Fermer

Vivre plus sainement?

Ce qui soulage en cas de piqûres de méduses

Le contact avec des méduses peut être très douloureux. Dans la plupart des cas, il ne sert à rien de paniquer. Les conseils suivants peuvent être utiles.

La méduse, créature mystérieuse, passe pour être majestueusement belle. Toutefois, il vaut mieux éviter le contact direct avec ce cnidaire. Des cellules urticantes protègent en effet la méduse de ses ennemis et lui servent aussi à étourdir ses proies.

Pour l’homme, cela signifie qu’un léger contact de la peau avec une méduse suffit déjà pour exciter les cellules urticantes situées extérieurement sur l’animal, cellules qui déploient alors un tube urticant de plusieurs millimètres de long, dont la pointe pénètre dans la peau comme un mini-harpon et y injecte son venin.

Que faire en cas de piqûre de méduse?

Qu’est-ce qui apaise les douleurs?

Les conseils suivants peuvent aider à apaiser les douleurs:

  • Frotter d’abord l’endroit touché avec du sable sec
  • Rincer avec du vinaigre pur
  • Retirer les restes visibles du tube urticant avec une pince à épiler
  • Placer si possible la partie du corps concernée 20 à 30 minutes dans de l’eau chaude à 43-45 degrés
  • Pour combattre l’inflammation de l’endroit piqué, il est possible d’appliquer ensuite une crème légère à la cortisone.

Conseil: ne rincez pas l’endroit de la piqûre avec de l’eau douce froide, car cela pourrait pousser encore plus de venin du tube urticant dans la peau. N’appliquez pas non plus de compresses.

Les protéines ainsi injectées par beaucoup d’espèces de méduses de l’espace méditerranéen causent immédiatement des douleurs désagréables. Celles-ci se dissipent en général au bout de deux à trois heures, une cicatrice rougeâtre en forme de bande persistant pendant quelques jours.

Les réactions de choc sérieuses ne se produisent que dans de rares cas. Les personnes allergiques qui réagissent aussi par choc anaphylactique aux piqûres d’insectes devraient, après une piqûre de méduse, prêter une attention particulière aux problèmes respiratoires, à la somnolence, à une éruption qui se répand rapidement ou aux troubles de la conscience et consulter en urgence un médecin.

Par contre, le contact avec des méduses particulièrement venimeuses comme la galère portugaise, que l’on rencontre dans le Pacifique ou au large du Portugal, la méduse-boîte, qui vit dans l’Océan indien, le Pacifique ou l’Atlantique, ou différentes espèces de méduses présentes au large des côtes australiennes, peut devenir mortel même pour l’organisme de personnes en bonne santé. Après une piqûre, il est conseillé de consulter un médecin. (Poursuivez votre lecture ci-dessous...)

Conseils pour préparer le voyage

Comment éviter le contact avec les méduses

Quallenstich auf Unterarm
Quallenstich auf Unterarm

Les piqûres de méduses causent immédiatement des douleurs

Au cours de l’été, les méduses ne séjournent pas, la plupart du temps, à proximité immédiate des plages en raison de la chaleur de l’eau. Mais il convient de tenir compte des points suivants:

  • Sur les plages où la présence de méduses est connue, des panneaux avertissent souvent en conséquence du danger
  • Des méduses rejetées sur le rivage ou dans l’eau peu profonde indiquent qu’il vaut mieux s’abstenir de se baigner ce jour-là
  • Pour nager ou plonger en eaux plus ou moins profondes, des lunettes de natation sont utiles afin d’éviter les méduses en temps voulu. Les chaussures de plage protègent les pieds.

Des études ont montré que la crème de protection SafeSea, développée par des biologistes marins israéliens, pouvait éviter des piqûres de méduses dans 80 pour cent des cas. Cette crème s’apparente à des substances présentes dans la peau du poisson-clown, exposé en permanence à des cnidaires. De plus, elle protège aussi contre le soleil.

de Andreas Grote,

publié le 05.07.2018


Cela pourrait également vous intéresser: