Fermer

Vivre plus sainement?

Chou de Bruxelles – une bombe vitaminée pour la saison froide

Son goût ne fait pas toujours l’unanimité. Mais personne ne peut enlever au chou de Bruxelles ses nombreuses vitamines.

Le chou de Bruxelles est un jeune légume par rapport à d’autres puisqu’il n’est cultivé que depuis environ 200 ans. Il est originaire de Belgique (d’où son nom). Sur le plan botanique, ce chou appartient à la famille des crucifères.

Les rosettes du chou de Bruxelles sont des boules rondes, compactes et mesurent entre deux et quatre centimètres selon la variété. Généralement de couleur vert clair à vert foncé, il en existe aussi des variétés rouges. Le goût amer et prononcé du chou de Bruxelles s’améliore lorsque la plante a été exposée au gel. Sa saison s’étend de novembre à janvier.

De petits choux pleins de bonnes choses

Le chou de Bruxelles est riche en vitamine C. Une portion de ce chou couvre les besoins journaliers d’un adulte. La vitamine C est importante pour le bon fonctionnement du système immunitaire et aide les cellules à se protéger du stress oxydatif. Ce légume renferme par ailleurs des vitamines du groupe B et du folate, qui est également important pour le système immunitaire et la production du sang.

Les petits choux contiennent une large palette de sels minéraux et de fibres (voir tableau). La vitamine K présente dans le chou de Bruxelles peut atténuer l’effet anticoagulant des antagonistes de cette vitamine. Les personnes qui prennent des médicaments correspondants doivent tenir compte de la teneur en vitamine K du chou de Bruxelles et adapter leur consommation en conséquence. (Poursuivez votre lecture ci-dessous...)

Plus d’infos sur les légumes d’hiver locaux

Ce qui se cache dans le chou de Bruxelles

 

Nutriments

Par 100 g (crus)

Par portion (= 120 g, crus)

Pourcentage de couverture des besoins journaliers avec une portion

Énergie

43 kcal

52 kcal

 

Protéines

4 g 5 g  

Glucides

3,5 g 4 g  

Fibres alimentaires

4,3 g 5 g 17%

Lipides

0,5 g 0,6 g  

Vitamine A

12 µg 14,4 µg

14% pour les hommes
18% pour les femmes

Vitamine B1 (thiamine)

0,14 mg

0,17 mg

14% pour les hommes
17% pour les femmes

Vitamine B6 (pyridoxine)

0,28 mg

0,34 mg

22% pour les hommes
23% pour les femmes

Niacine

0,7 mg 0,8 mg

6% pour les hommes
7% pour les femmes

Folate

130 µg 156 µg

52%

Acide pantothénique

0,7 mg 0,8 mg

13%

Vitamine C

110 mg 132 mg

120% pour les hommes
140% pour les femmes

Potassium

410 mg

490 mg

12%

Calcium

31 mg 37 mg

4%

Magnésium

23 mg 

28 mg

8% pour les hommes
9% pour les femmes

Phosphore

77 mg 93 mg

13%

Fer 1,1 mg 1,3 mg

13% pour les hommes
9% pour les femmes

Zinc 0,5 mg 0,6 mg

6% pour les hommes
9% pour les femmes


Source: Base de données suisse des valeurs nutritives

Non comestible cru

Expérience gustative

Le goût du chou de Bruxelles permet de ressentir la parenté avec le chou. Sa saveur est puissante, mais discrète. Sa consistance est crémeuse. Cela permet de créer de savoureuses associations gustatives.

  • Pomme
  • Châtaigne
  • Citron
  • Fromage de chèvre
  • Lard
  • Ail
  • Piment
  • Poulet

Le chou de Bruxelles se congèle sans problème. Dans le bac à légumes du réfrigérateur, il se conserve quelques jours voire une semaine – mais le mieux est de le consommer tout de suite. Sur les étals, un chou de Bruxelles frais se reconnaît à ses feuilles externes vertes et très resserrées. De plus, les rosettes doivent être fermes sous la pression des doigts. La préparation est simple. Retirez tout d’abord les feuilles externes qui se détachent toutes seules, puis lavez bien les rosettes. Coupez un peu le trognon puis faites une incision en forme de croix. Cela permet au chou de cuire uniformément. Faire suer les rosettes après cuisson dans un peu de beurre leur confèrera un petit goût de noisette. Le chou de Bruxelles n’est pas toxique cru, mais il se digère difficilement.

de Claudia Vogt,

publié le 25.01.2019


Cela pourrait également vous intéresser: