Fermer

Vivre plus sainement?

Ayez la peau des fruits!

Généralement, on n’apprécie que la chair des fruits. Les meilleurs constituants se trouvent pourtant ailleurs. Idées de préparation pour vous faire aimer la peau.

Les fruits sont sains, sans conteste. Mais généralement, nous nous concentrons uniquement sur leur chair. La peau finit à la poubelle. Il s’agit-là d’une erreur, car c’est dans la peau que se trouve la plupart des constituants.

Une raison suffisante pour repenser encore plus précisément le sort de la peau. En effet, la pomme n’est pas le seul fruit qui soit entièrement comestible. Qu’il s’agisse de l’orange, du citron, de la mangue, de l’avocat, du kaki ou du kiwi: «la peau n’est pas toxique», dit le Professeur Moritz Knoche, directeur du département Arboriculture fruitière de l’Institut pour les systèmes de production horticole de l’Université Leibniz de Hanovre. «Au pire, elle est immangeable.» (poursuivez votre lecture ci-dessous...)

Voici comment utiliser les peaux

orangenschalen.jpg
orangenschalen.jpg

Oranges

Les peaux peuvent être cuites au four, bouillies et, séchées, utilisées pour préparer du thé.

kiwi.jpg
kiwi.jpg

Kiwis

Leur peau contient des fibres alimentaires qui stimulent la digestion. Les poils très fins peuvent tout simplement être éliminés par brossage.

avocado.jpg
avocado.jpg

Avocats

Ils contiennent des acides aminés, des sels minéraux et des oligo-éléments, des vitamines (A, C, D, K, E) et d’importants acides gras. Hormis sur certaines variétés (Topa Topa, Zutano), la peau est vraiment coriace et immangeable, à moins que l’avocat soit cuit au four.

kaki.jpg
kaki.jpg

Kakis

Coupés en petits morceaux ou en quartiers – comme une tomate, ils se mangent avec la peau.

mango.jpg
mango.jpg

Mangues

Ces fruits se travaillent également entiers – par exemple en jus, en lassi (boisson à base de yogourt) ou en chutney (sauce épicée).

Oranges

Les peaux peuvent être cuites au four, bouillies et, séchées, utilisées pour préparer du thé.

Souvent une question de variété ou de préparation

L’idée de mordre à pleines dents dans un kiwi velu n’est pas particulièrement appétissante. Mais en Nouvelle-Zélande, le pays d’origine de ce fruit, c’est un mode de consommation habituel. Pour les autres fruits, le caractère comestible de la peau dépend uniquement de la variété ou de la préparation.

Avec les aliments bio locaux, on n’a guère à se soucier d’une possible contamination par des pesticides. Les personnes allergiques à certains fruits doivent bien entendu renoncer à consommer la peau, car celle-ci contient plus d’allergènes que la chair et cela n’est vraiment pas bon pour leur santé.

En lien avec le sujet

Publié le 07.07.2017


Cela pourrait également vous intéresser: