Fermer

Vivre plus sainement?

Le céleri-rave vous réserve bien des surprises

Ennuyeux ou trop sain? Le céleri-rave est peu apprécié. Redécouvrez-le avec nos recettes.

Que ce soit en soupe, en salade ou en jus: le céleri-rave est beaucoup plus polyvalent qu’on ne le croit. Beaucoup ne l’aiment pas, car ils le trouvent ennuyeux ou trop sain. Le blanc clair du bulbe ne donne pas non plus particulièrement l’eau à la bouche. Pourtant, il vaut la peine de le cuisiner et de redécouvrir ses vertus. Pour tous ceux qui attachent de l’importance aux produits saisonniers, le dernier week-end de janvier est le moment idéal pour donner une seconde chance au céleri-rave. Les allergies au céleri sont relativement fréquentes, notamment quand on le mange cru. Si vous êtes allergique, tournez-vous plutôt vers d’autres légumes-racines comme les betteraves, les panais ou les navets.

Panées aux noix

Selleriescheiben im Nussmantel
Selleriescheiben im Nussmantel

Le goût typique du céleri-rave provient des huiles essentielles. Sa saveur de noix légèrement amer se marie à merveille avec ce fruit à coque. Ainsi, les «panées aux noix» constituent le parfait repas hivernal.

Vers la recette Migusto

Crêpes épicées fourrées au céleri et aux carottes

Birnbrot-Crepes mit Sellerie-Karotten-Gemüse
Birnbrot-Crepes mit Sellerie-Karotten-Gemüse

Pour cette recette, il vous faut 200 g de céleri-rave. Un bulbe pèse généralement entre 400 et 500 g. Vous pouvez conserver le reste du bulbe au réfrigérateur dans du film alimentaire. Il gardera sa fraîcheur environ 5 jours.

Vers la recette Migusto

Galette de céleri et de semoule avec graines

Sellerie-Griesstätschli mit Kernen
Sellerie-Griesstätschli mit Kernen

Le céleri-rave contient, avec env. 18 kcal pour 100 g, très peu de calories. La vitamine K, l’acide folique, le potassium et les fibres alimentaires font partie de ses principaux constituants. Les graines de tournesol et de courge mentionnées dans la recette apportent des acides gras sains et sont gages de diversité.

Vers la recette Migusto

de Pia Martin,

publié le 30.10.2018


Cela pourrait également vous intéresser: