Fermer

Vivre plus sainement?

Après le repas: se reposer ou se dépenser?

Généralement après le repas, nous sommes mous et fatigués. Devons-nous plutôt nous allonger ou bouger après le repas? La médecine donne des réponses nuancées, comme le montre iMpuls.

«Après le repas, tu dois te reposer ou te dépenser»: ce principe, que l’on entend dès notre plus tendre enfance, est en fait difficile à interpréter. Que faut-il faire, alors? Doit-on se reposer ou bien se dépenser après le repas?

Le corps ne suit pas

De par leur expérience, la plupart des gens savent certainement qu’une forte performance physique, notamment juste après un repas copieux, n’est pas possible. Il ne viendrait jamais à l’idée de sportifs de haut niveau de se remplir le ventre de gras avant une compétition.

La raison est qu’après le repas, l’organisme passe à la digestion. Celle-ci est un moment fatigant, qui se fait quasiment au détriment d’autres organes. Les organes digestifs étant mieux irrigués pour le broyage des aliments et l’assimilation de substances nutritives via l’intestin grêle, ce sang fait défaut dans les autres régions du corps, notamment dans le cerveau fortement irrigué. Conséquence: le faible apport en oxygène nous ramollit rapidement. De même, la capacité de concentration diminue. (Poursuivez votre lecture ci-dessous...)

Autre conseils pour un repas digeste

Conseils: Fatigué après le repas, que faire?

La fatigue après le repas est une réaction totalement normale, qui n’est pas liée à une fatigue chronique ou des états d’épuisement. Nul besoin, donc, de consulter un médecin. Une exception existe: si la fatigue se prolonge (ce qui peut éventuellement indiquer un problème de thyroïde) ou si elle survient également après avoir consommé des produits légers comme des salades ou des fruits.

  • Renoncer à une alimentation lourde comme de la viande ou des glucides permet d’éviter la fatigue. Soja, salade et légumes sont de bonnes alternatives.
  • La meilleure façon de se remettre d’un repas copieux est de séjourner au grand air pour bien s’oxygéner, et de préférence à proximité d’arbres.
  • Une activité physique modérée avec un pouls un peu plus rapide que d’ordinaire accélère le processus de digestion.
  • Si l’on ne peut pas aller se balader dans la nature, il faut au moins ouvrir la fenêtre de son bureau. Quelques génuflexions stimulent la circulation sanguine.
  • Le Power Nap est une méthode de plus en plus pratiquée. Cette micro-sieste post-déjeuner permet d’évacuer rapidement la fatigue après le repas. Il s’agit d’une détente de courte durée sans phase de sommeil profond.
  • Les noix, les poires ainsi que certaines baies (goji) comptent parmi les en-cas les plus efficaces pour chasser la fatigue.
  • Cela est vrai également pour le café, mais sous certaines réserves. Il est recommandé de ne pas en boire plus d’une tasse, parce que c’est l’effet inverse qui se produirait sinon. La caféine riche en adrénaline n’agit qu’à la première tasse. La seconde tasse entraîne une surdose de caféine et fatigue l’organisme à nouveau.

Ne pas nager l’estomac plein

Les personnes qui font tout de même un jogging après un repas copieux, et qui constatent que les forces leur manquent soudainement, arrêtent automatiquement et se reposent. Cela n’est pas forcément systématique pour la natation, aussi faut-il accorder une attention particulière à ce sport: les personnes qui viennent de manger et qui ont encore en même temps besoin d’énergie pour nager risquent le malaise. Le risque de noyade aigu menace s’il est impossible de rejoindre la rive salvatrice à temps.

Les parents ont donc bien raison de répéter (ou ils le devraient) inlassablement à leurs bambins d’attendre un certain temps après le repas avant d’aller se plonger dans l’eau froide. Plus le repas a été gras, plus le délai est long. On recommande entre une et deux heures.

Une promenade qui facilite la digestion

Rien ne s’oppose cependant à une promenade digestive, bien au contraire. S’activer modérément et respirer l’air frais stimulent l’activité intestinale. Ou pour emprunter le vocabulaire médical: «L’exercice soutient le péristaltisme du tube digestif». Une activité physique légère est recommandée surtout après un repas léger.

Se reposer ne signifie pas forcément s’allonger

Après un repas copieux, le moindre petit effort physique semble toutefois impossible. On ne pense plus qu’à s’allonger, ce qui n’est pas conseillé juste après le repas. Ou en d’autres termes: rien ne s’oppose au repos, mais se reposer ne doit pas dire s’allonger. Après un repas extrêmement copieux, il est préférable de se détendre quelques minutes assis ou debout.

Eviter les brûlures d’estomac

Il faut savoir que les aliments dans l’estomac stimulent la production d’acide gastrique lors de la digestion. Lorsque nous sommes allongés, l’acide peut revenir dans l’œsophage, ce qui déclenche chez certaines personnes des brûlures d’estomac. Cela est non seulement désagréable, mais aussi néfaste pour la santé. Les personnes qui ne connaissent pas ce problème peuvent en revanche s’octroyer une petite sieste tout de suite après le repas.

de Markus Sutter,

publié le 31.08.2018


Cela pourrait également vous intéresser: