Internet Explorer n'est plus pris en charge

Pour profiter au mieux de notre site Internet, nous vous invitons à utiliser un navigateur récent.

Pia Teichmann

Pia Teichmann
Master en écotrophologie

Pia Teichmann

Titulaire d’un master en écotrophologie, Pia Teichmann travaille comme diététicienne et créatrice de recettes pour iMpuls.

Toutes les réponses de Pia Teichmann

Pia Teichmann
Pia Teichmann

Master en écotrophologie

Bonjour,

Je vous félicite d’avoir arrêté de fumer. Quelques kilos de trop sur la balance sont moins nocifs que de fumer. Surtout, ne recommencez pas à fumer par crainte de prendre du poids! Vous avez raison de bouger beaucoup. Continuez ainsi. Peut-être pourriez-vous même faire encore un peu plus de sport? Une alimentation saine et équilibrée peut vous aider à stabiliser votre poids. Mangez beaucoup de légumes, des produits complets et une source de protéines à chaque repas. Peut-être grignotez-vous davantage qu’avant d’avoir arrêté de fumer? Essayez de vous passer des collations ou d’en choisir des plus saines. Privilégiez par exemple les bâtonnets de légumes accompagnés de séré aux douceurs. Si vous prenez encore du poids, vous pourriez aussi demander conseil à un-e diététicien-ne. Il/elle pourra convenir avec vous de ce qui vous convient le mieux.

Pia Teichmann
Pia Teichmann

Master en écotrophologie

Bonjour, Goerbsli

Tout dépend de la recette. Il n’est pas toujours simple de trouver la quantité appropriée de succédanés du sucre, surtout pour les pâtisseries. De plus, tous les types de sucre n’ont pas le même pouvoir édulcorant. Le sucre de table ordinaire (saccharose) fait ici fonction de valeur de référence (=1). Même avec les succédanés du sucre (édulcorants et substituts de sucre), le pouvoir sucrant n’est pas le même (voir l’ABC des succédanés du sucre).

Pia Teichmann
Pia Teichmann

Master en écotrophologie

Bonjour Sandra, L’Organisation mondiale de la santé (OMS) recommande de ne pas couvrir plus de 10% de ses besoins énergétiques quotidiens par du sucre. Pour un besoin de 2000 kcal par jour, cela équivaudrait à environ 50 g de sucre. Cette quantité est déjà atteinte par un demi-litre d’une boisson sucrée, par exemple. Selon cette définition, il faut tenir compte de la teneur en sucres et en sucres «cachés». Personnellement, je ne connais malheureusement pas de livre traitant d’une alimentation sans sucre. Mais vous trouverez peut-être quelque chose sur: https://www.exlibris.ch/fr/recherche/sucre.

Pia Teichmann
Pia Teichmann

Master en écotrophologie

Du sucre est ajouté dans les produits pour diverses raisons. Il peut être utilisé pour sucrer, améliorer le goût (par exemple pour contrecarrer l’amertume ou l’acidité d’un aliment) ou servir d’exhausteur de goût naturel. Dans certains produits, le sucre est également utilisé comment moyen de conservation (par exemple dans les confitures) ou pour améliorer leur consistance. Le sucre caramélisé peut également servir à colorer.

Vérifiez dans la liste des ingrédients. Les sucres ajoutés y sont mentionnés. Vous verrez également dans le tableau des valeurs nutritives la teneur en sucres totale d’un produit. Le sucre se trouve aussi de manière naturelle dans certains aliments, comme dans le lactose du yogourt nature. C’est un composant du lait et non un ingrédient ajouté. Certes, le sucre n’est pas sain. Mais c’est la quantité totale de calories consommées qui impacte la prise de poids. Essayez d’éviter les sucres ajoutés comme ceux qui se trouvent dans les sucreries ou les sodas.  Il n’y a pas lieu d’éviter les fruits ou légumes «sucrés» tels que les carottes, par exemple, même s’ils contiennent du sucre.

Pia Teichmann
Pia Teichmann

Master en écotrophologie

Il s’agit surtout de savoir combien de calories vous absorbez. Ou peut-être que vous ne mangez pas assez? Si vous ne lui apportez pas assez de calories, votre organisme s’adapte et réduit sa consommation d’énergie. Le corps essaie ainsi d’économiser de l’énergie. Faites donc attention aux calories, mais optez pour une alimentation équilibrée et suffisante. Mangez beaucoup de fruits et de légumes, des produits à base de céréales complètes plutôt qu’à base de farine blanche, des produits laitiers pauvres en matières grasses et des aliments riches en protéines (poisson, poulet, cottage cheese). Les protéines et les fibres (issues de produits à base de céréales complètes) rassasient bien aussi. Pour atteindre la satiété, vous pouvez également boire de l’eau avant les repas ou encore prévoir une petite salade légère en entrée avant le véritable repas. Il faut environ 20 minutes pour ressentir la satiété. Mangez donc lentement en mastiquant bien les aliments. Se brosser les dents immédiatement après le repas peut aider à ne pas grignoter. Par ailleurs, pour éviter d’avoir trop faim au prochain repas, vous pouvez vous préparer des collations avec des fruits ou des légumes ainsi qu’une poignée de fruits à coque ou encore une portion de cottage cheese ou de séré pauvre en matières grasses.

Les articles de Pia Teichmann

En savoir plus
Pois, lentilles et insectes

Les alternatives aux farines de céréales et leurs avantages

Les farines à base de pois, de lentilles, d’insectes et de fruits à coque ne contiennent pas de gluten et sont riches en nutriments.

En savoir plus
Un système de récompense dans le cerveau

Pourquoi le chocolat est-il aussi exaltant?

À Pâques et à Noël, le chocolat est particulièrement alléchant. Découvrez les raisons de ce mystère ainsi que les secrets du chocolat.