Fermer

Vivre plus sainement?

Le meilleur entraîneur par tous les temps

Les propriétaires de chiens sont en moyenne 20% plus actifs que ceux qui n’ont pas de chien. Et ils sont assis 30 minutes de moins par jour. C’est ce que révèle une étude réalisée auprès de seniors.

Qu’est-ce qui encourage à coup sûr les seniors à sortir quand il fait un temps à ne pas mettre un chien dehors? Un chien! Les personnes âgées qui sortent leur chien au moins une fois par jour bougent en moyenne davantage, même sous la pluie et lors des courtes journées d’hiver, que ne le font les seniors par une belle journée d’été.  

Activités enregistrées pendant sept jours

Dans l’ensemble, les promeneurs de chiens sont 20% plus actifs que ceux qui n’ont pas de chien. Et ils sont assis 30 minutes de moins par jour, révèle une étude britannique réalisée auprès de 3123 participants âgés de 70 ans en moyenne. Sept jours durant, chacun d’entre eux a porté pendant au moins dix heures un tracker de mouvement, mais cela à différentes périodes de l’année. Aussi les chercheurs ont-ils pu relier ces informations aux données météorologiques et établir des comparaisons entre les propriétaires et les non-propriétaires de chiens.

«Une différence surprenante»

«Ce qui nous a surpris, c’est l’ampleur de la différence entre les promeneurs de chiens et le reste des participants à l’étude», déclare Yu-Tzu Wu, de l’université britannique East Anglia, l’un des auteurs de l’étude. Ceux qui avaient un chien mais n’allaient pas le promener faisaient un peu plus d’exercice que ceux qui n’en avaient pas – mais beaucoup moins que les promeneurs.

Des lotissements favorables aux chiens

Conseiller à chaque senior, sur la base de ces conclusions, de prendre un chien ne serait toutefois pas une bonne idée, déclarent les auteurs de l’étude. Les lotissements de retraités favorables aux chiens ou le dogsharing, en revanche, pourraient constituer, pour les personnes âgées, une bonne occasion de faire davantage d’exercice. 

Source : "Journal of Epidemiology & Community Health"

 

de Dr med. Martina Frei,

publié le 08.11.2017


Cela pourrait également vous intéresser: