Fermer

Vivre plus sainement?

Le kaki - un vrai tape-à-l’œil

Cette tomate orange venue de Chine a conquis le monde entier. Nous vous expliquons ce qui rend le kaki si bon pour la santé et s’il se mange avec ou sans la peau.

Le plaqueminier (ou arbre à kaki) est originaire d’Asie. Les Chinois l’utilisent depuis plus de 2000 ans. Aujourd’hui, outre dans les pays d’Asie orientale, cet arbre fruitier est cultivé au Brésil, en Israël, en Californie et dans des pays d’Europe méridionale comme l’Italie.

Le kaki de Suisse

Le plaqueminier est issu de la famille des ébénacées. Les arbres, qui peuvent atteindre dix mètres de hauteur, sont peu exigeants et s’adaptent bien, si bien qu’ils peuvent aujourd’hui être cultivés même en Suisse. Les espèces locales viennent surtout du Tessin. Les fruits de couleur orange rappellent la forme et la consistance des tomates. Dans le commerce, on trouve aussi des Sharon et des Persimon, qui sont de la même famille que le kaki. Ces fruits sont généralement plus ovales et leur chair est plus ferme. La saison du kaki s’étend d’octobre à mars.

Du bêtacarotène pour la vue

Le kaki contient non seulement du fructose mais aussi beaucoup de glucose, et il recharge rapidement le corps en énergie. Sa grande valeur lui est conférée en particulier par sa forte teneur en bêtacarotène, qui est transformé en vitamine A dans l’organisme. Le bêtacarotène favorise notamment la vue et un grand nombre de mécanismes de croissance. La consommation d’un à deux kakis peut déjà couvrir les besoins en bêtacarotène d’un adulte. (poursuivez votre lecture ci-dessous...)

En lien avec le sujet

Parmi les sels minéraux, on notera notamment la part de potassium, puisqu’un kaki permet de couvrir un tiers des besoins journaliers. Le potassium assume des fonctions dans le métabolisme énergétique, est responsable de l’excitabilité des cellules musculaires et nerveuses et participe à la régulation de fonctions circulatoires. Lorsqu’ils ne sont pas mûrs en particulier, les kakis contiennent une part assez élevée de tanins, qui laissent une sensation pâteuse dans la bouche.

La pomme leur permet de mûrir

En achetant des kakis, veillez à ce qu’ils ne présentent aucune meurtrissure. S’ils sont durs, cela signifie qu’ils ne sont pas mûrs et il faut les amener à maturité avant de les consommer. Pour ce faire, laissez-les à côté d’une pomme. Le gaz de maturation qu’est l’éthylène accélère le processus de mûrissement. Les kakis se conservent deux à trois semaines dans le bac à légumes du réfrigérateur. Les taches brunes dans la chair sont inoffensives. Elles sont dues à la forte teneur en sucre.

Une touche de couleur dans la salade de fruits

Les kakis se mangent avec ou sans la peau. Il suffit de couper une tranche au sommet pour en déguster la chair à la petite cuillère comme un kiwi. En cuisine, ces fruits exotiques se préparent en compote, en confiture ou en purée. Dans une salade de fruits, ils apportent une note particulière sur les plans visuel et gustatif. Ce fruit est également très bon dans des plats salés, par exemple pour relever une sauce de rôti ou dans des plats indiens.

de Claudia Vogt,

publié le 29.11.2017


Cela pourrait également vous intéresser: