Fermer

Vivre plus sainement?

Mettre la main à la pâte – le b.a.-ba de l’automassage

Pour se détendre, il existe deux outils efficaces toujours à disposition: nos propres mains. Voici comment faire et ce à quoi prêter attention.

Nos deux mains aident à évacuer le stress, favorisent la récupération musculaire après le sport et détectent mieux que quiconque les zones douloureuses. Outre ces bénéfices, l’automassage permet aussi d’économiser du temps et de l’argent. Voici comment faire:

1. Chauffer les muscles

La préparation au massage est déjà en elle-même source de bienfaits: le sport, un bain chaud ou une douche chauffent les muscles.

2. Effleurer

Appliquez une huile ou une crème au parfum agréable et aux propriétés chauffantes dans la paume de vos mains et répartissez-la en effleurant 10 à 15 fois votre peau avec toute la toute la paume de la main. Pieds, jambes, mains, bras, nuque, épaules, bas du dos – appliquez une pression légère et uniforme sur toutes ces zones.

3. Détendre les zones tendues

C’est maintenant au tour des zones soumises au stress de la vie quotidienne: les muscles crispés qui restent trop longtemps inactifs lorsque vous êtes assis des heures au bureau. Même les muscles excessivement sollicités ou mal sollicités – par exemple après de longs trajets ou en portant un sac à dos lourd – sont reconnaissants pour le massage: aux endroits où les muscles sont un peu plus durs et plus sensibles, appuyez plus profondément dans les tissus avec le pouce, l’index et la paume de la main. Sur ces faisceaux musculaires perceptiblement crispés, appliquez une pression soit transversale, soit longitudinale, ou massez en cercles en périphérie des muscles.

Important: ne vous contentez pas de simplement déplacer la peau. Appuyez d’abord en profondeur puis massez le muscle. (Poursuivez votre lecture ci-dessous...)

Autres conseils bien-être à tester chez soi

Conseils
  • L’automassage soulage rapidement et détend. Il n’élimine toutefois pas la cause de la douleur et ne remplace ni le manque d’activité physique, ni un traitement par un professionnel.
  • Se masser soi-même favorise la récupération après le sport.
  • C’est la solution idéale pour celles et ceux qui n’aiment pas se faire toucher par autrui.
  • Certaines personnes éprouvent des difficultés à se masser et à se détendre en même temps. Dans ce cas, un massage à deux peut être la meilleure option.
  • En cas de blessure, par exemple musculaire, un massage peut avoir des effets négatifs. Si tel est le cas, demandez conseil en amont à un spécialiste.
  • Pas de massage en cas d’inflammations aigües ou de fièvre.
  • Arrêtez de masser en cas de picotement ou d’engourdissement pendant le massage.

4. Traiter les points douloureux

Si, lorsque vous appuyez sur une zone donnée, une douleur déjà bien familière se fait sentir à cet endroit ou à un endroit éloigné, alors le doigt qui tâtonne a probablement trouvé un point dit «trigger». De tels points «trigger», par exemple dans la région des épaules et du cou, peuvent notamment causer des maux de tête. Le traitement des points «trigger» est quelque peu douloureux: pour ce faire, restez à cet endroit et maintenez une pression bien dosée jusqu’à ce que la douleur disparaisse. Cela a pour effet d’améliorer la circulation sanguine, de stimuler le métabolisme musculaire et de réduire la douleur. Veillez à ce que la pression appliquée soit juste assez forte pour ne pas entraîner de douleurs insupportables. Si vous appuyez trop fort, vous risquez de provoquer des bleus et d’avoir encore plus mal qu’avant, la zone traitée devenant alors encore plus sensible au lieu de se détendre.

Il est préférable de commencer par le point le plus sensible à la douleur, car il influence souvent d’autres points douloureux. Travaillez ensuite point par point, muscle par muscle... 

5. Accessoires

Se masser avec ses propres mains demande de l’entraînement. On se fatigue vite, surtout au début. Balle de tennis ou de Lacrosse, rouleau ou bâton de massage peuvent vous faciliter la tâche. Calez par exemple une balle de tennis entre votre dos et le mur, et faites-la rouler le long des muscles dorsaux.

6. Effleurer

Pour finir, étirez les muscles traités dans le sens de la longueur, effleurez-les en laissant courir vos mains le long de ces derniers, secouez-les et savourez la sensation de détente.

de Hannah Bröcker,

publié le 31.10.2019


Cela pourrait également vous intéresser:

S’abonner à la newsletter et gagner un bilan de santé de medbase

S'abonner