Fermer

Vivre plus sainement?

Transpirer sainement au sauna

Une séance de sauna renforce la circulation et le système immunitaire. Même les patients souffrant de maladies cardiaques ou de problèmes de tension, et aussi les asthmatiques, peuvent en profiter s’ils évitent les extrêmes.

Dans un sauna, il fait très chaud. Des pierres portées à 500 degrés dans un four réchauffent l’air jusqu’à 100 degrés Celsius et font copieusement transpirer les occupants, qui se refroidissent ensuite avec de l’eau à 15 degrés. Depuis déjà des siècles, les Finlandais ne jurent que par ce changement brutal de température. Pendant une séance de sauna, l’organisme accomplit un énorme travail car le cœur et la circulation sont à peu près autant sollicités que par un entraînement sur ergomètre ou par une montée d’escaliers.

Tonifie la peau et détend

Certes, tous les effets positifs attribués au sauna sont encore loin d’être véritablement prouvés. Ainsi, la stimulation du métabolisme est censée donner un teint rayonnant, tonifier la peau, retarder son vieillissement et permettre aux deux millions de glandes sudoripares d’éliminer de l’organisme les substances nuisibles. Le sauna passe également pour éliminer le stress car la chaleur exerce une action bienfaisante de détente des muscles et le moral est amélioré car l’organisme sécrète des hormones du bonheur.

Protège contre les maladies cardiaques et le rhume

Mais il existe aussi des études confirmant les bienfaits du sauna pour la santé. En 2015, des chercheurs de l’université de Kuopio ont montré que le risque de mourir de maladies cardiaques ou vasculaires diminuait avec l’augmentation du nombre de séances de sauna. Dans les années 1980, ces chercheurs ont questionné plus de 2300 hommes sur la fréquence de leurs séances de sauna finlandais, sur leurs pathologies et sur leur mode de vie. Au bout de 20 ans, ils ont constaté que le risque de décès baissait lorsque le nombre de séances de sauna augmentait. Ceux qui passaient au moins 11 minutes au sauna quatre fois par semaine étaient ceux pour lesquels le risque était le plus faible. Les chercheurs partent de l’hypothèse que la chaleur augmente les performances du cœur de la même manière qu’un entraînement d’endurance modéré, et le renforce donc sur la durée.

Il existe en outre des indices incontestables montrant que le sauna protège certainement contre les refroidissements. L’air chaud élève la température du corps jusqu’à 39 degrés et produit ainsi le même effet que la fièvre: l’organisme produit davantage d’anticorps pour lutter contre les infections et renforce de la sorte le système immunitaire. En 2009, des chercheurs australiens ont régulièrement envoyé un groupe de sujets de test au sauna pendant six mois. Cette année-là, les personnes qui fréquentaient le sauna ont deux fois moins souvent souffert de refroidissements que celles de l’autre groupe qui n’allaient pas au sauna.

klassische-sauna-holz.jpg

Sauna classique

Température: 80 à 100 degrés

Humidité de l’air: <10%

Projections d’eau: oui

En Finlande, le sauna classique fait partie de la vie quotidienne et chez nous, il a aussi ses fidèles amateurs. Il se présente souvent sous la forme d’un bâtiment séparé, entièrement revêtu de bois à l’intérieur. A l’origine, il a été créé à partir du sauna de terre enfoui dans le sol, délimité intérieurement par des murs de pierre, qu’on ne rencontre plus aujourd’hui que rarement. La température élevée et la faible humidité de l’air font que le sauna classique n’est bien supporté que par des personnes en bonne santé, d’autant plus que, de temps en temps, projections d’eau et remous d’air font encore augmenter la température. 

dampfbad-marmor.jpg

Bain de vapeur

Température: 40-50 degrés

Humidité de l’air: jusqu’à 100%

Projections d’eau: non (dans un banja éventuellement)

Le bain de vapeur remonte également aux modèles classiques. Le bain de vapeur romain (caldarium), le bain turc (hammam) et le bain de vapeur russe (banja) sont ceux qui sont le plus souvent proposés, y compris chez nous. Ils se caractérisent par des bancs en marbre sur lesquels on est assis et non allongé, ainsi que par une température modérée associée à une très forte humidité de l’air, qui procure une transpiration élevée et qui est notamment bénéfique pour les personnes souffrant de maladies des voies respiratoires ou de problèmes cardiovasculaires. 

biosauna-russische-sauna.jpg

Sauna bio

Température: 50-60 degrés

Humidité de l’air: environ 50%

Projections d’eau: non

Contrairement au bain de vapeur, le sauna bio est encore moins éprouvant en termes de température et d’humidité de l’air: on ne se met que lentement à transpirer. On parle donc aussi fréquemment, à son propos, de bain d’air chaud humide. Le plus souvent, des huiles essentielles de citron ou d’orange, par exemple, censées apporter un supplément de stimulation ou de détente, sont ajoutées à la vapeur. La plupart des personnes hypertendues s’y sentent bien.

schwitzhuette.jpg

Hutte de sudation / sauna indien

Température: 80 à 100 degrés

Humidité de l’air: <10%

Projections d’eau: oui

Le type de sauna le plus simple et en même temps le plus spontané, compte tenu de la simplicité de sa conception, et aussi le plus naturel, vient des autochtones indiens de l’Amérique et comporte une simple armature en tiges de bois, semblable à celle d’une tente, recouverte de couvertures et de draps pour la rendre étanche à la lumière. Des pierres chauffées sur lesquelles est versée de l’eau sont disposées dans une cavité au centre de la tente. Ce type de sauna est le plus souvent utilisé en privé. 

infrarot-waermekabine.jpg

Cabine à chaleur

Température: jusqu’à 40 degrés

Humidité de l’air: minime

Projections d’eau: non

La cabine à chaleur est la variante moderne pour maison particulière. Ici, compte tenu de l’espace réduit, la plupart du temps l’air n’est pas chauffé de manière classique, mais l’effet de chaleur arrive directement sur la peau par rayonnement infrarouge. 

de Andreas Grote,

publié le 22.01.2018


Cela pourrait également vous intéresser: