Fermer

Vivre plus sainement?

Que faire en cas d'otite?

Au moins deux enfants en bas âge sur trois contractent une fois dans leur vie une otite une moyenne. Les oignons peuvent soulager les symptômes et, aux alentours de minuit, le pire est généralement passé.

Le patient typique est âgé de 6 à 24 mois, touche ou frotte son oreille et pleure. Chez les enfants plus jeunes, des vomissements ou une diarrhée peuvent également constituer le premier signe d’ otite moyenne aigüe.

La période typique

De l’après-midi jusqu’à minuit. Après cela, les enfants atteints (et leurs parents épuisés) finissent généralement par s’endormir. En effet, la douleur générée par l’otite moyenne évolue au rythme naturel de la température corporelle, qui est plus élevée l’après-midi. Le tissu enflammé se met alors à gonfler et devient plus douloureux. Après minuit, la température du corps diminue naturellement et, avec elle, le gonflement de l’oreille moyenne et la douleur.

Pourquoi les enfants sont-ils si souvent touchés?

Au moins deux enfants sur trois contractent une otite moyenne aigüe une ou plusieurs fois avant leur troisième anniversaire, et ce généralement en hiver. Cette maladie est toutefois rare chez les enfants plus âgés et chez les adultes.

En général, tout commence par un rhume. Trois conditions contribuent au développement de l’otite moyenne à la suite d’une infection respiratoire, et ce en particulier chez les enfants:

  • Le conduit qui s’étend de l’oreille moyenne à la gorge (la trompe d’Eustache) est court et presque horizontal. Cela facilite l’accès vers l’oreille moyenne aux agents pathogènes à partir de la gorge.
  • À la sortie de ce petit conduit se trouve l’amygdale pharyngienne. Cette dernière est susceptible de servir d’abri aux bactéries et de gonfler en cas d’infection respiratoire, ce qui a pour effet de bloquer l’écoulement de mucus et de sécrétions par le conduit.
  • Le système immunitaire doit d’abord apprendre à traiter les agents pathogènes responsables de l’otite moyenne. Dans sept à neuf cas sur dix, ils`agit d`une infection virale.

(Poursuivez votre lecture ci-dessous …)

Prévenir l’otite moyenne

La vaccination contre les bactéries haemophilus et les pneumocoques, mais aussi l’allaitement, diminuent le risque.

Soulager la douleur

Un enveloppement à l’oignon peut soulager les douleurs grâce à l’effet décongestionnant de l’huile essentielle contenue dans l’oignon. Les analgésiques anti-inflammatoires comme le paracétamol ou l’ibuprofène peuvent également soulager. Des gouttes nasales décongestionnantes du côté affecté ou un spray nasal avec une solution saline sont également utiles.

Pourquoi pas dantibiotiques?

Les antibiotiques n’apportent généralement aucun avantage décisif: au bout de quatre à sept jours, la douleur disparaît chez 76 enfants sur 100 avec un médicament factice (placebo), contre 82 sur 100 avec un antibiotique. Toutefois: avec l’antibiotique, 27 enfants sur 100 souffrent de diarrhée ou d’autres effets secondaires, contre 20 enfants sur 100 avec le placebo. Au moins sept enfants atteints sur dix guérissent d’une otite moyenne sans antibiotiques.

(Poursuivez votre lecture ci-dessous …)

En savoir plus sur les problèmes d'oreille

Vers le dossier

Quand consulter un médecin

Pour les enfants de plus de deux ans et pour les adultes, il est possible d’attendre jusqu’à trois jours (sous surveillance médicale) à condition qu’il n’y ait pas de signaux d’alarme. Si l’otite moyenne ne s’améliore pas du tout après un ou deux jours ou si elle vient même à s’aggraver, il convient de consulter à nouveau le médecin. Un antibiotique peut alors être nécessaire. Ils sont également utiles en cas de perforation du tympan et d’écoulement de liquide sortant de l’oreille. La perforation guérit d’elle-même, mais il est important de ne pas plonger ou tenir la tête sous l’eau entre-temps.

Les signaux d’alarme

Forte poussée de fièvre, mauvais état général ou modification de la position du pavillon de l’oreille ayant pour effet de faire ressortir cette dernière. Cela peut être une indication que l’infection se propage à la tête. De telles complications restent toutefois rares.

«Séquelles» estivales

Dans certains cas, suite à l’infection aiguë contractée en hiver, un épanchement de liquide dans l’oreille moyenne peut perdurer pendant un certain temps, entraînant une baisse d’audition chez les enfants. Celui-ci devrait toutefois avoir disparu au plus tard en été. Si les otites moyennes deviennent plus fréquentes ou si l’épanchement demeure, un oto-rhino-laryngologiste pourra insérer temporairement un minuscule «drain transtympanique» dans le tympan pour soutenir la guérison.


Cela pourrait également vous intéresser:

Mincir, retrouver la forme et la santé? Suivez un programme et gagnez un bon

Commencer maintenant