́: moyen/difficile

Âge conseillé: 12 ans

St. Antönien – Alp Valpun: derrière la lune, à gauche, vers le Rätikon

st-antoenien.jpg
st-antoenien.jpg
Pinterest
St. Antönien

Derrière la lune, à gauche: le slogan du joli village Walser de St. Antönien, dans les Grisons, fait mouche. Calme, vastes étendues et solitude vous attendent sur cette balade menant à l’Alp Valpun. Cette paisible boucle amène sur des herbages ensoleillés et traverse des forêts de rêve et des marécages profondément enneigés. En prime, l’imposant univers montagnard du Rätikon, avec le Schollberg, le Sulzfluh et la Schesaplana, ainsi que les plus grands paravalanches suisses, composent le panorama.

Départ: Sur la place de St. Antönien

Itinéraire: Aschüel – Grossried – Alp Valpun – Capöllerbüel – Grossried – Aschüel – place de St. Antönien.

Longueur: 8 km; 500 m de dénivelé à la montée et à la descente; 3,5 h

Difficulté: Facile, itinéraire balisé.

Particularité: Ne pas s’éloigner du chemin dans la forêt de Riedbüel, zone de tranquillité pour la faune.

Moosalp – Stand: pour profiter du spectacle des sommets valaisans

moosalp.jpg
moosalp.jpg
Pinterest
Moosalp

Le Stand est la plate-forme panoramique du Haut-Valais. Depuis le plateau sommital, la vue embrasse les imposants sommets bernois et valaisans, les vallées du Rhône, de Matter et de Saas s’étendant au loin en dessous. Deux lacs de montagne, des forêts magiques d’arolles et de mélèzes et le cri du cassenoix moucheté donnent un air d’Alaska à cette boucle sur la Moosalp alternant les paysages. La descente en luge termine idéalement la journée.

Départ: Bürchen, station supérieure du télésiège Chalte Bode

Itinéraire: Bürchner Alp - Moosboden – Bieltini – Stand – Breitmatte – Ledi – restaurant Panorama.

Longueur: 6 km; 350 m de dénivelé à la montée et à la descente; 3 h

Difficulté: Facile, itinéraire balisé.

Particularité: Location de luges au restaurant Panorama.

Schwägalp – Hinterfallenchopf: au plus près du Säntis

hinterfallenchopf.jpg
hinterfallenchopf.jpg
Pinterest
Hinterfallenchopf

Les imposantes parois rocheuses du Säntis, hautes de plus de 1000 m, semblent inaccessibles; fortement enneigées, elles font du plus haut sommet de l’Alpstein une œuvre d’art. Comme il est agréable, entre la Schwägalp et l’Hinterfallenchopf, de profiter à distance de sécurité de cet insolite décor montagneux en cheminant sur des alpages isolés, sous de vieux érables à feuille d’obier.

Départ: Schwägalp, sommet du col

Itinéraire: Chräzerenpass – Pfingstboden –Ellbogen –Hinterfallenchopf – Chlosteralp – Gössigen – Ennetbühl.

Longueur: 11 km; 500 m de dénivelé à la montée et à la descente; 4,5 h

Difficulté: Difficile, itinéraire non balisé (carte de ski de randonnée swisstopo Appenzell, 227S).

Particularité: Jusqu’à Pfingstboden, ne pas s’éloigner du chemin, zone de tranquillité pour la faune.

Safiental – Turrahus: histoire des Walser et animaux héraldiques des Grisons

safiental.jpg
safiental.jpg
Pinterest
Safiental

Arrivés il y a des siècles dans la vallée de Safien, les Walser marquent encore de leur empreinte cette vallée isolée des Grisons. Tout au fond, on découvre leur culture à chaque pas, on monte sur l’alpage de Tscheurig, avec ses étables recouvertes de bardeaux typiques de la vallée de Safien et on découvre, avec un peu de chance, des bouquetins de la grande colonie du Piz Beverin. À l’arrivée, une halte à l’auberge de montagne Turrahus s’impose: dans cette maison Walser vieille de 300 ans, il ne faut pas oublier de baisser la tête.

Départ: Thalkirch, ancienne poste

Itinéraire: Malönia – alpage de Tscheurig – Gasslitobel – Guwhütte – Turrahus.

Longueur: 4,5 km; 400 m de dénivelé à la montée et à la descente; 3 h

Difficulté: Moyenne, itinéraire balisé.

Particularité: Cette balade peut être raccourcie en empruntant un itinéraire également balisé (2 h). (Poursuivez votre lecture ci-dessous...)

Buffalora – Jufplaun: là où les ours et le froid sont chez eux

jufplaun.jpg
jufplaun.jpg
Pinterest
Jufplaun

En 2005, quand l’ours est revenu, il savait où la Suisse est la plus belle: entre le parc national et le Val Müstair, sur le haut plateau alpin du Jufplaun. Entre Munt Buffalora et Piz Daint, on se perd dans les étendues blanches, à l’extrémité du haut plateau, la vue sur le Val Mora, la vallée inhabitée de Val Mora, enchante le regard. Ce spectacle aura réchauffé pour revenir à Buffalora, un des endroits les plus froids des Alpes.

Départ: Auberge de Buffalora

Itinéraire: Alp Buffalora – Jufplaun – Chasa da Cunfin – Mots – Döss dal Termel – Döss da las Plattas – Buffalora.

Longueur: 10,5 km; 450 m de dénivelé à la montée et à la descente; 4,5 h

Difficulté: Moyenne, itinéraire non balisé (carte de ski de randonnée swisstopo Ofenpass, 259S).

Particularité: Le circuit peut être raccourci à sa guise.

Ebnat-Kappel – Tanzboden: fondue sur le Toggenburg

tanzboden.jpg
tanzboden.jpg
Pinterest
Tanzboden

On ne conçoit pas l’hiver sans fondue. Elle n’est nulle part ailleurs plus délicieuse que dans un chaleureux restaurant de montagne, où le plat national helvétique se dévore en un rien de temps après trois heures de montée. Auparavant, il s’agit de savourer le panorama allant du lac de Zurich au Säntis en passant par les Alpes glaronnaises. Si vous n’arrivez pas à mettre un nom sur chaque sommet, essayez de reconnaître les innombrables traces des animaux.

Départ: Ebnat-Kappel

Itinéraire: Nestenberg – Abschlagen – Tanzboden – Chüebodenegg – Stotzweid – Dicken – Ebnat-Kappel.

Longueur: 13 km; 850 m de dénivelé à la montée et à la descente; 5,5 h

Difficulté: Moyenne, itinéraire non balisé (carte de ski de randonnée swisstopo Appenzell, 227S).

Particularité: Respecter les zones de tranquillité pour la faune (wildruhezonen.ch).

Jaun – Gastlosen: la guerre mondiale et les Dolomites suisses

soldatenhaus.jpg
soldatenhaus.jpg
Pinterest
Chalet du Soldat

61 sommets sur 15 kilomètres de long, aux falaises verticales impeccablement alignées les unes à côté des autres: la chaîne des Gastlosen fait honneur à son nom de Dolomites suisses. Le grand chalet en bois situé à leur pied est encore plus surprenant: construit pendant la Seconde Guerre mondiale pour servir de centre d’instruction, le Chalet du Soldat attire aujourd’hui les raquettistes dans les Préalpes fribourgeoises.

Départ: Musersbergli, station supérieure des remontées mécaniques de Jaun

Itinéraire: Gustiweidli – Stillwasserwald – Chalet du Soldat – Unter Sattel – Schattenhalb – Unter Moos – Jaun

Longueur: 9 km; 400 m de dénivelé à la montée et 900 m à la descente; 4,5 h

Difficulté: Difficile, itinéraire balisé.

Particularité: Chalet du Soldat ouvert le week-end.

Aeschiried – cabane de Brunni: circuit panoramique dans l’Oberland bernois

brunnihuette.jpg
brunnihuette.jpg
Pinterest
Cabane de Brunni

D’un côté la pyramide du Niesen, de l’autre les lacs de Thoune et de Brienz, et au milieu, la longue arête sauvage sur laquelle on monte depuis Aeschiried jusqu’à la cabane de Brunni, un nid d’aigle au pied du Morgenberghorn. Pas de panique si l’on ne veut pas parcourir toute l’arête: la vue est exceptionnelle dès le départ, sur la Kandertal, les sommets de l’Oberland bernois et la mer de brouillard recouvrant le Plateau.

Départ: Aeschiried, devant l’école

Itinéraire: Aeschiallmi – alpage de Bireberg – Greberegg – cabane de Brunni. Retour par le même chemin.

Longueur: 11 km; 750 m de dénivelé à la montée et à la descente; 5 h

Difficulté: Difficile, itinéraire balisé

Particularité: Cabane de Brunni fermée en hiver, banc au soleil.

Ibergeregg – Furggelenstock: berceau de la Confédération et coq de bruyère

oberiberg.jpg
oberiberg.jpg
Pinterest
Oberiberg

Les Mythen sont le symbole de la Suisse et rayonnent même dans le Palais fédéral, depuis le monumental tableau paysager «Berceau de la Confédération». Qui souhaite voir ces imposantes montagnes «en vrai» est au bon endroit au Furggelenstock. Elles sont à ses pieds. Et autour s’étendent, presque à l’infini, les paysages marécageux de l’Ibergeregg, où habite le coq de bruyère et où l’on fait sa trace à travers des forêts lumineuses et sur des arêtes solitaires.

Départ: Hoch-Ybrig, station inférieure Laucheren du télésiège

Itinéraire: Petersboden – Leimgütsch – Furggelen – Furggelenstock – Brünnelistock – Ibergeregg –Oberiberg

Longueur: 11,5 km; 700 m de dénivelé à la montée et à la descente; 4,5 h

Difficulté: Moyenne, itinéraire balisé.

Particularité: Ne pas s’éloigner des chemins, protection du coq de bruyère. (Poursuivez votre lecture ci-dessous...)

Plus de conseils pour votre excursion dans les vastes espaces blancs

Lauenen – Gsteig: plus que le maintes fois chanté «Louenesee»

lauenen.jpg
lauenen.jpg
Pinterest
Lauenen

Le groupe de rock Span, qui chante en dialecte, a rendu célèbre le lac de Lauenen. En hiver, il est toutefois sous la neige, alors on se tourne vers la nature exceptionnelle de cette vallée isolée du pays de la Sarine, l’une des plus grandes zones protégées suisses. En allant vers Chrine, le chemin traverse des forêts préservées et longe des falaises à pic, puis la longue descente vers Gsteig, dans la neige profonde ou sur un sentier damé, est un grand moment de plaisir.

Départ: Lauenen, Rohrbrücke

Itinéraire: Station supérieure du téléski – Brüchli – Chrine – Chübelbode – Gsteig

Longueur: 7,5 km; 450 m de dénivelé à la montée et à la descente; 3,5 h

Difficulté: Moyenne, itinéraire balisé à partir de Chrine.

Particularité: Suivre le sentier d’été jusqu’à Chrine, respecter les zones de tranquillité pour la faune

Flumserberg – Cabane Spitzmeilen: déjeuner dans le cube de bois près de la dent rocheuse

spitzmeilen.jpg
spitzmeilen.jpg
Pinterest
Spitzmeilen

Dans les montagnes autour de Flums, on ne fait pas les choses à moitié. Le Spitzmeilen s’élève abruptement dans les hauteurs, dominant de sa dent rocheuse l’univers montagnard entre le pays de Sargans et celui de Glaris. Le grand cube de bois moderne de la cabane Spitzmeilen trône non loin de là, occupant un magnifique emplacement panoramique. Entre les deux, la vaste cuvette de l’alpage de Fursch et l’enchanteur lac Madseeli attendent les randonneurs en raquettes avides de soleil, et à la cabane, une cuisine maison ne demande qu’à calmer les estomacs qui gargouillent.

Départ: Maschgenkamm

Itinéraire: Panüöl – Fursch – cabane CAS de Spitzmeilen – lac de Madseeli et retour jusqu’au télésiège de Panüöl

Longueur: 11 km; 550 m de dénivelé à la montée et 700 m de dénivelé à la descente; 4 h

Difficulté: Moyenne, itinéraire balisé jusqu’à la cabane.

Particularité: Cabane Spitzmeilen gardée le week-end

Maria Rickenbach – Brisenhaus: une madone sauvée et des montagnes géantes

brisenhaus.jpg
brisenhaus.jpg
Pinterest
Brisenhaus

Lorsque les Bernois se sont convertis à la Réforme, un berger fidèle s’est enfui avec une statue de la Vierge jusqu’à Niederrickenbach, dans le canton de Nidwald. Les pèlerins ont suivi ce berger et aujourd’hui, ce sont les raquettistes qui reprennent des forces sur cette terrasse ensoleillée au dessus de la vallée d’Engelberg, au milieu d’une randonnée à travers ravins enchantés et alpages déserts conduisant jusqu’à la cabane Brisenhaus, qui disparaît presque devant les imposants sommets de la chaîne du Brisen.

Départ: Niederrickenbach

Itinéraire: Ahorn – Brändlisboden – Morschfeldboden – Brisenhaus et retour

Longueur: 9 km; 600 m de dénivelé à la montée et à la descente; 4 h

Difficulté: Moyenne, itinéraire non balisé à partir de Brändlisboden (carte de ski de randonnée swisstopo Stans, 245S)

Particularité: Brisenhaus gardé tous les jours sauf le mardi

Oberblegisee – Ijenstock: le monde primitif du canton de Glaris, face au Glärnisch

ijenstock.jpg
ijenstock.jpg
Pinterest
Ijenstock

Le Glärnisch, le Vrenelisgärtli, le Bös Fulen et le Tödi tout autour, et le fond de la vallée loin en contrebas: entre le Brunnenberg, le lac d’Oberblegi et l’Ijenstock, le Ziegerschlitz se montre sous son côté imposant. La partie la plus reculée du Pays de Glaris est un paysage de haute montagne qui force le respect quand la neige dévale bruyamment les parois rocheuses et que l’on fait – à distance de sécurité – sa trace dans un paysage forestier et lunaire en s’abandonnant à cette nature intacte.

Départ: Station supérieure du téléphérique de Brunnenberg

Itinéraire: Unter Stafel – alpage d’Oberblegi (Büchel) – Ijenstock et retour

Longueur: 6 km; 600 m de dénivelé à la montée et à la descente; 4 h

Difficulté: Difficile, itinéraire non balisé (carte de randonnée en raquettes swisstopo du col de Klausen, 246S)

Particularité: Courte boucle méritant le détour jusqu’à l’alpage d’Oberblegi

de Daniel Fleuti,

publié le 14.03.2019


Cela pourrait également vous intéresser:

Conserver la ligne pendant la saison des grillades

Démarrer le programme
coach.jpg