Fermer

Vivre plus sainement?

Que faire en cas de mauvaise haleine?

Lorsque l’on connaît la cause de la mauvaise haleine, on peut aussi y remédier.

Quand nous avons mauvaise haleine, nous n’en avons souvent pas conscience – parce que personne n’ose aborder ce sujet tabou. Les experts conseillent d’en parler à la personne concernée, car la mauvaise haleine peut avoir les causes plus diverses – également des graves.

En cas de mauvaise haleine, il est recommandé de consulter un dentiste. En effet, dans plus de 80 pour cent des cas, c’est la cavité buccale qui est en cause. Lors de la consultation, le praticien en découvrira la raison et il sera alors possible d’y remédier. L’idée selon laquelle c’est l’estomac qui est responsable des odeurs désagréables est un mythe. Cela ne se produit pratiquement jamais. (poursuivez votre lecture ci-dessous...)

Voici comment garder vos dents saines

Les principales raisons d’une mauvaise haleine

Problèmes dentaires

Des inflammations des gencives et du parodonte, des caries ou une prothèse dentaire mal ajustée sont généralement à l’origine du problème. Une fois que le dentiste y a remédié, la mauvaise haleine disparaît presque toujours.

Sécheresse buccale

Les personnes âgées, en particulier, ont fréquemment la bouche sèche. Cela peut provenir de troubles du métabolisme ou de maladies des glandes salivaires, mais aussi de médicaments comme les hypotenseurs.

Ces personnes boivent souvent insuffisamment, ce qui favorise la sécheresse buccale. Lorsque la respiration nasale se fait mal, on aspire davantage d’air par la bouche, ce qui favorise la colonisation bactérienne du pharynx et de la langue. Un air ambiant sec renforce le problème. Il est donc recommandé de boire beaucoup et d’humidifier les muqueuses buccales avec de la salive artificielle si nécessaire.

Langue chargée

Certaines personnes ont mauvaise haleine malgré des dents saines et bien entretenues. Outre les soins dentaires, la composition individuelle de notre flore buccale et de la salive joue un rôle important. La cavité buccale attire une multitude de bactéries qui produisent en partie des composés sulfurés. Un champ de bactéries peut se développer sur la langue en raison de sa surface rugueuse.

Des bains de bouche et un brossage de la langue peuvent y remédier. Les préparations antibactériennes peuvent toutefois détériorer une flore buccale saine. Mieux vaut utiliser des produits à base de zinc, car cette substance se lie avec les composés sulfurés de sorte que ceux-ci ne sont plus rejetés lors de l’expiration. Un halimètre permet de mesurer le rejet des composés sulfurés dans l’haleine.

Sinusite

Dans les sinusites chroniques, les muqueuses nasales sont souvent colonisées par des microorganismes à l’origine de mauvaises odeurs. Dans de tels cas, les experts conseillent, outre le nettoyage à l’aide d’une solution d’eau de mer, de recourir à des mesures anti-inflammatoires, le cas échéant avec des antibiotiques et un spray nasal à base de cortisone. Une opération pourra être indiquée dans certaines circonstances.

Amygdalite (angine)

Des inflammations récurrentes des amygdales sont également une cause possible de mauvaise haleine. Un tissu enflammé se forme dans les cavités profondes des amygdales palatines, provoquant des odeurs. Les bains de bouche locaux n’apportent pas de succès durable. Dans ce cas, il est conseillé d’envisager une ablation des amygdales, tout en soupesant les avantages et les risques tels que les saignements.

Modifications malignes

Dans de rares cas, une mauvaise haleine peut aussi résulter d’une maladie maligne dans la bouche ou le pharynx. Une destruction de la surface de la muqueuse par une tumeur provoque la formation de bactéries malodorantes. Ce symptôme apparaît généralement avant les autres symptômes, ce qui permet un diagnostic et un traitement précoces.

de Barbara Kandler-Schmitt,

publié le 29.05.2018


Cela pourrait également vous intéresser: