Fermer

Vivre plus sainement?

Pastilles et bonne hydratation – que faire en cas de maux de gorge

Les maux de gorge viennent généralement d’une infection virale liée à un refroidissement. Comment apaiser les symptômes.

Lorsque l’on a l’impression que les amygdales se sont transformées en knödel durant la nuit ou quand la moindre déglutition est source de douleur, on le sait rapidement: un refroidissement est une fois encore en train de sévir. Les généralistes estiment que près d’un tiers de la population souffre de maux de gorge une fois par an. Le rhume, la toux et l’enrouement ne vont alors plus tarder. Dans plus de 80 pour cent des cas, ces symptômes sont dus à des virus de refroidissement.

Des inflammations dans tout le pharynx

En cas d’infection virale, aucun antibiotique n’est utile contre les inflammations qui touchent les différentes parties de la cavité pharyngienne et qui peuvent être à l’origine de douleurs. En fonction de la zone touchée, les médecins parlent de pharyngite, qui concerne le pharynx, ou de laryngite, lorsque l’inflammation se situe plutôt dans le larynx. Lorsque les amygdales sont concernées, il s’agit d’une amygdalite. Bien souvent, il est difficile de distinguer les choses, car les zones touchées peuvent empiéter les unes sur les autres.

Les douleurs disparaissent généralement au bout de quelques jours. Mais inutile d’attendre aussi longtemps sans rien faire. Des antalgiques tels que l’ibuprofène ou le paracétamol peuvent soulager efficacement les symptômes.

Pour les muqueuses douloureuses, rien ne vaut les remèdes à sucer. Pastilles et bonbons, par exemple à la mousse d’Islande ou au plantain, forment un film sur la muqueuse et apaisent ainsi la sensation de gorge éraillée.

Les préparations à base d’acide hyaluronique ont une action comparable. Pour remédier à la douleur, certains patients préfèrent les pastilles à sucer contenant des substances légèrement anesthésiantes et anti-inflammatoires. Elles peuvent soulager à court terme, mais l’effet est uniquement superficiel. (Poursuivez votre lecture ci-dessous...)

Bon à savoir en cas de refroidissement

Sucer des pastilles apaise la douleur

Plus important que tous ces différents constituants, c’est le fait même de sucer un bonbon qui est bénéfique. Cette opération stimule la production de salive et humidifie la muqueuse. Si l’on souhaite des pastilles à base de plantes, il est conseillé d’opter pour des produits à la sauge, la camomille ou la capsaïcine.

Les remèdes maison peuvent aussi aider, comme les gargarismes avec de l’eau salée ou du thé à la sauge. Ceux qui n’apprécient pas peuvent aussi boire du thé. Un thé bien chaud à la sauge ou à la camomille, agrémenté d’une cuillère de miel, est à coup sûr bénéfique. Même si l’on manque encore de données concernant un grand nombre de remèdes maison éprouvés, un apport suffisant en liquide est en tout cas recommandé en cas de maux de gorge.

Selon une étude canadienne, seul un adulte sur dix consulte un médecin en cas de maux de gorge. En cas de symptômes sévères, il ne faut toutefois pas hésiter, car ces douleurs peuvent aussi être dues à une infection streptococcique.

de Julia Rudorf,

publié le 02.04.2019


Cela pourrait également vous intéresser:

Abonnez-vous à la newsletter iMpuls et gagnez 3x50.–

Inscrivez-vous
geschenk-icon.jpg