La cuisine méditerranéenne est idéale

Manger sain sans nous casser la tête n’est-il pas notre vœu le plus cher? Pour y parvenir, la recette magique est la suivante: la cuisine méditerranéenne.

Dans le stress du quotidien, les bonnes résolutions se perdent vite. C’est aussi le cas dans l’alimentation. Le travail, les enfants, la famille et les obligations ordinaires nous sollicitent fortement. Malgré tout, nous devons veiller à ce que notre corps reçoive la quantité de vitamines et d’éléments nutritifs dont il a besoin. Inutile alors de suivre une méthode très stricte, car personne ne parviendra à consommer chaque jour exactement les mêmes quantités ou calories sur le long terme. Des études ont révélé qu’une grande direction générale suffisait largement tant que l’on misait sur les bons aliments.

La cuisine méditerranéenne est idéale

David_Faeh.jpg
David Fäh

Nutritionniste et enseignant à la Haute école spécialisée bernoise.

L’«assiette santé» de la division Alimentation de la célèbre Harvard School of Public Health est un instrument éprouvé de cette simplification. Elle tient compte des tout derniers enseignements en matière de diététique et trouve sa place partout, à la maison, à la cantine ou au restaurant. «La répartition est approximative, mais indique bien les proportions sur l’assiette, de sorte qu’on peut l’utiliser simplement et rapidement», affirme David Fäh, expert nutritionniste et chargé de cours à la haute école spécialisée de Berne.

Des fruits et légumes pauvres en calories

Assiette saine
Assiette saine

Dans la cuisine méditerranéenne, on trouve beaucoup de fruits et de légumes. Ceux-ci devraient représenter environ la moitié d’une portion. «Plus ils sont nombreux et colorés, plus ils sont sains», déclare David Fäh. Aucun légume ou fruit ne fournit en effet à lui seul toutes les substances nutritives dont le corps a besoin. Les fruits et légumes contiennent en outre des glucides sains, mais peu de calories. Ils rassasient sans faire grossir. En outre, ils contiennent de nombreuses fibres bonnes pour la digestion et la flore intestinale. Les pommes de terre, en revanche, ne font pas partie des légumes, leurs glucides sont néfastes au métabolisme et ne fournissent guère d’éléments nutritifs.

Spaghettis complets en accompagnement

Les pâtes ou d’autres glucides font également partie de l’assiette méditerranéenne. Si les glucides sont bons, parce qu’ils proviennent de céréales pas trop raffinées, ils ne posent pas de problème. Les spaghettis sont eux aussi les bienvenus s’ils sont fabriqués à partir de céréales complètes, comme dans le riz complet, le pain complet ou les pâtes complètes. Ces produits contiennent en outre de nombreux minéraux et vitamines, ils sont riches en fibres et favorisent ainsi la digestion et la flore intestinale. De plus, ils n’augmentent que lentement le niveau de sucre dans le sang.

Poisson et volaille

Des études confirment l’intérêt de l’«assiette santé»

Il est prouvé que l’«assiette santé» diminue les facteurs de risques des maladies typiques de notre civilisation. Ainsi, le risque de mourir d’une maladie cardio-vasculaire ou du cancer ou encore de souffrir de diabète est réduit, selon l’étude, de 20 à 40%. En revanche, cette assiette santé ne recèle aucun risque connu pour la santé. La cuisine méditerranéenne est en outre naturelle et variée par tradition, et elle n’utilise que des produits frais, régionaux et de saison qui ne subissent que peu de transformation et sont préparés avec des épices et des herbes fraîches.

Pour les personnes vivant en bord de mer, le poisson est une nourriture quotidienne particulièrement saine. Selon les nutritionnistes, la quantité de poisson idéale correspond à environ un quart d’un repas. Le corps a aussi besoin de certaines protéines animales que le poisson et la volaille lui fourniront de façon optimale. Les fruits à coque et les fruits secs contiennent d’importantes protéines végétales. La viande rouge et ses produits dérivés (lard, saucisses, etc.) devraient être consommés au maximum deux fois par semaine.

Huile d’olive fa bene

Sans graisse, rien ne va, mais il doit s’agir des bonnes graisses. Ici encore, la cuisine méditerranéenne donne l’exemple. Les huiles végétales comme l’huile d’olive ou l’huile de colza ainsi que les huiles de noix et de graines sont idéales pour la cuisine et les salades. Elles sont pauvres en acides saturés mauvais pour la santé.

Publié le 06.07.2017,

de Andreas Grote


Cela pourrait également vous intéresser: