Fermer

Vivre plus sainement?

Le pruneau, un fruit tout-terrain

L’automne resplendit de ses plus belles couleurs, dans l’assiette également. Le pruneau, d’un bleu violacé, est particulièrement apprécié et pas seulement parce qu’il est très polyvalent en cuisine.

Originaire d’Asie, le pruneau a été ramené en Grèce par des croisés en passant par la Syrie. Comme pour de nombreuses autres variétés de fruits, c’est aux Romains que nous devons ce fruit à noyau, qui lui ont fait franchir les Alpes autour de 100 avant J.-C.

De Bâle vers toute la Suisse

Le pruneau fait partie de la famille des rosacées et du groupe des fruits à noyau. C’est une sous-espèce de la prune, dont font également partie les prunes subrotunde, les mirabelles, les reines-claudes, les prunes japonaises et les prunes-cerises.

A la différence de la prune, le pruneau est d’une forme ovale/ovoïde, et le noyau se détache bien de la chair ferme d’un coloris vert-jaune. Il est sucré et juteux. Les prunes rondes possèdent pour leur part un noyau tout aussi rond qui ne se détache pas toujours très bien de la chair plutôt tendre. La saison des pruneaux s’étend en Suisse, selon les conditions météorologiques, de fin juillet à octobre. La principale zone de production se situe dans la région de Bâle.

De la cellulose et de la pectine pour la digestion

Le pruneau contient quelque 45 calories aux 100 grammes et il apporte du fructose rapidement assimilable. Par ailleurs, il est riche en sels minéraux et en oligoéléments comme le potassium, le magnésium et le zinc. Ces prunes contiennent également de la provitamine A, des vitamines C et E, tout comme des vitamines du complexe B. Elles n’affichent pas de valeurs maximales en termes de vitamines, mais constituent un pack global intéressant du fait de leur large éventail de composants sains. La pectine et la cellulose, des substances végétales hydrosolubles, sont à l’origine des vertus digestives de ce fruit à noyau.

Attention au risque de dessèchement

Comme les fruits mous et très mûrs ont tendance à être attaqués par des vers, veillez à acheter des fruits fermes et bien frais. Les pruneaux doivent toujours être conservés au réfrigérateur, dans un sac en plastique ou un torchon humide, faute de quoi ils perdent beaucoup d’eau dans ce climat sec. La pruine blanchâtre permet de reconnaître les fruits mûrs et évite également que le fruit ne se dessèche. Pour ne pas détruire ce film protecteur, mieux vaut donc ne laver les pruneaux que peu avant leur consommation .

Frais, en gâteau ou avec de la viande – toujours délicieux

Les pruneaux peuvent aussi bien être consommés tels quels qu’utilisés comme ingrédients pour des plats chauds, des gâteaux ou des desserts. Hors saison, les pruneaux en conserve s’apprécient de mille et une façons. Ils peuvent être aisément congelés, séchés ou travaillés en compote et en confiture. Dans une version aigre-douce avec du vinaigre, du sucre, de la cannelle et des clous de girofle, ils sont aussi excellents. Ces fruits sont également appréciés avec des plats de viande, dans la sauce ou dans la farce.

publié le 09.10.2017


Cela pourrait également vous intéresser: