Internet Explorer n'est plus pris en charge

Pour profiter au mieux de notre site Internet, nous vous invitons à utiliser un navigateur récent.

Retour

1000 questions, 1000 réponses

Vous avez des questions à poser sur l’alimentation, l’activité physique, la détente et la médecine? Nous vous livrons les réponses. Ici, vous pouvez poser de nouvelles questions et consulter les réponses aux questions déjà posées.

Vous n’avez pas trouvé de réponse à votre question? Demandez à nos experts!

Nous n’avons malheureusement pas trouvé de résultat pour "le cou". Veuillez saisir un nouveau terme de recherche ou posez votre question à nos experts.

  • Tous (-1)
  • Exercice Physique (49)
  • Alimentation (68)
  • Relaxation (28)
  • Mêdecine (58)
Pia Teichmann
Pia Teichmann

Master en écotrophologie

Bonjour,

Je vous félicite d’avoir arrêté de fumer. Quelques kilos de trop sur la balance sont moins nocifs que de fumer. Surtout, ne recommencez pas à fumer par crainte de prendre du poids! Vous avez raison de bouger beaucoup. Continuez ainsi. Peut-être pourriez-vous même faire encore un peu plus de sport? Une alimentation saine et équilibrée peut vous aider à stabiliser votre poids. Mangez beaucoup de légumes, des produits complets et une source de protéines à chaque repas. Peut-être grignotez-vous davantage qu’avant d’avoir arrêté de fumer? Essayez de vous passer des collations ou d’en choisir des plus saines. Privilégiez par exemple les bâtonnets de légumes accompagnés de séré aux douceurs. Si vous prenez encore du poids, vous pourriez aussi demander conseil à un-e diététicien-ne. Il/elle pourra convenir avec vous de ce qui vous convient le mieux.

Claudia Vogt
Claudia Vogt

Diététicienne

Bonjour Stef, tous les pains ne contiennent pas de sucre. Certains fabricants ajoutent un peu de sucre dans la pâte afin qu’elle lève mieux, mais en très faible quantité la plupart du temps. Il existe néanmoins des pains sucrés qui contiennent nettement plus de sucre. D’une manière générale, je vous conseille de consommer si possible du pain complet, car il contient davantage de vitamines, de sels minéraux et de fibres. Ces dernières donnent plus longtemps un sentiment de satiété et ralentissent la montée de la glycémie.

david-faeh
Dr med. David Fäh

Nutritionniste

Galerie-2-Low-Carb.jpg

Le principe est simple: selon la théorie du Dr Atkins, les sucres, ou glucides, sont notre fournisseur d’énergie numéro un; si on les laisse de côté, on économise beaucoup de calories.

Avantage: de nombreuses études démontrent que les régimes pauvres en glucides sont efficaces. En outre, ils ont un effet positif sur le niveau de glycémie et la sécrétion d’insuline. 

Inconvénient: la liste des produits bannis est longue: pâtes, pizzas, pain, pommes de terre et fruits sont généralement interdits. L’apport de graisse est nettement plus élevé, augmentant le risque de maladies cardiovasculaires.

Conclusion: une forme modérée de régime pauvre en sucres semble judicieuse. Il faudrait en outre toujours opter pour la variante avec des céréales complètes. On devrait continuer à pouvoir manger de tout et l’on a besoin d’alternatives à la viande et au poisson pour ne pas avoir une alimentation trop monotone et déséquilibrée. On pensera par exemple aux produits laitiers, aux œufs, au tofu et au quorn.

david-faeh
Dr med. David Fäh

Nutritionniste

Galerie-4-Intermittierendes-Fasten.jpg

On entend par là différentes méthodes de jeûne sur une courte période. Par exemple, on renoncera à manger chaque jour pendant 16 heures (entre le repas du soir et le petit-déjeuner), ou on ne mangera rien un jour sur deux. 

Avantage: les premières études à ce sujet laissent présumer un certain succès. La glycémie et les lipides sanguins s’en trouvent améliorés.

Inconvénient: cette forme d’alimentation est difficilement réalisable sur le plan social. Qui aime renoncer à un souper convivial avec sa famille?

Conclusion: ne convient pas à une perte de poids sur le long terme. De plus, il n’y a pas de recommandations quant à ce que l’on doit manger. Et le jeûne doit également être adapté à la personne et à son quotidien. Sinon, gare aux fringales!

david-faeh
Dr med. David Fäh

Nutritionniste

Galerie-5-Basenfasten.jpg

Trois à cinq petits repas par jour constitués de légumes, de fruits, d’eau ou d’infusions sont autorisés. La viande, le poisson, la charcuterie et les produits laitiers, les pâtes, les sucreries, l’alcool et le café, en revanche, sont tabous. 

Avantage: le régime laisse à penser que le corps se débarrasse de l’«excédent d’acide».

Inconvénient: les produits précieux, comme la viande et le poisson maigres, disparaissent également du menu. Ce n’est pas un changement d’habitude alimentaire à long terme.

Conclusion: il n’existe aucune étude scientifique pour ce genre de jeûne. Une «hyperacidification» de l’organisme du fait de l’alimentation n’a pas de fondement médical. Ce jeûne peut être tout au plus envisagé pour initier à court terme un changement de comportement alimentaire durable.

Claudia Vogt
Claudia Vogt

Diététicienne

Chère Manuela, je vous conseille d’abord d’observer vos habitudes alimentaires. Quelles sont les principales sources de sucre de votre famille? Est-ce que ce sont les sucreries? Les produits laitiers? Ou d’autres produits finis? Une fois que vous avez repéré ces sources, vous pourrez réduire peu à peu certains groupes d’aliments, diminuer les sucres ajoutés ou recourir à des produits de remplacement (p. ex. pour les produits laitiers ou les produits finis).

Claudia Vogt
Claudia Vogt

Diététicienne

Chère Silvana, je n’ai pas de réponse concernant la raison de votre hyperactivité. Une alimentation saine comprend de bonnes quantités d’eau et principalement des produits complets, des fruits, des légumes, des protéines et de bonnes graisses. L’organisme n’a pas besoin de sucre de table, mais il n’est pas non plus interdit dans une alimentation saine et équilibrée. Il n’y a pas de mal à s’offrir une petite douceur chaque jour si l’on en a envie. Je vous recommande toutefois de modifier votre alimentation en prenant votre temps. Modifiez vos habitudes alimentaires progressivement et évitez les bouleversements soudains. Ainsi, les changements pourront s’installer durablement.

Claudia Vogt
Claudia Vogt

Diététicienne

Bonjour, Jagoda, la manière la plus efficace d’influencer le taux glycémique est d’adopter une alimentation équilibrée riche en légumes, en féculents et en protéines pauvres en graisses, associée à beaucoup d’exercice physique. Il est aussi important de prendre ses repas à heures régulières et d’éviter les grignotages entre-deux. Il faut toutefois discuter et analyser ces points au cas par cas. Si votre médecin a diagnostiqué chez vous une hyperglycémie ou que vos analyses ont montré d’autres valeurs trop élevées, vous avez droit à un service de conseils nutritionnels. Demandez à votre médecin de famille de vous informer et de vous adresser au service approprié.

Claudia Vogt
Claudia Vogt

Diététicienne

Chère Stefanie, le xylitol est l’une des nombreuses alternatives au sucre. Le xylitol est un alcool de sucre synthétique à base d’extraits de bois de bouleau (sucre de bouleau) obtenus au travers d’un procédé complexe. Le produit initial, comme dans le cas du sucre, est naturel. Les alcools de sucre ont l’avantage de contenir moins de calories que le sucre et de ne pas influencer la glycémie. Ils peuvent toutefois déclencher des ballonnements ou des diarrhées. Et attention: chez les chiens, quelques grammes de xylitol seulement peuvent avoir une issue fatale.

En résumé: le xylitol peut remplacer le sucre si vous souhaitez diminuer les calories, éviter une augmentation rapide de la glycémie et adoucir les produits sans risquer les caries. Vos habitudes et vos envies de sucre resteront toutefois inchangées. Mon conseil: réduisez votre consommation de sucre en général afin de désaccoutumer peu à peu votre organisme de cet apport régulier. Et lorsque vous vous offrez une petite douceur, savourez-la pleinement.

Pia Teichmann
Pia Teichmann

Master en écotrophologie

Bonjour Sandra, L’Organisation mondiale de la santé (OMS) recommande de ne pas couvrir plus de 10% de ses besoins énergétiques quotidiens par du sucre. Pour un besoin de 2000 kcal par jour, cela équivaudrait à environ 50 g de sucre. Cette quantité est déjà atteinte par un demi-litre d’une boisson sucrée, par exemple. Selon cette définition, il faut tenir compte de la teneur en sucres et en sucres «cachés». Personnellement, je ne connais malheureusement pas de livre traitant d’une alimentation sans sucre. Mais vous trouverez peut-être quelque chose sur: https://www.exlibris.ch/fr/recherche/sucre.

Nous n’avons malheureusement pas trouvé de résultat correspondant à votre recherche. Veuillez saisir un nouveau terme de recherche ou posez votre question à nos experts:

Nous n’avons malheureusement pas trouvé de résultat correspondant à votre recherche. Veuillez saisir un nouveau terme de recherche ou posez votre question à nos experts:

Nous n’avons malheureusement pas trouvé de résultat correspondant à votre recherche. Veuillez saisir un nouveau terme de recherche ou posez votre question à nos experts:

Nous n’avons malheureusement pas trouvé de résultat correspondant à votre recherche. Veuillez saisir un nouveau terme de recherche ou posez votre question à nos experts:

Vos questions sur le thème de la santé

Vous recevrez la réponse à votre question par e-mail et elle pourra être publiée sous forme anonyme sur migros-impuls.ch et les réseaux sociaux. Vos données personnelles ne seront pas enregistrées.
Les renseignements fournis ne sauraient remplacer une consultation chez le médecin.

* = Champ obligatoire

Encore 500 signes

Cela pourrait également vous intéresser:

Jusqu’au 24 janvier, profitez de 20% sur l’assortiment You!

Vers You
1030.044.22.png