Fermer

Vivre plus sainement?

Acné juvénile - que faire?

Beaucoup d’adolescents souffrent d’acné. IMpuls indique comment lutter contre cette maladie cutanée - et ce qu’il faut éviter à tout prix.

À la puberté, la peau d’un grand nombre d’adolescents n’en fait qu’à sa tête. Ce problème touche même les stars, comme celles de la saga Harry Potter.
Il est toutefois impossible de faire disparaître l’acné d’un coup de baguette magique. Ces problèmes cutanés s’expliquent par la production croissante d’hormones sexuelles masculines, comme la testostérone, chez les garçons et les filles. Les glandes sébacées sont stimulées et produisent davantage de sébum. Des points noirs et des boutons remplis de pus apparaissent car certaines bactéries s’installent, se multiplient et déclenchent des inflammations.

Un grand nombre d’intéressés souffrent beaucoup de ce problème esthétique. La confiance en soi est en berne. Cette déplaisante évolution est à son apogée vers l’âge de 17 à 19 ans, jusqu’à ce qu’un nouvel équilibre parvienne à s’instaurer avec le temps entre hormones masculines et féminines. 

Possibilités médicales

Points noirs (comédons)

Il s’agit de pores bouchés qui peuvent facilement rougir et s’enflammer. Ils se présentent alors sous la forme d’un point noir, généralement sur l’aile du nez et sur le front. En nettoyant et en soignant bien la peau, ce problème peut-être maîtrisé.

La médecine possède un arsenal complet de mesures thérapeutiques pouvant être mises en œuvre en fonction du degré de gravité. L’acné n’est pas curable, mais elle peut aujourd’hui être si bien traitée que l’on ne remarque plus guère sa présence au final. Il s’agit toutefois d’être patient. Durant la première phase du traitement, l’aspect de la peau peut même empirer.

Selon les informations de dermatologues, les problèmes d’acné de sévérité faible à moyenne se traitent de préférence avec des rétinoïdes (vitamine A) ou du peroxyde de benzoyle. Ces produits, qui se présentent sous la forme de crème, de gel, de lotion ou de solution, ont pour vertu d’être anti-inflammatoires, de lutter contre les bactéries causant l’acné, de remédier au rétrécissement des glandes sébacées et de prévenir ainsi l’apparition de nouveaux points noirs.  (poursuivez votre lecture ci-dessous...)

En lien avec le sujet

Des antibiotiques au besoin

Bouton

Les boutons sont également des pores obstrués. Le sébum et la graisse ne s’écoulent plus correctement. Les boutons peuvent se former à partir de points noirs. Outre cette obstruction, des bactéries jouent aussi un rôle. Avec un soin adapté, les boutons peuvent être éliminés efficacement.

Un traitement combiné à des antibiotiques, éventuellement aussi par voie orale, est possible en cas d’acné sévère. Toutefois, une telle thérapeutique complémentaire doit être maniée avec parcimonie. Plus l’on sort l’artillerie lourde (isotrétinoïne), plus les effets secondaires peuvent être importants.

Les femmes très touchées par l’acné disposent encore d’une autre possibilité. Le recours à des hormones «anti-masculines» dans les moyens de contraception limite en effet la production de sébum.

Toutefois, la gent féminine subit souvent une dégradation de l’aspect cutané peu avant les menstruations, car le niveau d’œstrogènes diminue alors et ce sont ces derniers qui freinent la production de sébum. Les femmes enceintes et qui allaitent devraient impérativement faire part de leur état à leur médecin, car une modification du traitement peut alors être nécessaire. 

Quels sont les facteurs aggravant l’acné?

Vous ne faites pas du bien à votre peau en pressant les boutons. Car les bactéries situées sur la peau pénètrent alors encore mieux dans les plaies ouvertes. Il y a de toute façon souvent un reste de sébum et le bouton recommence tout de suite à bourgeonner. De plus, vous risquez d’avoir des cicatrices.

Des facteurs psychiques tels que le stress sont également un terreau fertile pour l’acné, tout comme le tabagisme et certains médicaments (cortisone). Et çà et là, de l’acné peut apparaître chez des personnes exposées à une sollicitation extrême liée à une forte chaleur (huile, lubrifiant).

Un grand nombre de personnes concernées indiquent également souffrir d’acné après la consommation d’aliments tels que le chocolat, le fromage ou les noix. Jusqu’à présent, cette croyance populaire n’a toutefois pas pu être confirmée par des études scientifiques. 

Que faire en cas d’acné

L’acné

L’acné se présente en différents degrés. Il s’agit dans tous les cas d’une maladie cutanée devant être prise en charge le plus tôt possible avec l’aide de professionnels.

Outre les traitements médicaux visant à réduire les problèmes d’acné, les personnes touchées peuvent également agir elles-mêmes.

  • Utilisez des crèmes hydratantes, des protections solaires et des cosmétiques à base aqueuse. Les crèmes grasses ou huileuses obstruent les pores de la peau et favorisent la formation d’acné. Les produits de soin ne devraient toutefois pas dessécher et dégraisser trop la peau grasse, car les glandes sébacées sont alors stimulées et produisent davantage de sébum.
  • Les problèmes d’acné peuvent être atténués pendant un temps par le soleil, mais pas soignés.
  • Manger de façon variée, boire beaucoup d’eau et pratiquer une activité physique régulière renforce le bien-être. Et lorsque vous vous sentez bien, votre peau va également mieux.
  • Ne vous livrez pas à des expérimentations avec des «remèdes» à la petite semaine. Adressez-vous plutôt à un(e) spécialiste (esthéticienne, dermatologue).

de Markus Sutter,

publié le 29.01.2018


Cela pourrait également vous intéresser: