Fermer

Vivre plus sainement?

Le bon et le mauvais cholestérol

Le cholestérol a deux visages. Le bon est indispensable pour la formation cellulaire et la production hormonale. Le mauvais est dangereux pour la santé.

Le cholestérol joue un rôle important dans la formation de plusieurs hormones comme les œstrogènes, la testostérone ou le cortisol. Le cholestérol est notamment utilisé pour la construction des cellules et il participe à différents processus métaboliques dans le cerveau. Elément constitutif de l’acide biliaire, il favorise en outre la digestion des graisses. Pour toutes ces tâches, nous avons besoin de 0,5 à 1 gramme de cette substance par jour.

Le corps produit du cholestérol

La majeure partie du cholestérol (soit, selon les données, entre 70 et 90%) est produite par le corps lui-même. Le reste est apporté par l’alimentation. Les produits faisant grimper le cholestérol sont les aliments d’origine animale, riches en lipides et en acides gras saturés tels que le beurre, le lait et les graisses animales. Un taux élevé de cholestérol peut aussi être héréditaire. Cette maladie est désignée sous le nom d’hypercholestérolémie familiale. Comme une grande quantité de cholestérol est absorbée via la nourriture, le corps tente d’y remédier et le foie limite ainsi sa propre production de cholestérol. 

Des guerres de religions

De nombreuses rumeurs circulent au sujet du cholestérol. Les personnes souhaitant obtenir des informations objectives se heurtent rapidement aux limites de l’exercice. Depuis des décennies, le cholestérol fait l’objet de vives polémiques scientifiques suscitant de vraies guerres de religions. On associe le cholestérol à la graisse, à la bonne chère et au surpoids. Rien d’étonnant donc à ce que le porc soit encore proscrit dans certains cercles au même titre que les œufs et le beurre. 

En lien avec le sujet – poursuivez votre lecture ci-dessous

LDL et HDL

Le cholestérol est meilleur que ce que l’on en dit. Toutefois, il convient de distinguer ses deux types principaux, c’est-à-dire le LDL et le HDL. Par le biais du foie et de l’estomac, le LDL pénètre dans l’intestin, où il est absorbé dans le sang et alors transporté vers les cellules et les tissus. Un excès de LDL dans le corps se traduit par un dépôt dans les artères. En cas d’obturation des artères, le risque de maladies cardiovasculaires augmente. Le LDL est donc qualifié de «mauvais» cholestérol. 

Le bon cholestérol

Le HDL pénètre également dans le système sanguin en passant par le foie, l’estomac et l’intestin mais à la différence du LDL, il retourne dans le foie où il est décomposé. C’est aussi pourquoi on appelle le HDL le «bon» cholestérol. Un taux élevé de HDL protège le système vasculaire, tandis que le LDL est considéré comme mauvais pour les vaisseaux. C’est la proportion de ces deux types de cholestérol qui détermine si le niveau de cholestérol est «normal» ou non. 


Cela pourrait également vous intéresser: