Fermer

Vivre plus sainement?

Des articulations bien entretenues limitent le risque de blessures

Des articulations mobiles réduisent le risque de blessure. Ainsi, les personnes âgées peuvent éviter les chutes en se musclant et en entraînant leur équilibre. Nous avons interviewé notre expert pour savoir comment garder nos articulations en bonne santé.

Pourquoi est-il important de travailler notre souplesse?

Mathieu Saubade: Avant tout, par mesure de prévention, c’est-à-dire pour éviter certaines patholo- gies liées à la pratique d’un exercice physique. Si nos articulations sont bien entretenues, on aura moins tendance à se blesser. Pour les seniors, une bonne agilité du corps réduit également les risques de chute si cela est couplé à des exercices de

renforcement et d’équilibre. Ils parviennent à se retenir au dernier moment et, même s’ils tombent, cela peut leur éviter de se casser quelque chose. Par ailleurs, on a remarqué que le fait de s’assouplir réguliè- rement, en pratiquant par exemple le yoga, procure un état de bien-être et aide à se détendre.

Comment exercer l’agilité de notre corps?

En travaillant régulièrement. Il existe de nombreux exercices et activités pour améliorer sa souplesse, il suffit de trouver ceux qui nous conviennent. Et il n’est jamais trop tard pour s’y mettre. Il n’existe aucune contre-indication sur le plan général: tout dépend de notre état de santé. Si l’on ressent une douleur ou qu’on est limité dans un mouvement, il peut être utile

de définir avec un médecin les exercices appropriés à notre cas particulier. Car après tout, en termes de souplesse, nous sommes tous différents.

C’est-à-dire?

Non seulement notre souplesse dépend de notre morphologie et de notre historique (blessures ou autres), mais il est aussi vrai que nous ne naissons pas égaux. Certaines personnes sont naturellement plus souples que d’autres. Par ailleurs, notre souplesse varie d’un groupe musculaire à l’autre. On peut être très souple au niveau de la rota- tion des épaules et pas du tout au niveau des quadriceps. Et même si une personne assez raide peut améliorer l’agilité de son corps, elle ne parviendra peut-être jamais à toucher ses pieds en se penchant en avant ou à prendre la position du lotus. (Poursuivez votre lecture ci-dessous...)

Perd-on nécessairement notre souplesse avec l’âge?

Il convient de distinguer la souplesse, qui dépend des muscles et des tendons, de la mobilité articulaire. Avec l’âge, l’amplitude de certains mouvements peut en effet être limitée par l’arthrose, par exemple. Mais en ayant pratiqué une activité physique de manière régulière toute leur vie, et en continuant à le faire, certaines personnes âgées restent encore très agiles. Cela dit, par nature, les enfants sont en général

plus souples que les adultes: il s’agit chez eux d’une caractéristique anatomique nécessaire pour se déplacer, étant donné qu’ils sont en pleine croissance. C’est sur- tout à l’adolescence que l’on commence à devenir plus raide.

Au-delà du travail de la souplesse, recommandez-vous la pratique d’une activité physique régulière?

Tout à fait! L’être humain est fait pour bouger et notre système métabolique est entièrement lié à notre mobilité. L’activité physique est le meilleur médicament qui puisse exister. Mais il n’est pas nécessaire d’adopter un sport de haute compétition. Pratiquer la marche à pied ou la natation sur une base régulière suffit amplement. L’important est de trouver une activité qui nous soit adaptée et qui nous procure du plaisir: on aura ainsi plus de facilité à l’intégrer dans notre quotidien. (Poursuivez votre lecture ci-dessous...)

Voici comment rester souple au niveau des articulations

Quatres activités pour maintenir sa souplesse

  • Le yoga: L’avantage de cette discipline devenue quasiment incontournable dans notre société? Avec ses multiples postures qui permettent de travailler l’ensemble du corps, elle se décline (presque) à l’infini. Méditative ou dynamique, mettant l’accent sur la respiration ou la musculation, il y en a pour tous les goûts. À chacun de trouver la pratique qui lui convient le mieux.
  • Le tai chi ou le chi gong: Art martial ou gymnastique traditionnelle, ces deux disciplines d’origine chinoise ne reposent pas sur la puissance musculaire ou la performance physique, mais se basent sur des gestes lents et contrôlés qui renforcent l’équilibre, stimulent la vitalité et apaisent l’esprit. Toutes deux constituent un excellent exercice pour travailler la posture du corps.
  • L’aquagym: Une discipline idéale pour agir tout en douceur sur la force, la souplesse et l’endurance cardiovasculaires. Même si l’eau crée une résistance supérieure à l’air et demande aux muscles de travailler davantage, les mouvements semblent plus faciles et les articulations subissent moins de pression. Le risque de courbature et de claquage est diminué et, cerise sur le gâteau, la détente est au rendez-vous.
  • La danse: Tango, valse, salsa, cha cha cha: là encore, les possibilités sont nombreuses. La danse, quelle qu’elle soit, permet non seulement de travailler une quantité non négligeable de muscles, mais aussi de cultiver son côté social. Apprendre de nouveaux pas et affiner ses gestes techniques constituent également une excellente motivation.

de Patricia Brambilla,

publié le 15.04.2019


Cela pourrait également vous intéresser:

S'abonner à la newsletter et gagner 3x Fr. 50.-

S'abonner