Fermer

Vivre plus sainement?

Je veux me remettre en short!

Pour la énième fois, Carina Portner veut maigrir. Mais cette fois-ci, les kilos ne doivent pas fondre trop vite. Elle veut se fixer des objectifs intermédiaires. Elle trouve sa plus grande source d’inspiration auprès de sa coach Isabel lors du premier entraînement.

Ok, le premier pas est franchi. Je suis inscrite et je rêve de chaque kilo que je vais perdre rien que de penser à tout ce qui m’attend. Et je rêve de montrer mes jambes. De porter à nouveau des shorts et de ne plus devoir regarder jalousement les autres en souffrant de la chaleur dans mes pantalons – rien que pour cela, mes efforts en vaudront la peine.

Ce n’est pas bien, dirait ma sœur, tu ne dois pas te concentrer sur un objectif final, c’est-à-dire sur les shorts dans mon cas. Tu dois te focaliser sur des objectifs intermédiaires. Elle a probablement raison.

Des attentes atténuées

Il faut malgré tout que je trouve ma propre voie. Une voie qui me mène au-delà de l’euphorie initiale. Quoique, sincèrement, celle-ci soit encore limitée chez moi. J’ai déjà une certaine expérience dès lors qu’il s’agit de maigrir. Jusqu’ici, les fruits de ces efforts ont été maigres, voire inexistants. Ils m’ont juste amenée à atténuer mes attentes. Comme tous ceux avant moi qui se sont attelés à ce grand projet.

Notre programme semble plus prometteur. C’est pourquoi je veux essayer. Et aussi parce que Bianca est de la partie. Ma grande sœur m’a déjà devancée dans la perte de kilos, mais c’était aussi le cas quand elle a grossi. Et quelque part, je trouve cela stimulant. De même que les shorts, surtout maintenant.

Carina Portner
Après les premiers exercices d’échauffement sur un tapis d’entraînement, j’ai déjà la tête rouge et la sueur me ruisselle dans le dos. Mais c’est une bonne sensation.
Carina Portner

Rendez-vous au centre de fitness

Dernièrement, alors que j’étais assise à mon bureau, mon portable sonne. Sur l’affichage, je vois le numéro de mon centre de fitness. Dois-je répondre? Allons-y! Je conviens déjà du premier rendez-vous pour la séance d’entraînement avec la coach vraiment sympa à l’autre bout du fil. A ce moment-là, je sais que les choses deviennent sérieuses. Et en même temps, je me réjouis de me remettre à l’entraînement.

On y est, je suis à la maison et dois me changer pour l’entraînement. Mais que dois-je mettre? Je ne veux pas ressembler à une saucisse sur le crosstrainer! Les choses s’enchaînent alors: après avoir trouvé la tenue appropriée, je me retrouve au centre et suis accueillie par Isabel, ma coach.

La coach comme source d’inspiration

Elle a déjà elle aussi emprunté cette voie, et elle a beaucoup maigri. Maintenant, elle fait même du bodybuilding. Quelle inspiration pour moi! Je savais qu’elle pourrait me conseiller au mieux. Après un court échange, l’entraînement commence. Heureusement, il n’y a pas beaucoup de visiteurs, car on ne sait jamais ce qu’il pourrait nous arriver d’embarrassant au début.

Après les premiers exercices d’échauffement sur un tapis d’entraînement, j’ai déjà la tête rouge comme une tomate et la sueur me ruisselle dans le dos. Mais c’est une bonne sensation. De nombreux exercices de musculation et une heure plus tard, je suis totalement épuisée et pourtant, je me réjouis de la prochaine séance d’entraînement.

de Carina Portner


Cela pourrait également vous intéresser: