Fermer

Vivre plus sainement?

L'activité physique, remède miracle contre 20 maladies

Avoir une activité physique permet de prévenir environ 20 maladies. Le simple fait de monter quelques marches présente déjà des bénéfices sur la santé.

L'activité physique a tout d'un remède miracle: elle renforce les os et les capacités mentales, réduit les risques d'être atteint de huit formes de cancers, aide à lutter contre l'anxiété et la dépression, améliore le sommeil, prévient le diabète, les infarctus et les accidents vasculaires cérébraux, diminue la tension artérielle et le cholestérol, prolonge l'espérance de vie… La liste publiée dans la revue médicale américaine «Jama» répertorie 20 points positifs - et aucun négatif.

Ne manquez plus aucun sujet traité par iMpuls: abonnez-vous à notre newsletter.

De nouvelles recommandations concernant l'activité physique

La liste détaille les effets de l'activité physique sur la santé, y compris lors d'une pratique très limitée. Ce dernier point constitue une nouveauté dans les recommandations scientifiques américaines parues pour la première fois en 2008 et qui viennent d'être publiées dans une version actualisée.

Aucune durée minimale requise

D'après le résumé, le simple fait de monter quelques marches d'escalier a déjà une action bénéfique sur la santé, alors qu'on préconisait auparavant des entraînements de dix minutes au minimum.

Aujourd'hui, les recommandations indiquent qu'il vaut mieux bouger un peu que pas du tout. En effet, les personnes qui n'étaient pas du tout sportives auparavant et décident de bouger à nouveau sont celles qui retirent les plus grand bénéfices d'une activité physique sur leur santé, même si celle-ci est limitée.

Bouger un peu, en profiter longtemps!

Autre nouvelle de taille: l'activité physique ne présente pas seulement des effets bénéfiques à long terme, mais aussi à court terme! Un seul entraînement suffit en effet à faire baisser la tension artérielle pendant jusqu'à 13 heures et les lipides sanguins jusqu'à 24 heures.

Des efforts un peu plus poussés sont toutefois nécessaires si l'on souhaite faire le maximum pour sa santé et réduire d'un tiers le risque de décès prématuré: il faut dans ce cas effectuer 150 à 300 minutes d'exercice physique modéré par semaine, ou s'entraîner deux fois moins longtemps mais de manière plus intense.

Le test de la parole, un bon indicateur

Le «test de la parole» permet de mesurer l'intensité de l'effort: lors d'un effort physique modéré, il est encore possible de parler sans être essoufflé, mais plus de chanter. Lors d'un entraînement intense, seules des phrases courtes peuvent encore être formulées.

Les spécialistes affirment que le sport, en plus d'améliorer la forme, favoriserait aussi les contacts sociaux et renforcerait des compétences utiles telles que l'endurance et l'esprit d'équipe.

La fréquence importe peu

Que l'on s'entraîne plusieurs fois par semaine ou que l'on regroupe son programme sur un ou deux jours n'a pas d'importance. En l'absence de contre-indication médicale, les femmes enceintes devraient elles aussi s'adonner à une activité physique à raison de 150 minutes d'entraînement modéré au minimum par semaine.

Source: «Journal of the American Medical Association»

de Dr med. Martina Frei,

publié le 17.01.2019


Cela pourrait également vous intéresser:

Abonnez-vous à la newsletter iMpuls et gagnez 3x50.–

Inscrivez-vous
geschenk-icon.jpg