Internet Explorer n'est plus pris en charge

Pour profiter au mieux de notre site Internet, nous vous invitons à utiliser un navigateur récent.

Quand les ados font de la gonflette et avalent des protéines

Les biceps bien dessinés et le ventre plat sont très prisés actuellement chez les jeunes hommes. Mais l’entraînement intensif et les compléments alimentaires sont-ils bons pour la santé des adolescents?

À 15 ans, Robin (prénom d'emprunt), a soudain commencé à s’entraîner de manière intensive. Il passait presque toutes ses soirées avec des amis dans une salle de musculation. Il regardait aussi des vidéos de bodybuilding sur YouTube. Progressivement, ses pectoraux se sont développés et cet adolescent baraqué aimait montrer ses biceps et son 6-pack dans un t-shirt moulant.

«Mon fils était obsédé par la gonflette», confie sa mère. De plus, Robin s’est de plus en plus tourné vers une alimentation riche en protéines. Il avait besoin chaque jour de grandes quantités de viande, d’œufs et de séré. Il a également acheté des compléments alimentaires sur Internet. «Les boîtes ont commencé à s’empiler dans la cuisine», raconte la maman de Robin. Outre des protéines en poudre, elles contenaient aussi différentes pilules telles que des brûleurs de graisse, des vitamines, des minéraux et de la caféine.

Les anabolisants sont dangereux

«J’étais inquiète», précise la Zurichoise. «J’avais déjà entendu dire que certaines substances ont des effets secondaires graves ou peuvent même être mortelles.» Dans certains cercles de culturistes, les anabolisants sont couramment utilisés pour renforcer la croissance musculaire aux endroits souhaités. Mais les hormones sexuelles masculines peuvent provoquer de l’acné, des lésions du muscle cardiaque, des problèmes d’impuissance et la stérilité. Au grand soulagement de sa mère, cependant, aucun composant de ce type n’était contenu dans les compléments alimentaires de Robin.

(Poursuivez votre lecture après les encadrés…)

La musculation avec modération n’est pas un problème

Le bodybuilding est très tendance chez les adolescents. Les jeunes hommes, en particulier, veulent être musclés, mais les corps bien dessinés sont également une tendance chez les filles. Toutefois, est-ce vraiment sans danger pour la santé? À partir de quel âge est-il conseillé de faire de la musculation? «Autrefois, on le déconseillait, par crainte des effets négatifs sur la croissance osseuse», explique Billie Josephine Stump, spécialiste des sciences du sport et nutritionniste au Medbase Checkup Center à Zurich.

Mais il a été prouvé depuis qu’un entraînement modéré et équilibré est possible et judicieux dès l’âge de 12 ans. Les adolescents ont cependant besoin d’un encadrement professionnel avec des exercices adaptés. «Les enfants ne sont pas de petits adultes», précise la spécialiste. La plupart des équipements ne sont pas conçus pour les mineurs, à moins qu’ils ne disposent de réglages spécifiques.

Un entraînement holistique et non unilatéral

Billie Josephine Stump recommande donc plutôt des exercices au poids du corps. «Après un certain temps, on peut utiliser un haltère.» Il est aussi important de ne pas entraîner seulement certains muscles, mais toute la musculature, souligne la spécialiste. Si l’on renforce les pectoraux et les abdominaux, par exemple, il est essentiel de développer également ses muscles dorsaux. Sinon, cela peut entraîner des douleurs dorsales. Et il ne faut pas non plus négliger sa forme physique et la coordination.

(Poursuivez votre lecture après les encadrés…)

Pour en savoir plus sur l’alimentation des sportifs

En savoir plus
Bärtiger Mann in gelber Regenjacke mampft einen Energieriegel
Meilleures performances

Que manger avant et après l’entraînement?

Dossier sur le thème

L’excès de protéines est nocif

La nutritionniste se méfie beaucoup des protéines en poudre et des barres protéinées: «La plupart de ces produits contiennent des conservateurs et du sucre ou des édulcorants artificiels, et même souvent des métaux lourds.» Les compléments alimentaires sont inutiles avec une alimentation saine et équilibrée, sauf peut-être pour les personnes souffrant d’intolérances alimentaires, lesquelles sont parfois sujettes à des symptômes de carence. Outre les œufs, la viande et les produits laitiers, le tofu, les légumineuses, les noix et les céréales complètes sont également d’excellentes sources de protéines.

Les adolescents ont besoin d’au moins 0,9 gramme de protéines par kilogramme de poids corporel, mais pas plus de 1,5 gramme. L’excès est toujours nocif: le surplus de protéines est utilisé comme énergie ou excrété par les reins, ce qui peut surcharger ces derniers. Un régime alimentaire équilibré doit comporter également des fibres, des graisses saines et des glucides, souligne Billie Josephine Stump.

Plus sain que les jeux vidéo

Robin s’entraîne maintenant dans un centre de fitness réputé, où un coach qualifié le conseille. Le fait qu’il n’ait pas obtenu de bons résultats au test d’aptitude physique de l’armée a donné à réfléchir à ce jeune homme de 18 ans. Il se rend progressivement compte qu’un entraînement holistique est plus utile qu’une gonflette unilatérale pour renforcer uniquement les biceps et les pectoraux. Sa mère est désormais confiante et convaincue que son fils finira par trouver le juste milieu en matière de musculation. Selon elle, la tendance du bodybuilding présente un avantage: «C’est beaucoup plus sain que les jeux vidéos.»

de Andrea Söldi,

publié le 10.03.2021, ajusté le 20.07.2021


Cela pourrait également vous intéresser:

S’abonner à la newsletter et gagner un an de courses pour Fr. 3’000

S'abonner
geschenk-icon.jpg