Fermer

Vivre plus sainement?

Combien de temps dure le risque de contagion?

L’énergie et l’appétit sont revenus, les symptômes ont disparu – mais les agents pathogènes sont peut-être toujours présents. Voici comment réduire le risque de contagion.

Parfois, un agent pathogène se propage dans l’organisme sans que nous n’en remarquions rien. Les médecins parlent ici de période d’incubation. Ainsi, l’érythème infectieux aigu est contagieux bien avant que l’éruption cutanée n’apparaisse. Et quelquefois, alors que l’on se sent déjà bien mieux après une maladie, on continue de porter les virus en soi – et l’on peut les transmettre à d’autres personnes. Comment minimiser alors le risque de contagion? iMpuls fait le point.

Infection grippale (rhume ou refroidissement)

Les virus du rhume attaquent les voies respiratoires et provoquent, en plus du nez qui coule, de la toux et des maux de gorge. Les symptômes se présentent cinq jours au plus tard après l’infection et ils ne durent généralement pas plus d’une semaine. Durant cette période, les patients sont contagieux. Ils transmettent les virus par les gouttelettes qu’ils répandent autour d’eux lorsqu’ils toussent ou éternuent.

Pourquoi sommes-nous surtout enrhumés en hiver? Le froid favoriserait la propagation des virus, car les muqueuses sont alors moins bien irriguées et se dessèchent. De surcroît, à cette saison, nous séjournons plus souvent dans des lieux fermés avec d’autres personnes et transmettons ainsi plus facilement les agents pathogènes.

Rotavirus

Ce sont les causes les plus fréquentes d’infections gastrointestinales – chez les enfants et lors des voyages. Ces virus sévissent avant tout en février et en avril. Après infection, il s’écoule d’un à trois jours avant que la maladie ne se déclare. Les personnes concernées souffrent alors de diarrhée soudaine et liquide, de vomissements et de maux de ventre, auxquels viennent s’ajouter une légère fièvre et de la toux et du rhume.

Les rotavirus sont extrêmement contagieux. La moindre trace de résidus de selles suffit à infecter d’autres individus. Les personnes malades transmettent les agents pathogènes par l’intermédiaire de leurs mains. Via la bouche, ceux-ci arrivent alors dans l’appareil digestif de la prochaine victime. Les rotavirus peuvent toutefois aussi être transmis sur des toilettes ou des robinets souillés. Les symptômes disparaissent au bout de quelques jours, mais les agents pathogènes sont encore évacués jusqu’à huit jours avec les selles.

Vraie grippe

Les virus grippaux se multiplient dans les secrétions rhino-pharyngées et se propagent dans l’air par les éternuements, la toux ou la parole. Lorsqu’une autre personne respire les virus ou si ceux-ci arrivent sur sa main, puis sur sa bouche ou ses yeux, les agents pathogènes peuvent pénétrer dans son corps par l’intermédiaire des muqueuses.

La maladie se déclare un à deux jours après l’infection. Les malades se sentent alors soudainement faibles, ils ont souvent de la fièvre, des maux de gorge et de tête, une toux sèche, mais aussi des douleurs musculaires et articulaires. Ils sont contagieux au moins aussi longtemps que ne durent les symptômes. (Poursuivez votre lecture ci-dessous...)

Protégez-vous des infections

Norovirus

Diarrhée, nausée et vomissements pendant douze à 48 heures: les infections dues à ces virus sont généralement courtes, mais violentes. Elles se produisent fréquemment de décembre à mars. Les patients excrètent massivement les agents pathogènes par les selles et les vomissures; dix particules suffisent déjà pour une infection. Il y a donc un fort risque de contamination lorsque les symptômes apparaissent. Et même lorsqu’ils vont mieux, les patients continuent souvent d’excréter les virus – généralement pendant sept à 14 jours.

Scarlatine

Cette infection bactérienne est causée par des streptocoques de type A. Considérée comme une maladie infantile classique, elle peut aussi toucher des adultes. Généralement, les agents pathogènes se situent dans la gorge et sont transmis à d’autres personnes via les gouttelettes de salive. La scarlatine se déclenche habituellement un à trois jours après l’infection.

Cette maladie se traduit par des maux de tête et de gorge, des frissons et une température à progression rapide. Au bout d’un à deux jours, une éruption cutanée non prurigineuse vient s’ajouter, tout comme la «langue framboisée» caractéristique. Si la scarlatine est traitée par antibiotique, le patient n’est plus contagieux au bout de 24 heures.

Conjonctivite

Comment éviter les infections

Un grand nombre de contaminations pourraient être évitées en respectant mieux des règles d’hygiène de base:

  • Lorsque l’on rentre à la maison, après avoir été aux toilettes, après s’être mouché(e) ou avant de faire la cuisine, toujours se laver les mains.
  • Nettoyer régulièrement les surfaces et objets touchés par un grand nombre de personnes.
  • Une personne déjà malade devrait aérer régulièrement son lieu de séjour pour réduire la présence de germes. De plus, elle devrait aussi éternuer dans sa manche et non pas dans ses mains, car les germes ne peuvent pas se propager dans les tissus.
  • En cas d’infections virales, il est recommandé d’utiliser en sus un produit désinfectant qui élimine les virus.

C’est cinq à douze jours après l’infection que se déclare la conjonctive. En règle générale, les deux yeux rougissent, démangent et les paupières gonflent. Les patients craignent la lumière et ont souvent l’impression d’avoir un corps étranger dans l’œil. Si cette inflammation est d’origine bactérienne, il apparaît également des sécrétions purulentes de couleur jaune qui ont tendance à coller les paupières le matin.

Les malades peuvent être confrontés aux symptômes pendant quatre semaines au maximum, période durant laquelle ils sont extrêmement contagieux. Ils devraient donc veiller à une hygiène stricte et éviter le contact entre les yeux et les mains. Et surtout, ils ne devraient jamais partager avec d’autres des collyres, des serviettes ou des gants de toilette.

de Konstanze Fassbinder,

publié le 03.01.2019


Cela pourrait également vous intéresser:

S’abonner à la newsletter et gagner un bilan de santé de medbase

S'abonner