L’acide folique ne profite pas seulement aux femmes enceintes

L’acide folique est une vitamine vitale. Il est essentiel pour le fonctionnement des cellules et le bon déroulement de la division cellulaire. Pourtant, il manque souvent dans notre alimentation. Comment y remédier?

Chaque d’entre nous a déjà entendu parler d’acide folique – pourtant, il est très souvent insuffisant dans notre alimentation. Il est donc utile de rafraîchir un peu ses connaissances. L’acide folique est une vitamine du groupe B (vitamine B9), que l’on trouve avant tout dans les légumes, les fruits, les germes de blé et les légumineuses. Pour savoir quels aliments ont une teneur particulièrement élevée en acide folique, veuillez vous reporter au tableau (ci-dessous). Les aliments portant le label acide folique contiennent une dose supplémentaire de cette vitamine.

A acheter frais et à consommer rapidement

Fondation Acide Folique Suisse

La fondation œuvre pour que les Suisses soient mieux informés sur la vitamine de la vie qu'est l'acide folique. 40 partenaires, dont Migros, soutiennent cette fondation.

L’acide folique naturel est très sensible. Cette vitamine se dégrade lorsque l’on conserve l’aliment de façon prolongée, qu’on le chauffe à forte température et le maintient au chaud. De plus, elle s’échappe en partie dans l’eau de cuisson. Pour garder au mieux l’acide folique des aliments, il faut acheter ceux-ci les plus frais possibles, les travailler rapidement et les cuire de manière à préserver les nutriments. Par ailleurs, le corps humain ne peut assimiler qu’à 50% l’acide folique issu de l’alimentation – tandis qu’avec l’acide folique synthétique (p. ex. en comprimés ou dans des aliments enrichis), il s’agit presque de 100%.

Important pour les femmes enceintes et allaitantes...

Les femmes enceintes et allaitantes devraient tout particulièrement veiller à absorber une quantité suffisante d’acide folique. En effet, une carence augmente le risque de spina bifida (malformation de la colonne vertébrale; anomalie du tube neural) du bébé. Comme celle-ci peut se former dans les douze premières semaines de la grossesse, les femmes désirant des enfants devraient prendre des comprimés d’acide folique. Une alimentation équilibrée ne suffit pas à elle seule à assurer un approvisionnement satisfaisant durant la grossesse.

...mais aussi pour chacun d’entre nous

Les femmes enceintes ne sont pas les seules à devoir surveiller leur apport en acide folique. En effet, celui-ci concourt à la bonne qualité du sperme, ralentit le vieillissement cutané et soutient les capacités intellectuelles. Avec les vitamines B6 et B12, il peut aider dans la prévention de la démence. Les chercheurs établissent également des corrélations entre acide folique et dépression, hyperactivité et prévention des allergies. Cette vitamine vitale nous concerne tous.

Principaux fournisseurs naturels d’acide folique

 

Narhungsmittel

 

Migrogramm/100 g

Germes de blé 350 

Haricots blancs

300

Foie de veau

240

Lentilles

200

Epinards

190

Doucette (rampon)

160

Pousses de soja

160

Noix

155

Choux de Bruxelles

132

Asperge

128

 

Besoins journaliers en acide folique

Adultes 400 µg, femmes enceintes 600 µg, femmes allaitantes 600 µg

Source: base de données suisse des valeurs nutritives

de Claudia Vogt

Continuer à lire


Cela pourrait également vous intéresser: