Internet Explorer n'est plus pris en charge

Pour profiter au mieux de notre site Internet, nous vous invitons à utiliser un navigateur récent.

Comment la vétérinaire Alina compte faire ses preuves sur semi-marathon

Alina, sportive amatrice de Zurich, a décidé de courir pour la première fois un semi-marathon. Pour atteindre cet objectif sportif, elle s’est adressée à des coachs professionnels et s’est fait accompagner par iMpuls.

Voilà quelqu’un qui ne fait pas les choses à moitié: Alina (24 ans), originaire de Zurich, a décidé de courir un semi-marathon pour la première fois cette année. Et elle se prépare méthodiquement pour parvenir à son objectif. «Je veux profiter de la course du Greifensee, du 15 au 18 septembre, pour arriver enfin à courir cette distance d’une seule traite», explique-t-elle. «Je suis prête à tout pour cela!»

Un semi-marathon se dispute sur une distance de 21,0975 km. Jusqu’à maintenant, l’épreuve du 10 km était la distance la plus longue parcourue par notre vétérinaire, qui fait du sport trois à cinq fois par semaine. Avant le confinement, Alina faisait essentiellement de la musculation et entretenait sa forme en se rendant deux ou trois fois par semaine au centre de fitness. En complément, elle pratiquait également la natation, le vélo et la course à pied. «Lorsque les studios ont dû rester fermés pour une plus longue durée à cause de la crise du coronavirus, je me suis reportée en grande partie sur le jogging», raconte-t-elle. «Et je dois dire que je me suis totalement prise au jeu!»

Pour Alina, le jogging est un bon moyen d’évacuer le stress accumulé au travail. Car même si elle a exaucé son rêve d’enfant en devenant vétérinaire, ce métier est très exigeant. En tant que vétérinaire assistante, elle est régulièrement affectée à des équipes de soir ou de nuit, ce qui ne manque pas de perturber son rythme circadien. 

Équipement, analyse de foulée, bilan fitness et coaching

En pratiquant régulièrement le jogging en pleine nature et au grand air, Alina a l’occasion de refaire le plein d’énergie et le plaisir de se défouler. Rapidement, elle a réussi à courir une distance de 10 kilomètres, comme il a été dit plus haut. Mais depuis, elle a l’impression de stagner. «Même si j’en ai envie, je n’arrive pas à me motiver pour continuer à courir au-delà de 10 kilomètres.» 

Mais notre sportive amatrice entend y remédier: après s’être s’est fixé un objectif concret, Alina a décidé de faire appel à des professionnels pour y parvenir. Pour atteindre son objectif, elle n’a négligé aucun effort: choix de l’équipement de running idéal, incluant une analyse de la foulée et une aide au choix des chaussures chez SportXX, préparation d’un plan d’entraînement par Markus Ryffel de SportXX Ryffel Running et sessions d’entraînement personnalisées avec running ciblé chez Migros Fitness, sans oublier un test d’effort avant/après dans le cadre d’un bilan de performances chez Medbase.

Lire d'autres articles intéressants

Alina est impatiente de suivre sa première séance de coaching par Markus Ryffel. Ancien médaillé d’Argent aux Jeux olympiques de Los Angeles en 1984 sur 5000 mètres, Markus Ryffel est conseiller 2010 chez SportXX Ryffel Running en tant qu’expert running. «Je suis sûre qu'avec les conseils de Markus, je vais pouvoir passer durablement au niveau supérieur», confie Alina. Car, que ce soit au travail ou dans le sport: «Je suis quelqu’un qui a toujours besoin qu’on lui lance des défis.» 

Une ambition louable, qui surprend parfois dans son entourage. «Quand j’ai parlé de mon envie de courir un semi-marathon à ma famille et à mes amis, certains m’ont dit: tu es folle? Cela partait bien sûr d’une bonne intention. Mais pour beaucoup, c’était une distance extrême, beaucoup trop grande.» Pour autant, ils l’ont tous assurée de leur soutien. 

En outre: L’équipement du coureur

«La persuasion et la confiance en soi facilitent les choses»

Conseils de Markus Ryffel
  • Rome ne s’est pas faite en un jour. Même les champions olympiques ont besoin de temps pour atteindre leur objectif de performances. Autrement dit, planifiez suffisamment de temps.
  • Fixez-vous un objectif qui vous servira de repère, car on ne va pas loin quand on ne sait pas où on va – pas plus dans la vie que lors d’un entraînement d’endurance en forêt. 
  • Les objectifs intermédiaires ont l’avantage de rendre l’entraînement plus attrayant et plus varié. 
  • Abordez votre projet avec la légèreté nécessaire, sans vous laisser dévorer par l’ambition. 

Le coach Markus Ryffel a toute confiance en Alina pour réaliser cet exploit. «Elle a les qualités physiques pour le faire», observe-t-il. «En plus, c’est une personne positive. Elle sait que la tâche sera plus facile si elle s’y attaque avec conviction et confiance en soi.» 

Seule condition pour y arriver compte tenu du travail posté qu’elle exerce à la clinique vétérinaire: son plan d’entraînement doit faire l’objet d’un planning minutieux. Markus Ryffel: «C’est indispensable pour obtenir suffisamment de variété et mettre en place un entraînement ciblé, complet et intégrant des phases de régénération

Alina est confiante quant à ses capacités de courir un semi-marathon pour la première fois. Et qu’a-t-elle imaginé comme récompense quand elle franchira la ligne d’arrivée de la course du Greifensee, le 18 septembre prochain? «Je n’ai pas besoin de récompense», répond-elle. «Le sentiment d’y être arrivée me suffit amplement!»

À voir et à lire dans le prochain épisode: Comment Alina se prépare à courir un semi-marathon.

Cela pourrait également vous intéresser

Restez bien informé

Recevez régulièrement les meilleurs conseils et informations sur l’alimentation, l’activité physique, la détente et la médecine.

de Ringier Brand Studio / Thomas Wyss,

publié le 15.09.2021


Cela pourrait également vous intéresser:

Restez bien informé

 

Recevez régulièrement les meilleurs conseils et informations sur l’alimentation, l’activité physique, la détente et la médecine.

Mincir, retrouver la forme et la santé? Suivez un programme et gagnez un bon

Commencer maintenant
geschenkkarte-gelb.jpg