Fermer

Vivre plus sainement?

L’argent rend-il malade?

Les billets et les pièces de monnaie peuvent jouer un rôle dans la transmission de maladies. Pourquoi les touristes ont plutôt intérêt à voyager avec des pièces qu’avec des billets.

Si vous pensez que l’argent est sale, vous n’avez pas tort – en ce qui concerne les microbes. En effet, les billets et les pièces transmettent aussi des bactéries entre les acheteurs et les vendeurs. Des scientifiques de Hambourg ont procédé récemment à des analyses.

Celles-ci révèlent que les billets en euros délibérément contaminés par des bactéries contiennent davantage de microbes que les pièces en euros. Et ce, car la plupart des pièces en euros sont composées principalement de cuivre, lequel est doté d’un effet antibactérien.

L’argent dans les pays riches contient moins de bactéries

Toutefois, dans leur exposé lors d’un congrès d’infectiologues, ces scientifiques n’ont pas précisé combien de bactéries ils avaient trouvées. Mais ils ont indiqué que la taille des pièces jouait un rôle. Ils ont découvert moins de bactéries sur les petites pièces de 1 centime.

Le nombre de micro-organismes qui «voyagent» avec l’argent est également lié à la situation économique du pays. Un groupe franco-arabe de chercheurs a découvert il y a quelques années que les billets de banque des pays riches étaient moins contaminés que ceux des pays pauvres. Sur les billets en roupies indiennes, par exemple, les scientifiques ont identifié un total de 78 pathogènes différents.

Billets de banque en plastique ou en fibres naturelles

L’Australie et la Nouvelle-Zélande ont obtenu de meilleurs résultats lors du test bactériologique avec leurs devises, probablement parce que leurs billets sont en plastique, contrairement à de nombreux autres pays dont les billets contiennent du coton et du lin.

Les touristes n’ont sans doute pas très envie de savoir exactement quels sont les microbes qui ont été identifiés sur les billets de banque. Voici donc une très brève synthèse des résultats de différentes études: bactérie du choléra sur l’argent en Inde et au Bangladesh, la salmonelle en Chine, en Irlande et aux États-Unis, la bactérie coli presque partout et des œufs de vers intestinaux sur les billets philippins.

(Poursuivez votre lecture après les encadrés…)

En savoir plus au sujet de l'hygiène

Virus grippaux et agents pathogènes de la diarrhée

Ces «passagers» microbiens sont-ils également transmis par l’argent? Probablement. Les chercheurs ont procédé à des tests également avec des virus grippaux, des rotavirus provoquant des diarrhées, des champignons cutanés et autres agents pathogènes. Bonne nouvelle: les virus grippaux sont rapidement inactivés.

«Les billets de banque constituent un risque pour la santé publique», conclut le groupe de chercheurs, surtout si l’on touche en même temps de l’argent et des denrées alimentaires. Pour rassurer les voyageurs: certaines de ces découvertes liées aux microbes sont déjà anciennes. Néanmoins, il est recommandé de toujours se laver les mains avant de consommer les aliments que l’on vient d’acheter.

Sources (tous les liens sont en anglais): European Congress on Clinical Microbiology and Infectious Diseases (ECCMID), «Future Microbiology», «PLOS One»

de Dr med. Martina Frei,

publié le 13.07.2020


Cela pourrait également vous intéresser:

Mincir, retrouver la forme et la santé? Suivez un programme et gagnez un bon

Commencer maintenant