Fermer

Vivre plus sainement?

Apprenez à dire non

Nombreux sont ceux qui éprouvent des difficultés à dire non. Nous vous livrons quelques astuces très simples pour y parvenir plus facilement. Les appliquer ne fera pas pour autant de vous un égoïste, loin de là!

«Est-ce que tu pourrais juste…?», demande notre chef, notre partenaire ou notre collègue. Au fond de nous, nous aimerions bien dire non. Mais une fois encore, nous nous laissons convaincre et nous en voulons après-coup.

Les astuces suivantes vous aideront à dire plus facilement non la prochaine fois:

  • Demandez un temps de réflexion. Des phrases comme «Je te rappelle tout à l’heure» ou «Je te dis ça demain» vous donnent du temps pour réfléchir au calme et vous demander si vous souhaitez vraiment vous occuper de cette tâche.
  • Écoutez votre ressenti: avez-vous le temps et la capacité de vous occuper de cette tâche? Avez-vous l’impression que l’on profite de vous?
  • Si vous avez un collègue qui demande toujours de l’aide, vous pouvez mettre des limites en lui disant sur un ton à la fois encourageant et amical «Je suis sûre que va y arriver tout seul!». Vous pouvez aussi le renvoyer vers une autre personne.
  • Si votre chef vous demande d’en faire plus que vous ne le pouvez, la question suivante peut vous aider: «Que voulez-vous que je fasse en premier?»
  • Si plusieurs tâches sont réparties au sein d’un groupe, ne vous manifestez pas tout de suite. Comptez d’abord jusqu’à dix dans votre tête.

(Continuez votre lecture ci-dessous...)

Comment prendre du temps pour soi

En savoir plus sur le thème
S’entraîner à dire non
  • Savoir dire non est un apprentissage qui prend du temps. Donnez-vous l’autorisation de dire non et entraînez-vous dans un premier temps dans des situations dans lesquelles l’enjeu n’est pas trop important.
  • L’image d’un «jardin intérieur» peut aider à prendre conscience de ses limites: votre jardin intérieur est-il entouré d’une clôture, d’un mur ou d’une haie? Y a-t-il une porte pour y accéder? Faut-il sonner pour que vous puissiez décider qui peut y entrer ou non? Ou est-il complètement ouvert, si bien que tout le monde peut y entrer et même y laisser ses déchets? La clôture, votre propre limite, signifie être responsable de sa vie et la définir soi-même. Accordez-vous le droit d’avoir un jardin clôturé et protégez-le.
  • Dressez une liste des priorités en veillant à respecter ce qui est le plus important pour vous.
  • •De temps à autre, accordez-vous des moments pour vous pendant lesquels vous éteignez votre téléphone et ne consultez pas vos mails.
  • Considérez votre jour de repos comme un rendez-vous avec le Pape – il est réservé!

Il peut aussi être intéressant de chercher à comprendre pourquoi il est si difficile de dire non. Est-ce pour satisfaire un besoin de reconnaissance? Pour être perçu comme quelqu’un de serviable et gentil? Pour montrer à quel point l’on est travailleur? Parce que l’on se sent coupable si l’on dit non? Le fait de se sentir utile entre-t-il en ligne de compte? Ou est-ce la peur de se sentir rejeté?

Nul besoin d’imaginer tout ce qui peut se passer de négatif si l’on dit non. Parfois, l’on imagine même des scénarios catastrophe. Dire non au bon moment ne fait pas de vous un égoïste, bien au contraire! Vous pouvez même y gagnez beaucoup: en plus d’inciter les autres à vous traiter avec davantage de respect, vous vous protégez aussi du surmenage. Un «non» clair peut aussi vous permettre de vous détendre, être bon pour la santé. En plus, vous ne serez plus en colère après vous-même d’avoir accepté une tâche que vous n'aviez aucune envie de faire.

 

de Beatrix Ott,

publié le 30.04.2020


Cela pourrait également vous intéresser:

Mincir, retrouver la forme et la santé? Suivez un programme et gagnez un bon

Commencer maintenant
geschenkkarte-gelb.jpg