Fermer

Vivre plus sainement?

Moins de chutes grâce à un équipement adéquat

Dehors, les températures tombent en-dessous de zéro: les routes et les trottoirs se transforment en de véritables patinoires et les risques de chute augmentent. Comment éviter les chutes et que faire lorsqu’on tombe tout de même.

La nuit tombe tôt, les chemins sont enneigées ou verglacées: tous ces éléments limitent notre perception et mettent à l’épreuve notre sens de l’équilibre. Les personnes âgées sont particulièrement sujettes aux blessures. Leur musculature plus faible, leurs articulations plus rigides, leur acuité visuelle défaillante et leurs os souvent plus fragiles les rendent plus vulnérables aux risques: généralement, les personnes âgées se cassent le poignet, la colonne vertébrale ou la colonne cervicale ou encore les os dans la région de la hanche. Souvent, ces blessures s’accompagnent de lourdes conséquences, par exemple lorsqu’elles nécessitent un séjour en hôpital ou en institut de soin.

Le pied: le talon d’Achille des jeunes

Mesures immédiates en cas de chute

Pause (s’assoir, se coucher) - Glace (refroidir) - Compression (bandage de compression) - Surélever
Ces mesures permettent de réduire au maximum la tuméfaction et d’apaiser la douleur. Une attelle peut s’avérer aussi souvent utile en cas de besoin.

Chez les jeunes, les blessures les plus fréquentes concernent la cheville. Le plus souvent, seuls les ligaments sont touchés. Dans ce cas, la guérison est déjà grandement facilitée si le pied est reposé le plus possible.

Toutefois, la force exercée sur l’articulation concernée doit toujours être prise en compte, même dans le cas de blessures apparemment bénignes. Plus l’accident était violent, plus l’étendue de la blessure sera importante. Au pire des cas, seul un plâtre peut aider à stabiliser le membre blessé.

Les blessures du genou causées par les sports d’hiver

Minimiser les risques
  • Portez de bonnes chaussures avec profil et stabilisez vos chevilles.
  • Empruntez des chemins éclairés ou emportez une lampe de poche avec vous.
  • Tenez-vous si possible à la rampe lorsque vous montez ou descendez les escaliers.
  • Pratiquez des activités physiques régulières. Elles augmentent la force musculaire et améliorent l’endurance. Une promenade quotidienne peut déjà s’avérer utile.

Dans les différents types de sports d’hiver, les pieds sont la plupart du temps protégés par des chaussures stables. Les blessures concernent surtout l’articulation du genou. Les descentes téméraires et rapides en ski ou en snowboard, couplées à de mauvaises conditions physiques ou à la fatigue, augmentent les risques de chute.  

Lorsque les muscles de la cuisse faiblissent, ce sont les genoux qui sont à l’origine des torsions. Le plus souvent, le ligament croisé antérieur, le ligament interne ou des parties de ces deux ligaments sont blessés.

Heureusement, toutes les blessures du genou ne doivent pas être opérées. Grâce au repos et à la physiothérapie, le processus de guérison se déroule généralement bien. Toutefois, si les troubles persistent après la chute, il est conseillé de faire appel à un orthopédiste.

 

Publié le 13.11.2017,

de Dr. med. Hans-Eric Usher


Cela pourrait également vous intéresser: