Fermer

Vivre plus sainement?

Des bactéries contre les coliques du nourrisson

De toutes les méthodes issues de la médecine complémentaire, le fenouil, la thérapie manuelle et les bactéries probiotiques seraient les plus efficaces.

Les conseils contre les coliques du nourrisson sont nombreux: donner la lolette, masser délicatement le ventre, donner un bain chaud, bercer, tenir le bébé d’une certaine manière, faire une promenade dans la poussette... Cette abondance de prétendues méthodes est déjà en soi une indication que rien ne semble réellement fonctionner. Dans le cas contraire, nous disposerions depuis longtemps d’une solution avérée. Il y a toutefois des lueurs d’espoir pour l’enfant qui en souffre et ses parents stressés.

Phases de cris plus courtes

«Lactobacillus reuteri DSM17398» et l’une d’entre elles. Dans le cadre de diverses études et après trois semaines de traitement avec ces bactéries probiotiques, les bébés ont crié 25 minutes à une heure en moins par jour. Les enfants allaités au sein ont mieux répondu à l’administration de ces lactobacilles.

Des traitements délicats de la colonne vertébrale se seraient également révélés utiles en cas de coliques du nourrisson. Ils ont pu diminuer la durée des cris d’une heure en moyenne. (Poursuivez votre lecture ci-dessous …)

Effets secondaires inconnus

C’est ici la quintessence des diverses études sur les méthodes de médecine complémentaire passées au crible par les scientifiques britanniques. Ils critiquent toutefois le fait que très peu d’études ont également couvert les possibles effets négatifs de ce traitement.

Dans le cas des bactéries probiotiques, les effets secondaires sont généralement légers. Dans de très rares cas, cependant, les manipulations de la colonne vertébrale peuvent avoir de graves conséquences.

Le succès des plantes médicinales les plus prometteuses

Selon le bilan, les extraits de fenouil auraient également livré des «résultats encourageants». Par exemple, les enfants qui avaient reçu un extrait appelé «Colimil», préparé à partir de fruits de fenouil, de mélisse et de camomille, ont crié au total 76 minutes de moins.

Le hic avec ces études, c’est qu’elles sont sujettes aux erreurs ou ne permettent pas encore de prouver quoi que ce soit. Ce peut être le cas, notamment, parce que trop peu de bébés y ont participé ou parce que les périodes de cris étaient souvent consignées par les parents – et leur souhait qu’un remède se révèle efficace est susceptible d’avoir influencé leur perception. (Poursuivez votre lecture ci-dessous …)

Taux d’auto-guérison très élevé

En tout état de cause, nul besoin de traiter les coliques de son bébé avec du «lait» à base de soja ou de l’acupuncture. Selon l’état actuel des connaissances et l’avis des scientifiques britanniques, cela serait inefficace.

Jusqu’à présent, la meilleure recette contre les coliques du nourrisson reste l’espoir et la persévérance. En effet, à l’âge d’environ douze semaines, ce phénomène disparaît comme par magie chez la majorité des bébés.

C’est d’ailleurs l’une des raisons pour lesquelles il est si difficile de trouver un bon antidote: l’expérience à peine commencée, les coliques s’arrêtent d’elles-mêmes.

Sources: «Systematic Reviews», «Cochrane Database of Systematic Reviews», «Journal of Manipulative and Physiological Therapeutics»

de Dr med. Martina Frei,

publié le 11.12.2019, révisé le 17.02.2020


Cela pourrait également vous intéresser:

Mincir, retrouver la forme et la santé? Suivez un programme et gagnez un bon

Commencer maintenant
geschenkkarte-gelb.jpg